Coworking à Bruxelles: nos espaces préférés

Mis à jour le 22 février 2018 par ELLE Belgique
Coworking à Bruxelles: nos espaces préférés(c) The Library

 

(c) The Library
(c) The Library

Où avons-nous envie d'aller travailler ? Prix, services, lieux, on vous dit tout !

Passé le temps des centres d'affaires traditionnels,  aujourd'hui les indépendants recherchent des lieux de travail optimaux mais aussi un cadre convivial. A bas l'isolement !

La meilleure formule pour eux ? Les lieux de coworking: ces espaces où différents profils de professionnels se côtoient, partagent, et travaillent côte à côte dans les locaux partagés.
Auprès d'eux, des gestionnaires de communautés sont là pour favoriser les échanges et les interactions en organisant régulièrement des activités.

Concept impulsé aux Etats-unis en 2005, le coworking s'implante peu à peu en Belgique. L'occasion pour nous de jeter un œil sur les principaux espaces bruxellois.

1/

367 Louise - Ixelles

PicMonkey Collage

Descendant direct du Loft, 367 Louise conserve une touche corporate, mais prend quand même le large grâce au lien social favorisé par le community manager.

Situé sur l'avenue Louise, le bâtiment du 367 Louise est sobre, classe, à l'instar d'une étude d'avocats.

Ici, différents profils se côtoient dans un cadre design et serein.  Les clés du succès d'un projet initié en 2011? L’accueil, le partage et la mise en relation des coworkers.

Pour toutes les infos >>>> C'est par ici.

  • Quelques mots sur le concepteur 
DSC_2104
Bernard Perelsztejn

Ancien propriétaire du "Loft", premier espace de coworking en Belgique, Bernard Perelsztejn aime les contacts humains et est complètement dans son élément dans son rôle de gestionnaire de communauté.

2/

Betacowork - Etterbeek

PicMonkey Collage

Betacowork, c'est le plus grand et le plus ancien des espaces de coworking en Belgique.
Localisé dans l'entre du ICAB Incubator à deux pas de la VUB, Betacowork, c'est pas moins de 3 grandes salles dédiées au coworking, 6 salles de réunions, 3 cuisines etc.

L'esprit ici est plutôt high-tech. La plupart des occupants évoluent dans les technologies web.
Et l'immensité des lieux ne gâche rien à l'esprit du coworking. Au contraire.

Tout est fait pour rendre l'endroit chaleureux: les couleurs chatoyantes, la déco funky et surtout, la présence des community managers, Ramon Suarez en tête, qui n'hésitent pas à mettre l'ambiance.

Le Batacowork est l'endroit idéal pour quiconque se lance dans une start-up, grâce à son cadre vivifiant. A éviter par contre, si on cherche un peu d'intimité (en même temps, c'est pas vraiment ce qu'on recherche quand on fait du coworking).

Pour un accès aux espaces illimité 24/24 et 7/7, comptez 350€ pour la formule avec bureau perso et 295€ pour la formule sans desk.

Pour toutes les infos >>>> http://www.betacowork.com.

  • Quelques mots sur le concepteur 
Ramon Suarez
Ramon Suarez

Auteur d'un manuel sur les "lois" de coworking, Ramon Suarez est un peu la figure de proue charismatique du mouvement en Belgique. Quatre ans après son lancement, sa boite est  devenue leader du marché.

3/

The Library Europe - Woluwe-Saint-Pierre

PicMonkey Collage

Ici, vous ne trouverez pas de meubles Ikea, même si l'inspiration est la même: la Suède.
The Library Europe, c'est un espace de coworking au design résolument scandinave.
Chic, blanc, épuré, le lieu est parfait pour ceux et celles qui souhaitent bosser dans un environnement raffiné.

Installé depuis moins de 6 mois dans une maison à deux pas du square Montgomery, The Library Europe attire pas mal d'expats. Parmi eux, des artistes mais aussi des consultants....

Quatre community managers (dont certains locataires) se relaient tour à tour pour entretenir les occupants et veiller à ce que tout le monde se sente bien. Et les gâteaux faits-maison présents jouent pour beaucoup.

The library est assez axé réseautage. Ici coworker, c'est aussi agrandir son carnet d'adresses.

Comptez 500€ à 550€ par mois HTVA pour un abonnement mensuel.
Ce dernier inclus notamment l'accès au jardin et à la réception, où vous pourrez poser toutes vos questions, notamment concernant la vie d’expatrié.

Et oui, toutes les belles choses ont un prix!

Plus d'infos ici >>>> http://thelibrarygroup.be/.

  • Quelques mots sur la conceptrice 
DSC_2233
Anne-Sofie van den Born Rehfeld

Anne-Sofie van den Born Rehfeld est une entrepreneuse de 38 ans, d'origine suédoise installée à Bruxelles. Forte d'une expérience de plusieurs années dans l’hôtellerie de luxe, elle choisit le mobilier de ses locaux avec un goût certain.

4/

Factory Forty - Forest

PicMonkey Collage

Factory Forty, c'est avant tout une affaire de famille, et l'esprit bon enfant qui s'y dégage le confirme. La déco est vintage et tropicale, juste ce qu'il faut pour se sentir comme à la maison.

Situé à deux pas de la gare du midi et du ring, Factory Forty attire essentiellement les profils créatifs: journalistes, illustrateurs,  architectes, créateurs d'entreprises... Tous apprécient le cadre très nature. S'ils le souhaitent d'ailleurs, un grand jardin doté d'un potager, d'un étang, d'une pairie sauvage et d'un poulailler est mis à leur disposition.

La fusion des talents et des expertises souhaitée par Factory Forty participe au concept de "serendipity" (l'art de faire des découvertes fortuites ou de trouver des idées originales et inattendues).
Le développement durable est au centre du projet.
Le seul hic ? Difficile à trouver (la première fois).

