Assurer son animal à quoi ça sert ?

Mis à jour le 16 février 2018 par Marie-Noëlle Vekemans
Assurer son animal à quoi ça sert ?

1

Au même titre que l'être humain souscrit à une mutuelle pour couvrir ses soins de santé, il est désormais possible d'assurer son animal de compagnie. Combien ça coûte ? Comment ça marche ? A quoi ça sert ? 

  • Quelques chiffres

En Belgique, 38 % des ménages possédent un animal de compagnie. 21 % de foyers possèdent au moins un chien et 17 % au moins un chat. Cela implique que 1,7 millions de ménages belges ont au moins un animal de compagnie.

Les chats sont en majorité non achetés (plus de 70 %), et près de 3/4 d’entre eux sont des chats européens ou sans races. Les British Shortair et Chartreux suivis des Siamois restent les races les plus possédées.
Plus de la moitié des chiens sont de race ou d’apparence de race. Le Chihuahua est en tête des races possédées, suivi de très près du Jack Russel Terrier et du Labrador.

L’âge moyen de nos compagnons continue d’augmenter et leur espérance de vie est aujourd’hui de 11 ans pour les chiens et 12 ans pour les chats.

  • Un boum technologique 

La médecine vétérinaire est en perpétuelle évolution. De nombreuses maladies peuvent être soignées et des interventions de dernier cri peuvent être pratiquées pour sauver la vie des animaux. L'offre permet d’apporter les mêmes réponses que la médecine humaine : équipement de pointe, disponibilité permanente, etc. En 15 ans, le spectre des pathologies traitées par les vétérinaires a été multiplié par trois. La médecine vétérinaire se spécialise et affine les technologies liées au traitement des pathologies. On peut réaliser des soins spécifiques en orthopédie, en cardiologie, en ophtalmologie, en dermatologie, en dentisterie... Les diagnostics émis s’appuient sur des technologies de pointe : scanner, IRM, radiothérapie, chimiothérapie...

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

Il existe de véritables cliniques vétérinaires ouvertes H24 pour répondre aux urgences. Mais toute cette évolution a un prix. Parfois très élevé ...

Les vétérinaires étant libres de fixer leurs honoraires, les consultations varient, selon les soins et la région, de 30 à 50 €. Selon les cas et pathologies traités, les frais vétérinaires et pharmaceutiques peuvent être très élevés. Par exemple, pour un chien une bronchite avec radiographie = 100 €, allergie cutanée avec examens = 200 €, chirurgie d’une fracture = 800 €, opération suite à une rupture des ligaments croisés = 1000 €, etc.

Il peut arriver que certains propriétaires, qui ne peuvent faire face à ces dépenses, se résolvent  à euthanasier leur animal.

  • Pourquoi assurer son animal ?  

Pour éviter les soucis financiers, faire face aux imprévus avec plus de sérénité et offrir la meilleure vie en pleine santé à son animal de compagnie.

SantéVet est une compagnie d'assurance spécialisée dans les animaux de compagnie (chien, chat et NAC). Forte de son succès en France, elle débarque en Belgique. Tous les contrats proposés couvrent le remboursement des frais de maladies (85% des cas) et d’accidents (15%). Plus d'infos sur les différents types de contrats et les conditions de souscription sur www.santevet.be

Niveau fonctionnement c'est assez simple, comme pour les mutuelles traditionnelles, vous devrez régler la consultation, envoyez une attestation à l'assurance qui procèdera ensuite au remboursement du montant convenu. L'animal peut aussi être couvert lors de déplacements à l'étranger. Pratique si vous trimballez votre compagnon avec vous en vacances.

Le site propose aussi des conseils santé (alimentation, entretien, reproduction, éducation, etc.) et des news fun et pratiques sur les animaux.