Jargon de la mode: parlez-vous mannequin ?

Publié le 5 septembre 2017 par Marie Guérin
Jargon de la mode: parlez-vous mannequin ?Défilé SS16 Tommy Hilfiger

 

Booker, call back, new face, chart, line-up... Voici un lexique pour décoder le jargon des tops.

Booker, bookeur, booking

Le bookeur est le relais entre les clients et le mannequin au sein de l’agence. Avec l’équipe de booking, il assure la promotion, les négociations de contrats, la logistique, le planning, les castings du mannequin. « Booker » signifie engager le mannequin pour un client.

Call back

C’est le fait qu’un mannequin soit rappelé par le client après un premier casting. Cela signifie qu’il est sélectionné pour la prochaine étape.

Chart

Le « chart » est la fiche qui reprend le planning du mannequin et les infos dont il a besoin en déplacement : coordonnées, dates, lieux, clients…

Fitting

Le « fitting » est l’essayage des vêtements par le mannequin afin que le styliste ou créateur puisse refaire les retouches avant un défilé, un événement, une séance photo.

Go see

Le « go see » est la présentation de plusieurs mannequins par une agence aux différents professionnels du secteurs (directeurs de casting, presse, publicitaires…). C’est l’occasion de présenter les débutants.

Head book ou head sheet

Le « head book » est un montage de plusieurs photos d’un mannequin, utilisé par l’agence pour la promotion de ce dernier auprès des clients.

Line-up

Le « line-up » est la sélection des mannequins qui vont défiler. On parle aussi de la « cabine ».

Montage composite

Le montage composite est une carte d’identité du mannequin qui reprend son nom, ses mensurations et quelques-unes de ses plus belles photos. Les mannequins les distribuent lors des « go see ».

New face

C’est le nom qu’on donne aux mannequins débutants jusqu’à ce qu’ils aient suffisamment d’expérience pour démarrer leur carrière.

People

On désigne par « people » les mannequins destinés à la publicité et dont les talents de comédien sont plus importants que les critères purement physiques.

Royalties

Les royalties ou droits sur image sont des rémunérations octroyées à une mannequin pour utiliser son image. C’est une facilité fiscale unique en Belgique : en touchant 1 000 euros de droit sur image, il faut déduire 50 % comme frais (les taxes ne portent donc que sur la moitié). Sur les 50 % restant, 15 % sont précomptés. Donc finalement, sur 1 000 euros, l’impôt n’est que de 7,5 %, soit 75 euros. À titre de comparaison, la taxe en France est de 33 %.

Scout

Le « scout » est le chasseur de têtes désigné par une agence pour repérer de nouveaux talents. Il arpente les lieux publics, distribue sa carte de visite et propose un premier rendez-vous en lieu et place de l’agence.

Tear sheet

La « tear sheet » regroupe l’ensemble des publications (dans les magazines) du mannequin. C’est une preuve de son travail,
qu’il emporte partout avec lui.

Voucher

Le « voucher » est un document administratif fourni par l’agence qui doit être rempli par le responsable des prestations engagé par le client (photographe, styliste…). Il reprend le nombre d’heures prestées par le mannequin lors d’une mission.