Le prix des formules oscille entre 70 et 260 euros.
Pour plus d'informations >>>> https://www.factoryforty.be/

  • Quelques mots sur les concepteurs 
DSC_2205
David Sdika (g) et Jasvir Singh (d).

Il y a deux ans et demi, après un voyage à Berlin - ville dans laquelle le cowrking est bien ancré - David Sdika (39 ans), entrepreneur, est persuadé du potentiel de cette méthode de travail. De retour en Belgique, il s'associe à son beau-frère Jasvir (29 ans), et les deux se lancent dans l'aventure Factory Forty.

5/

Transforma - Bruxelles (à la frontière avec Watermael Boitsfort)

PicMonkey Collage

Transforma, c'est le coworking version green. Installé dans l'ancien centre sportif de Solvay, près de l'hippodrome de Boitsfort; l’espace jouit d'un cadre particulièrement luxuriant. L'esprit est écolo à l’extérieur comme à l’intérieur;  la déco est entièrement réalisée à base d'éléments de seconde main.

Ici l'ambiance est studieuse et assez sympa. Les tuyaux s'échangent à profusion.
Parmi les occupants: des entrepreneurs, des écrivains, des développeurs de start-ups etc. La moyenne d'âge: entre 30 et 40 ans.

Deux commutiny managers sont là pour que chacun profite de l'expérience au maximum. Et le cadre vert permet de nombreuses activités: barbecue, tennis, football, tous les goûts sont dans la nature...
Sur le même site,on retrouvre l'OpenFab, un atelier de fabrication numérique.

Transforma se révèle être l'espace de travail coopératif idéal pour les profils un rien ascètes. Mais on adore !

Pour 220€, vous bénéficiez déjà de la formule illimitée.

Pour toutes les infos >>>>> http://www.transformabxl.be/.

  • Quelques mots sur l'un des co-fondateurs
    Anis Beeda
    Anis Beddaa

    Anis Bedda est un entrepreneur de 36 ans. Très impliqué dans les problématiques liées au coworking, il a organisé la conférence européenne sur la question. Il s'est lancé dans l’aventure Transforma l'année dernière, après avoir été une première fois engagé dans celle du HUB Brussels.

6/

 The Mug - Bruxelles (près du quartier Européen)

PicMonkey Collage

 

Situé à deux pas de Schuman, en plein quartier Européen, The Mug c'est vraiment le coworking à taille humaine.
Ici, on a définitivement rompu avec le cadre corportate, pour retrouver un espace presque familial.

Ici les occupants sont jeunes et cools. On croise des journalistes, des freelances, des entrepreneurs, des créateurs de projets etc...
Pas mal d'expats trouvent leur bonheur dans ce lieu situé à la croisée de l'Europe.  Plus qu'un réseau professionnel, ils créent ici un réseau amical.

Au "Mug" pas de community manager, mais un "permanent" qui assure chaque jour l'intendance. Parfois des "muggers" assument cette responsabilité en échange d'un abonnement gratuit.

Sinon, les coworkers disposent d'un espace de travail, d'une salle de réunion, d'une cuisine et d'une terrasse.

Petit et mignon, The Mug pourrait s’agrandir en fonction de la demande.
Pour un accès mensuel illimité, comptez 150 €.

Toutes les infos >>>> www.themug.be

  • Quelques mots sur l'une des co-fondatrices
LAURANNE
Lauranne Lahaye

Lauranne Lahaye (29 ans) est journaliste de formation. Même si elle aime son boulot, l'entrepreneuse avait besoin de plus, elle avait besoin de "tâches de gestion". Quand son ami et associé Stephan de Brabandere (35 ans) lui propose de se lancer dans l’aventure The Mug il y a un peu plus d'un an, elle fonce. Avec Fix (35 ans), ils montent à 3 un projet qui leur ressemble.

7/

Silversquare - Ixelles

PicMonkey Collagesq

A la fin de l'avenue Louise et à l'entrée du bois de la Cambre, on retrouve notre dernier espace de coworking: Silversquare.

Installé depuis 7 ans dans un quartier assez sélect qui abrite notamment le Café de la Presse, le Silversquare a pris doucement mais surement le chemin du coworking.

Ici, le dénominateur commun des occupants c'est l'entrepreneuriat. On croise des starters, des indépendants, des TPE et des PME, tous secteurs confondus...
L'ambiance est intello mais vraiment sympa. Deux gestionnaires de communautés se chargent régulièrement d'organiser des évents destinés à développer l'esprit de groupe.

>>>> Fort de son succès, la boite inaugura dans quelques jours son tout nouvel espace de coworking & bureaux privatifs: le Sylversquare hybrid offices (toujours sur l'avenue Louise, à moins de 100m des premiers locaux).
Le lieu, gigantesque (plus de 3000 m²), a été pensé très organique et branché.  On y trouvera notamment un bar ou une "Boutique Café" vraiment chics.

Pour les espaces "flex" actuels, comptez 295€ pour la formule mensuelle illimitée.
Pour plus d'informations: http://www.silversquare.eu

  • Quelques mots sur le concepteur
Axel Kuborn
Axel Kuborn

Alex Kuborn (42 ans) évoluait dans le textile quand il s'est retrouvé confronté à la problématique des entrepreneurs qui bossent de chez eux : pas de limite claire entre le privé et le professionnel, pas de salle de réunion pour recevoir. En découvrant le phénomène du coworking outre-Atlantique, il décide d'abandonner ses activités pour développer le concept du bureau partagé en 2008.

 Et vous, quel est l'espace de coworking qui vous correspond le mieux?

Adja Kiaku