3 astuces simples pour éviter les arnaques online

Mis à jour le 21 février 2018 par Marie-Noëlle Vekemans
3 astuces simples pour éviter les arnaques online

En cette période de soldes et avant la Saint-Valentin, les tentations d'achats sur le net sont nombreuses. Pour du shopping ou pour un prêt, respecter ces 3 règles peut vous éviter bien des ennuis ! 

Vous avez peut-être déjà reçu un email suspicieux, vous demandant de l'argent, écrit dans un français plus qu’approximatif et envoyé de l’adresse e-mail de l’un de vos contacts. Ou bien vous êtes arrivée sur un site de vente en ligne douteux. Les possibilités de fraude en ligne sont malheureusement de plus en plus nombreuses et les arnaqueurs mettent tout en oeuvre pour vous soutirer le plus d’argent possible. Il est donc essentiel de bien se protéger.

Et cela passe par faire attention à plusieurs petites choses. Voici quelques conseils simples qui vous aideront à repérer les signes de fraude au prêt.

  1. Les façons habituelles d’opérer

Généralement, la première façon de faire des arnaqueurs est la suivante : ils vous contactent par e-mail en vous disant qu’il peuvent vous octroyer un prêt très facilement et très rapidement. Et pour vous convaincre au plus vite et gagner votre confiance, ils se font passer pour un employé d’une institution financière bien connue.

Leur deuxième manière d’opérer est de hacker une adresse e-mail et en extraire tous les contacts. Ensuite, ils envoient un email à ces adresses en usurpant l’identité d’un proche en expliquant qu’ils sont en grande détresse financière, qu’ils ont eu un problème de santé à l’étranger et qu’ils n’ont pas les finances nécessaires pour rentrer en Belgique. Du coup, ils vous demandent de l’argent, juste le temps de quelques jours, vous promettant de vous rembourser dès qu’ils auront regagné notre plat pays.

La video mode du jour :
TOP 5 DES APPLICATIONS POUR REVENDRE SES VÊTEMENTS
  1. Manque d’informations

Lorsque vous souhaitez introduire une demande de prêt, faites bien attention à vérifier les informations liées à l’organisme financier sélectionné. En effet, les banques mettent tout en oeuvre pour gagner la confiance. Normes ISO, logo des partenaires et présence des labels de sécurité. Il en va de même pour l’URL du site, commençant toujours par “https”, prouvant ainsi qu’il est sécurisé. Si rien de cela n’apparaît sur le site sur lequel vous vous trouvez, quittez-le immédiatement et reportez-le aux autorités compétentes.

Par ailleurs, si vous ne trouvez aucune adresse sur ce site, ou que celle-ci vous semble étrange, pensez à la vérifier sur Google Maps ou à appeler le numéro de téléphone indiqué sur la page "Contact". Si vous voyez que l’organisme en question n’a pas d’agence (ou bien se trouve dans un pays étranger) et que personne ne répond à votre appel, abandonnez tout de suite ce que vous avez entrepris.

Pourquoi ? Et bien la réponse est très simple : en Belgique, pour pouvoir octroyer un prêt, les institutions financière doivent obligatoirement avoir établi leur administration centrale sur le sol belge. Et pour plus de sécurité, vous pouvez également consulter la FSMA (Autorité des Services et Marchés Financiers) pour vérifier que l’organisme y est bien enregistré.

  1. Une question d’argent

Lors d’une demande de crédit, l’institution financière contactée vous demandera toujours de fournir, avant signature du contrat, une preuve de vos revenus et analysera votre situation financière. Figurez-vous sur la liste noire de la Banque Centrale ? Avez-vous d’autres crédits en cours ? Des défauts de paiements ? Et oui, elle doit bien s’assurer que vous serez en mesure de rembourser le prêt dans son intégralité, majoré des intérêts. Méfiez-vous donc d’organismes qui ne vous demandent pas ces informations.

Par ailleurs, lorsque vous faites face à un arnaqueur, il vous demandera généralement toujours des frais supplémentaires. Pour lancer la procédure de prêt, ou payer les coûts liés au dossier. À quoi s’ajouteront les soit-disant frais de notaire, ceux des différents mails envoyés, etc. Et avec tout cela, vous n’avez toujours pas vu la couleur de l’argent demandé. Manoeuvres classiques pour vous soutirer de petites sommes régulièrement mais qui au final représenteront un sacré montant.

En conclusion, il est important de faire bien attention à des détails qui pourraient vous sembler insignifiants, mais qui ne le sont pas ! Les institutions financières reconnues oeuvrent vraiment chaque jour pour gagner votre confiance et feront, par conséquent, tout pour assurer la sécurité de vos données personnelles et bancaires. Maintenant, grâce à ces astuces, vous êtes désormais capable de repérer une arnaque au prêt et, ainsi, éviter de vous faire plumer.

Cet article a été écrit en collaboration avec TopCompare.be.