Slow drinking: comment ça marche ?

Mis à jour le 13 février 2018 par ELLE Belgique
Slow drinking: comment ça marche ?

 

Ou comment siroter champagne et cocktails sans excès... et profiter à fond des fêtes de fin d’année.

Has been, la vogue des it girls ivres morte façon Paris Hilton ! Le slow drinking, c’est l’art de siroter glam et raisonnable, avec quelques principes cool à appliquer le soir.

  • Le mode d’emploi apéro cool

-  Buvez un verre d’eau avant chaque cocktail. L’alcool n’apaise pas la soif, au contraire. Plutôt que de se ruer sur un mojito pour se rafraîchir, on commence donc par s’hydrater.

Prenez votre temps. Plus on boit vite, plus on recommence. Imaginez l’apéro comme un vrai rituel de dégustation. Choississez de beaux verres adaptés, pensez à les refroidir avec des glaçons et préparez une dînette fraîche pour mieux faire ressortir les saveurs de votre long drink.Toutes les recettes sur slowdrinking.com

  • LE B.A.-BA santé

Pour éviter le verre de trop, encore faut-il connaître quelques notions de base. Les conseils du Dr Eve Gelsi, addictologue au CHU de Nice.

La video lifestyle du jour :
10 SPORTS QUI FONT DES FESSES CANONS

Dépassez les idées reçues. Un verre standard de 3 cl de whisky, ce n’est pas plus fort qu’une petite mousse. 1 unité d’alcool = 1 bière de 25 cl = 1 verre de vin de 10 cl à 12° = 1 coupe de champagne de 10 cl à 12° = 1 long drink avec 3 cl d’alcool à 40°.

Apprenez à compter. « Dans le cadre d’une consommation dite de “ tous les jours “, une femme doit éviter de boire plus de deux unités d’alcool au quotidien et quatre unités en cas de fête. » Mais pas d’affolement non plus si vous dépassez occasionnellement ces doses, le véritable alcoolisme est encore un autre problème. Si vous avez des doutes, parlez-en à votre médecin traitant.

Fixez-vous des objectifs précis. « Vous craignez de vous laisser trop aller ? Essayez d’anticiper la soirée en vous posant des limites. Par exemple, sortez en vous disant que vous ne dépasserez pas deux verres, ce sera plus facile à gérer », conseille l’alcoologue.

Enceinte, appliquez la tolérance zéro. Mieux vaut essayer de vraiment limiter votre consommation dès que vous arrêtez la pilule plutôt que d’attendre l’effet brutal d’un arrêt de l’alcool, pile au moment où vous appendrez que vous êtes enceinte.

Détoxifiez-vous après un abus. À la saison de Noël et du Nouvel An, on fait quoi, après une soirée trop arrosée ? « On se met à l’eau pendant dix jours ! répond le Dr Eve Gelsi. Et le reste du temps, on s’impose un jour sans alcool par semaine. »

Elodie Rouge

1/

nouvelancouv

  • L’apéro sans accroc

Pour les fêtes, fini les alcools forts et leurs effets pervers. Après trois verres, place à leurs substituts non alcoolisés !

Le plus girly

Le sirop saveur rhum de chez Monin, pour faire des mojitos plus vrais que nature à siroter le cœur léger (3,15 € la bouteille sur www.monin.com).

Le plus eighties

Le Pisang, sa couleur verte et ses arômes de banane, mais 0 %. Le cocktail parfait pour les nostalgiques des années 80 qui aiment garder la tête froide en toute circonstance (3,29 € la bouteille chez Delhaize).

Le plus Christmas spirit

Le vin chaud 0 % disponible au rayons fruits et légumes, près des jus frais... Tellement bluffant qu’on en a la tête qui tourne ! (1,99 € pour 750 ml chez Delhaize).

CP