Tous les ELLE du monde s’engagent : la fourrure c’est fini !

Publié le 3 décembre 2021 par ELLE Belgique
Tous les ELLE du monde s’engagent : la fourrure c’est fini ! © William Daigneault - Unsplash

Toutes les éditions du ELLE à travers le monde sont fières d'annoncer  qu'elle s'engagent à mettre fin à la promotion de la fourrure animale dans ses magazines, sur ses sites, tant d'un point de vue rédactionnel que commercial. Une première dans l'industrie de la presse.

L'engagement fait suite au dialogue entre le propriétaire de la marque ELLE, le Groupe Lagardère, la Humane Society of the United States, Humane Society International et Creatives4Change. L'annonce a été faite le 2 décembre 2021 lors de l'événement VOICES 2021 de Business of Fashion à Londres.

ELLE a créé une charte pour interdire les contenus éditoriaux faisant la promotion de la fourrure animale dans ses pages, sur ses sites Internet ainsi que sur ses réseaux sociaux. Cela signifie de ne faire figurer aucune fourrure animale dans les contenus éditoriaux, les images de presse, les images de défilés et les images de streetstyle. La charte, qui s'aligne sur la définition de la fourrure de la Fur Free Alliance, n'autorise plus non plus la représentation de fourrure animale dans les publicités tant print qu'online. 41 éditions ELLE dans le monde l'ont déjà signée, dont des publications en Arabie (éditions anglaise et francophone), Argentine, Australie, Belgique (éditions flamande et francophone), Brésil, Bulgarie, Canada (éditions anglaise et francophone), Chine, Croatie, République tchèque, France, Allemagne, Grèce, Hong Kong, Hongrie, Inde, Indonésie, Italie, Côte d'Ivoire, Japon, Kazakhstan, Mexique, Pays-Bas, Norvège, Pologne , Roumanie, Serbie, Singapour, Slovénie, Corée du Sud, Espagne, Suède, Taïwan, Thaïlande, Turquie, Royaume-Uni, États-Unis et Vietnam. Pour 13 de ces éditions, la charte est déjà effective, pour 20, elle sera effective au 1er janvier 2022, et pour 8 éditions, elle sera effective au 1er janvier 2023.

L'entreprise a également pris des mesures pour s'assurer que l'ensemble du réseau ELLE cesse l'utilisation et la promotion de la fourrure le plus rapidement possible.

Selon Constance Benqué, CEO Lagardère News et CEO ELLE International : "L'engagement sociétal a toujours été l'un des piliers clés de la marque ELLE. Le monde a changé et la fin de l'utilisation de la fourrure s'aligne sur le cours de l'Histoire. Nous espérons qu'avec cet engagement, ELLE ouvrira la voie à d'autres médias pour interdire la promotion de la fourrure."

Depuis de nombreuses années, ELLE s'engage en faveur de l'environnement, du développement durable et de l'écologie à travers des rubriques régulières ou des numéros verts spéciaux. "La présence de fourrure animale dans nos pages et sur nos supports digitaux ne correspond plus à nos valeurs, ni à celles de nos lecteurs. Il est temps pour ELLE de faire une déclaration à ce sujet", ajoute Valéria Bessolo LLopiz, directrice internationale d'ELLE, "une déclaration qui reflète notre attention face aux problèmes critiques de la protection et de la protection de l'environnement et des animaux, en rejetant la cruauté envers les animaux." Il s'agit pour ELLE d'une opportunité de sensibiliser davantage au bien-être animal, de renforcer la demande d'alternatives durables et innovantes et de favoriser une industrie de la mode plus humaine.

Fierté.

À LIRE AUSSI

Vers la fin de la fourrure dans la mode ?

H&M lance sa première collection végane approuvée par PETA

Noël : nos 30 meilleures idées cadeaux pour lui et elle