Le sexisme, ça part en couilles

Mis à jour le 16 février 2018 par Béatrice Ercolini
Le sexisme, ça part en couillesJohanne Montay
Johanne Montay
Johanne Montay

Il aura suffi que Johanne Montay l’affirme pour que tout le monde y croie enfin: en Belgique comme ailleurs, les femmes journalistes sont confrontées au sexisme.

Tout a commencé avec le manifeste publié dans le quotidien Libération par une quarantaine de chroniqueuses politiques.

Dans son billet, publié ce mardi sur le site RTBf info, la responsable du service politique de la RTBf collationne, elle, les témoignages de ses collègues aux prises avec des élus machos.

A la rédac, cela fait des lustres que l’on dénonce le sexisme au quotidien. Comment lui tordre le cou ? Tout simplement en faisant passer l’info: le sexime, c’est beauf, has been, so XXème siècle. Prévenez vos fils, frères, maris, collègues et voisins de pallier. On n’a rien trouvé de mieux pour passer pour un Cro-magnon.