La vilaine : un club rétro-électro à Bruxelles

Mis à jour le 13 février 2018 par Tatiana
La vilaine : un club rétro-électro à Bruxelles

lavilaine

Mr Wong fait place à La Vilaine...Quel est le concept?

En septembre dernier, le club de musique électronique “Mister Wong” fermait boutique. L’endroit a depuis été repris par Maud Partouche et son partenaire Philippe Fatien, déjà propriétaires du café populaire & branchouille “Madame Moustache” devenu au fil du temps une institution.

Rencontre avec Maud afin d’en savoir un peu plus sur ce nouveau lieu de fête.

Quel est ton propre univers artistique et musical?

La video ELLE du jour :
POURQUOI VOUS DEVRIEZ BANNIR LES ÉLASTIQUES ET LES BARRETTES DE VOS CHEVEUX

La musique est pour moi la plus belle manière de s'échapper de son quotidien. J'écoute de tout. Le matin, je commence mes journées avec du Janis Joplin et je peux les terminer avec du San Proper en passant par Snoop Dogg en voiture.

D’où vient le nom du club « La Vilaine »? 

La Vilaine est un clin d’œil à Madame Moustache, les deux sœurs terribles du centre ville. On désirait continuer avec cette idée d’univers intemporel avec un personnage emblématique.

Quelle sera la programmation musicale?

On a décidé d’orienter la programmation autour de l’âge d’or de la Dance Music au sens large, représenté par les décennies 80s-90s-00s et la musique contemporaine s’en inspirant.

Quelle est l’ambiance à laquelle vous aspirez pour ce nouveau lieu ?

Le premier challenge étant de donner une âme au lieu, on a décidé de mettre en lumière une couleur musicale plutôt qu’un artiste ou une organisation en particulier. Les meilleures soirées ne sont pas forcement les plus attendues et les exigences d’aujourd’hui ne se confinent pas uniquement à une tête d’affiche.

Quels changements ont été opérés depuis la fermeture du Mister Wong?

Le bâtiment bénéficie d’un cachet Art Déco, on va tout faire pour le mettre en valeur et surtout le respecter. On va continuer de travailler avec Funktion One en améliorant l’installation précédente. On est encore en plein dedans, il est un peu tôt pour tout dévoiler!

De prime abord, pour moi et la plupart de mes amis clubbers il n’y a rien d’excitant dans la proposition musicale qu’apporte ce nouvel espace mais en voulant se détacher du schéma classique des bookings et des promoteurs, La Vilaine revendique une certaine liberté du genre et échappe à toute servitude aux Dj guests et à cette guerre acharnée de l’attending Facebook, toujours plus exigeant. C’est nouveau et différent, donc intriguant et intéressant.

Rendez-vous le 6 mars pour l'opening!