Aller au ciné peut-il vous éviter la rupture ? L’avis du psy

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
Aller au ciné peut-il vous éviter la rupture ? L’avis du psyGrease: la scène mythique du drive-in
Grease: la scène mythique du drive-in
Grease: la scène mythique du drive-in

L’info vient de tomber: aller au cinéma avec son (ou sa) partenaire serait aussi efficace que de suivre une thérapie de couple. 

Durant trois ans, des chercheurs de l’université de Rochester (New York) ont mené une enquête auprès de couples de jeunes mariés. Ce qui en ressort est étonnant: aller au cinéma en amoureux réduirait de moitié le risque de divorce. En plus de coûter beaucoup moins cher qu'une thérapie, une séance de ciné avec votre chéri(e) permettrait de s’impliquer et de s’appliquer dans la relation. La clef du couple qui dure n’est donc pas d'acquérir de nouvelles aptitudes mais bien «de réfléchir à son propre comportement».

Côté chiffres: les couples ayant fréquenté les salles obscures présentaient un taux de divorce de 11 % contre 24 % pour ceux ne l'ayant pas fait.

Qu'en pense la thérapeute ?

Un avis nuancé. Si le cinéma a effectivement des vertus thérapeutiques, il ne peut pas se substituer à l'intervention d'un professionnel: "effectivement lorsque des couples viennent me voir pour des difficultés de communication et que je leur propose de faire une liste des choses qu'ils aimeraient faire ensemble, la sortie au cinéma arrive très souvent en début de liste. C'est une activité très bénéfique" explique Valérie L'Heureux, thérapeute de couple et sexologue.

Elle distingue quatre fonctions bénéfiques: "Cela permet, premièrement, à l'un des conjoints de prendre l'initiative, de proposer un jour, une heure, quel film va-t-on voir ? Il faut d'ailleurs faire un compromis : 50 shades of Grey pour madame, American Sniper pour monsieur, ou Foxcatcher pour couper la poire en deux ? L'initiative est très positive dans un couple à problèmes. Souvent les couples sont conscients de leurs problèmes mais ne font rien pour y remédier, le plus dur c'est de se lancer.

Une séance de cinéma permet à un couple de se replonger dans ses souvenirs joyeux, la passion du début, on se souvient des premiers rendez-vous quand on allait boire un verre ou voir un film en tête-à-tête.

Troisième effet positif, le cinéma aide le couple à se couper du monde. Les problèmes de couple surviennent parfois au bout de 3 ou 5 ans de mariage, après le premier enfant. Le parent n'est alors pas capable de délaisser ses enfants pendant 2-3 jours, pour consacrer du temps à son partenaire. Une sortie dans les salles obscures permet de prendre un baby-sitter, de déléguer le travail à un membre de la famille.

 L'échange émotionnel qui en résulte est très favorable à l'union du couple, les négociations avant la séance pour le choix du film et la discussion d'après film où l'on met des mots sur ce qui nous a touché, ce qui nous a plu. La femme a besoin de parler, besoin que son homme lui parle, lui dévoile ses émotions. En ce sens, le dialogue est thérapeutique."

Cependant, une activité de ce genre ne peut pas remplacer la thérapie chez un spécialiste. "Lorsqu'un couple souffre d'un problème ciblé: d'éjaculation précoce, de l'existence d'une maîtresse ou un d'amant, d'une famille trop envahissante, c'est bien sympa d'aller regarder un film ensemble, mais parler de Foxcatcher ne résoudra pas ce type de problème."

Alors qu'est-ce qu'on va voir ce soir, chéri ?

Laure Fornier