Yoga: comment le pratiquer sans se blesser ?

Mis à jour le 22 février 2018 par ELLE Belgique
Yoga: comment le pratiquer sans se blesser ?

a

Figure bien connue en yoga, les torsions apportent de nombreux bienfaits au corps. Pourtant pratiquer cette figure n'est pas sans risque, c'est pourquoi notre coach Séverine Jacinto nous livre une astuce qui fera toute la différence.

  • Se tordre sans risque ?

Les torsions contribuent à apporter de la souplesse à la colonne vertébrale, aux épaules, elles  activent la circulation sanguine et procurent un massage aux organes. On vrille, on tourne, on essaye d'aller plus loin, toutes ces torsions « essorent » la colonne vertébrale. Un exercice qui  pourrait faire peur, et à juste titre.

Lorsque l’on parle de torsions, on vise essentiellement celles de la colonne vertébrale. Les torsions du yoga se déclinent en de nombreuses variétés ; debout, assis, inversé, ou même à quatre pattes, dans cette vidéo nous détaillerons la torsion couchée.

"Le point crucial de toutes ces torsions est de démarrer avec une colonne étirée, en s'auto-grandissant" explique la coach. Souvent réalisée trop rapidement, le mouvement doit être précis et en accord avec la respiration. Si la colonne n'est pas étirée, on se retrouve dans une position tassée, qui va entrainer des pincements au niveau discal. Bien souvent, cette position imparfaite n'est pas agréable, on ne se sent pas à l'aise.

La video lifestyle du jour :
VOICI COMMENT RÉAGIT VOTRE CORPS QUAND VOUS STOPPEZ L’ALCOOL
  • L'astuce

Déporter son bassin afin de ne pas se retrouver "en banane". Comme expliqué dans la vidéo, déporter le bassin permettra de garder une verticalité de la colonne.

Et la respiration? Il est important de toujours souffler pendant l'effort, donc on souffle pour descendre les jambes doucement, en enfonçant le bras opposé au sol afin de garder les épaules bien ouvertes.

La tête et le regard se dirigent dans le sens opposé des jambes afin de continuer la torsion, l'étirement, au niveau des muscles cervicaux.

  • Autre point crucial: la remontée

Surtout ne pas se précipiter. Les abdominaux et l'expiration vont apporter une sécurité aux dorsaux. C'est donc en soufflant, en vidant le ventre, que les jambes vont remonter doucement, le buste se resserrant au niveau des côtes, on va donc se servir des abdominaux pour remonter: le travail est complet.

Attention de garder à l'esprit que le yoga n'est pas une activité compétitive et même si la sensation d'étirement, de bien-être est le but recherché, la douleur n'y a pas du tout sa place. L'idéal est se faire guider par un professionnel pour commencer avec de bonnes bases et éviter les blessures. Ne dépassez donc pas les limites de votre corps.

Si vous voulez en approfondir cette approche, notre coach vous suggère les livres suivants:

- "Yoga sans dégâts" de J-P Bouteloup.

- L'approche du travail des abdominaux est également abordée dans le livre "Abdominaux, arrêtez le massacre" de B De Gasquet.

Séverine Jacinto