On regarde quoi pour faire monter la température ?

Mis à jour le 20 février 2018 par ELLE Belgique
On regarde quoi pour faire monter la température ?

 

03

LES SERIES CHOCS

  • Masters of Sex

Dans les fifties, le cul, c’était tabou. Le Dr Masters (Michael Sheen) et son assistante Miss Johnson (Lizzy Caplan) vont pourtant ausculter à la loupe le plaisir des Américains. Filmer en mode érotico-scientifique, fallait oser ! La scène qu’on a aimé mater : quand Libby s’envoie enfin en l’air avec Robert.

2

  • Hard 3

Sophie, la bourgeoise qui a tâté du porno, et Jean-Marc, ex-star du X, ont changé de vie. Enfin, presque… Un resto pour lui, un club échangiste pour elle ! Nous, on aime surtout les belles fesses de Corrado (Charlie Dupont), qui parle d’éjaculation faciale avec un délicieux accent espagnol. Avec aussi le très hot François Vincentelli...

3

La video lifestyle du jour :
10 SPORTS QUI FONT UN CORPS DE BOMBE
  • Californication

La fin des aventures dissolues de Hank Moody (David Duchovny), écrivain quadra obsédé. Séquences  gratinées et répliques qui tuent. Notre préférée, franchement cartésienne : « On n’a aucune reconnaissance des culs qu’on n’a pas léchés ! »  CQFD.

4

  • Transparent 

Maura (Jeffrey Tambor, auréolé d’un Golden Globe pour ce rôle phare), papa de grands enfants, s’adresse à eux : « Toute ma vie, je me suis déguisé en homme. » Signé Jill Soloway, ancienne scénariste de Six Feet Under, Transparent parle vrai de transgenre et d’hypersexualité.

1

1/

LES DVD HOT

  • Les visionnaires

Barbarella

Barbarella (Jane Fonda) est placée de force dans une machine censée la faire mourir de plaisir. Ça se passe en l’an 4000 – zut, encore 1 985 années à patienter pour tester l’engin !

5

Woody et les Robots

Où l’on découvre grâce à Woody Allen l’Orgasmotron – la machine à orgasmes, évidemment. À peine prophétique !

Capitaine Orgazmo

Il lutte contre le crime avec l’orgazmo-rayon, une arme qui provoque des orgasmes fulgurants. C’est en vente où ?

AI

Juste pour revoir Gigolo Joe (Jude Law, quand même !), escort-robot auprès d’humaines.

  • Entre filles

Showgirls

Deux femmes se tournent autour et s’embrassent. Verhoeven exploite le filon lesbien, à destination d’un public principalement… masculin. Pas malin, mais coquin.

La Vie d’Adèle 1 & 2

Les ébats explicites d’Adèle (Adèle Exarchopoulos) et Emma (Léa Seydoux) accouchent de nombreuses scènes de sexe frontales, dont une de six minutes – dans la vie, c’est bon, au ciné, c’est long ! Jouissance palmée.

  • Les nouveautés

Cinquante nuances de Grey

Il est riche, elle est vierge. Il l’initie au SM, mais pour les nulles hein ! On attend avec impatience la version DVD non censurée et assortie d’une fin alternative inédite… Le tampon, le tampon, le tampon ?

Une nouvelle amie

Romain Duris ne naît pas femme, il le devient ! Une héroïne transgenre pour questionner l’identité sexuelle. Parfait pour une soirée débat avec, en prime, Amanda Lear sur la BO.

  • Les SM

Portier de nuit 

Un ancien officier allemand renoue avec une survivante des camps. Une vision ultrasexualisée du nazisme, qui suscita de nombreuses polémiques. Charlotte Rampling dansant seins nus coiffée d’une casquette SS : culotté.

L’Empire des sens

La passion masochiste qui unit une servante à son maître accouche du plus beau film porno du monde – carrément ! L’orgasme ultime, jusqu’à la mort. Fascinant.

2

Histoire d’O

Toujours interdit aux moins de 16 ans aujourd’hui. La vie palpitante d’une esclave… de son plein gré (ça reste à prouver).

La Pianiste

Isabelle Huppert en héroïne SM donne à voir quelques scènes bien gratinées, dont un sniffage de kleenex englué de sperme et une vulve découpée à la lame de rasoir. Un regard franc sur les pulsions (auto)destructrices.

Année bissextile

Caméra d’or à Cannes pour ce drame très hard, où une jeune femme moderne tombe sous le charme d’un dominateur. Pour adeptes des coups de ceinturon.

  • Les cultes

Le Dernier Tango à Paris

Un appart’ à louer dans le XVIe, une femme égarée (Maria Schneider), un mâle en rut (Marlon Brando), et une livre de beurre qui fait recette. Pour son réalisateur, Bertolucci, le film est « à la mesure des tourments que provoque l’explosion du féminisme ». Un manifeste ? Certes.

4

Emmanuelle

45 millions de spectateurs pour voir Marie-Ange se masturber et surtout Emmanuelle (feu Sylvia Kristel) se caresser sur un fauteuil en rotin. C’est tellement bon qu’ils ont remis le couvert sept fois.

3

L’Amant de Lady Chatterley

Un garde-chasse culbute une aristocrate : so shocking ! Enfin, en 1928, date de publication du bouquin. Trois versions ciné exploitent le scandale, dont celle de Pascale Ferran, césarisée pour ce film fiévreux.

9 semaines 1/2 et True Lies

Deux références, carrément, pour apprendre à réussir un strip-tease et faire monter la température. Merci Kim Basinger et Jamie Lee Curtis !

Gorge Profonde

Linda (Lovelace) est désappointée, elle a le clitoris au fond de la gorge !  Son thérapeute la rassure : il suffit de sucer pour atteindre l’orgasme. Et tout savoir sur l’art de la fellation sans s’étouffer… Ah oui, c’est du porno, du vrai.

Crash

Un couple trouve un regain d’excitation après un violent crash routier. L’acte sexuel extrême, sans humanité. De la jouissance pure liée au fétichisme. C’est le moment de quitter sa zone de confort.

De l’eau tiède sous un pont rouge

Hommage sans retenue à l’éjaculation féminine via le portrait d’une femme fontaine. Chanceuse !

Intimité

Ils se retrouvent chaque mercredi dans le sous-sol d’une maison, juste pour baiser. Chéreau ausculte le désir, avec un regard brut de décoffrage. Un film d’auteur couillu.

Nymphomaniac 1 &2

Un titre franc du collier pour raconter la vie vaginale de Joe (Charlotte Gainsbourg). De la branlette intellectuelle sauvée par le solide coup de reins de Shia LaBeouf.

1

Servane Calmant