La fille du vendredi : Catherine Blondiau et ses bijoux positifs Label K

Mis à jour le 2 novembre 2021 par Juliette Maes et ELLE Belgique
La fille du vendredi : Catherine Blondiau et ses bijoux positifs Label K

"I totally can", "Moms Rock", ou encore "Moms can do anything". Des bijoux portant des affirmations positives et puissantes, destinés aux femmes et aux mamans, c’est le concept créé par Catherine Blondiau il y a quelques années sous le nom de Label K.

Catherine Blondiau (ou Cath, pour les intimes) est maman de 2 enfants et la fondatrice de Label K. Originaire de Liège, cette Bruxelloise d’adoption a trouvé sa passion dans l’entreprenariat à impact positif. En effet, elle a intégré sa vision sociale au cœur de son entreprise car elle avait la volonté d’apporter un changement positif pour les mamans et les futures mamans. Une mission touchante et surtout nécessaire.

Label K, c’est une marque de bijoux aux messages positifs. D’où vous est venue cette idée ?

Le bijou est un moyen, pas une fin. La jeunesse du projet remonte à un article que j’ai lu un jour et qui m'a vraiment touché. Il s'agissait de femmes en Syrie qui s’étaient regroupées pour se protéger, elles et leurs enfants, et pour vivre plus sereinement dans un monde en guerre. Cela m’a fait réaliser à quel point notre liberté est essentielle. Pour ces femmes, c’était la liberté de penser, d’exister, d’offrir un avenir meilleur à leurs enfants.

Il y a quelques années, je me suis intéressées aux difficultés auxquelles les jeunes mamans font faces, notamment sur leur lieu de travail. J’avais aussi des bandes de copines qui étaient pour la plupart des mères et, ayant un horaire flexible, je ressentais beaucoup de jugement de la part des celles qui bossaient à plein temps, mais aussi des mamans qui ne travaillaient pas. Je me suis donc demandé si la solution n’était pas tout simplement de s’écouter soi-même, de se libérer et d’avancer à son rythme. Il n’y a pas de bonne façon de faire et je voulais partir de ça. C’était la base du projet.

Ensuite, je voulais créer un produit qui soit stylé et pratique pour célébrer les femmes et leur donner du pouvoir. Les bijoux sont un canvas parfait car ils sont faciles à porter, à assortir. Et les messages d’encouragement peuvent apporter ce petit boost dont on pourrait avoir besoin durant la journée.

Label K Bijoux
© Label K

C’est votre volonté, de célébrer la femme à travers vos bijoux ? 

Oui, je propose des bracelets avec des petites phrases comme "You are powerful" (tu es forte), "You are kind" (tu es gentille). Quand on offre cela à une maman, on dit, "je te reconnais, je reconnais ce que tu fais, c’est parfois difficile, mais tu fais quelque chose d’incroyable." On reconnaît que la maternité est un moment très difficile, et ce soutien peut aider les jeunes mamans à se sentir plus fortes.

Lorsqu’on devient maman, il y a ce mélange entre notre instinct de maternité et notre volonté de se sentir libre, d’avoir une carrière. Il faut arriver à mixer le tout et à accepter que les 2 existent en nous et on veut le mettre en avant dans notre projet.

On a besoin d’entendre que c’est ok de s’écouter et de ne pas faire comme d’autres pensent qu’on doit faire. C’est pour cela que dans notre communication, dans les messages que nous partageons, nous essayons d’être le moins directif possible et plutôt de dire "écoute-toi". Je pense qu’entre parents, il faut moins se juger et réaliser que le plus important est de faire ce qui est juste pour soi-même et pour son enfant, et seuls les parents sont aptes à décider de ce que cela signifie.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by LABEL K (@labelk.official)

Vous reversez une partie de vos profits à des associations, comment choisissez-vous à qui donner ? 

Je travaille avec l'association Kiva qui fait des micro-crédits à des personnes porteuses de projets dans des régions défavorisées. Le fonctionnement est assez simple mais très qualitatif. Nous sélectionnons nous-mêmes les profils des personnes à qui nous voulons donner et c’est eux qui font le relais en accordant ces crédits. Si la personne n’arrive pas à rembourser, ce n’est pas grave, car il ne s'agit pas d'une banque. Mais dans le cas où elle y arrive, une partie de cet argent est reversé à un autre projet. Donc notre donation ne nous revient jamais, mais si l’on donne 10.000€ sur une année, par exemple, cela va contribuer au final à 13.000€, ou parfois plus, en fonction de la réussite des projets.

Pour la sélection, c’est très bien fait. Kiva identifie les projets qui, sur base de recherches, ont le plus de chances d’avoir un impact positif sur la société. Moi, je regarde les profils, les objectifs des mamans et je choisis les projets qui vont réellement contribuer à leur autonomie, qui vont permettre de donner une bonne éducation à leurs enfants, etc.

Vous proposez des colliers pour les futures mamans. En quoi consistent-ils ?

C’est en fait un concept ancestral qui s'appelle le Bola. Il s’agit d’une boule à l’intérieur de laquelle une autre boule produit une sorte de tintillement quand le bijou bouge. Il s'agit d'un bruit très léger de clochette que l'enfant peut entendre depuis le ventre et cela le rassure et l’apaise. L’idée est que la boule puisse rester avec lui après la naissance, qu'il joue avec, qu'on lui fasse des petits massages avec, etc. Je suis aussi très heureuse de pouvoir le proposer en deux tailles différentes, afin qu'il tombe bien sur le ventre de toutes les futurs mamans.

Quand on a un petit ventre, c’est très chouette d’avoir ce collier car il met en avant le ventre de la maman. Pendant ma grossesse, j’avais toujours envie de toucher mon ventre et donc, c’était un peu l’objet avec lequel je jouais et qui me connectait à mon bébé, grâce au son. C’était un moment où mon attention était tournée uniquement vers ça. Et après, le collier garde cette signification très intime.

Label K Bijoux
© Label K

Que voudriez-vous dire à toutes les mamans qui auraient besoin de ces petites affirmations de soutien et de réassurance ?

Écoutez-vous, écoutez ce qu’il y a dans votre coeur, dans vos tripes. C’est là que se trouve la vérité pour chacun. Il faut essayer de ne pas écouter le bruit autour. Vous savez ce dont vous avez besoin, ce dont votre enfant a besoin.

Ensuite, faites-vous du bien. Il faut prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin des autres, donc prenez soin de vous, vous le méritez. Sachez que vous faites de votre mieux et c'est assez. Quoi qu’il arrive, avoir des enfants, c’est très dur - c’est merveilleux, mais c’est aussi un grand challenge - et il faut accepter que l’on est imparfait et que c’est ok.

À LIRE AUSSI

Shopping : les plus beaux bijoux astrologiques du moment

Sportive de haut niveau et maman : l’équation impossible ?

La fille du vendredi : la joaillière privée Cindy Lecomte