Les différents types de rhinoplastie

Mis à jour le 1 août 2021 par ELLE Belgique
Les différents types de rhinoplastie

La rhinoplastie est une intervention de chirurgie esthétique effectuée au niveau du nez. Elle fait partie des opérations les plus demandées, car le nez est un élément important de l'harmonie du visage. Dans la plupart des cas, c'est au niveau de sa proportion que bon nombre d'entre nous y trouvent un défaut. Qu'il s'agisse seulement d'une perception exagérée de la taille du nez ou d'un réel défaut, ce problème peut vite devenir un véritable complexe pour certains. Et c'est là que la rhinoplastie peut intervenir.

De manière générale, la rhinoplastie a pour objectif de modifier l'apparence du nez par différentes techniques chirurgicales. Il faut d'ailleurs savoir qu'il existe différents types de rhinoplastie et notamment de méthodes permettant d'embellir l'apparence du nez ou de lui conférer l'apparence recherchée. Le but est d'embellir le nez au maximum, mais en veillant à ce que le résultat demeure le plus naturel possible. Quels sont les différents types de rhinoplastie, en quoi consistent-ils et combien coûte chaque intervention ?

La rhinoplastie primaire

La rhinoplastie primaire désigne l'intervention chirurgicale du nez effectuée sur les patients qui n'ont jamais subi ce type de chirurgie auparavant. Elle consiste au remodelage de l'os et du cartilage qui forment le nez, afin de corriger les déformations apparentes. Pour ce faire, le chirurgien applique des techniques conservatrices et de greffes du cartilage qui permettent d'obtenir un résultat naturel.

Pour qui ?

Cette intervention s'adresse ainsi aux personnes qui veulent avoir un nez harmonieux en rééquilibrant ses proportions. Dans certains cas, la rhinoplastie primaire permet même d'améliorer la fonction respiratoire même si ce n'est pas son but premier.

Vous avez un nez naturellement bosselé ? Dévié ? Proéminent ou tombant ? La rhinoplastie primaire peut être la solution pour remodeler votre nez.

Comment se déroule l'intervention ?

Il est nécessaire de faire 2 consultations au préalable avant de procéder à l'intervention. Elles permettent d'interroger le patient sur ses besoins et réaliser l'examen clinique du nez. C'est au terme de l'analyse des tissus et du nez ainsi que de l'examen nasofibroscopique que le chirurgien sera en mesure de déterminer le mode opératoire adéquat.

Il devra ensuite expliquer le déroulement de l'intervention, les risques et les éventuelles complications post-opératoires, puis délivrer un devis après avoir fait signer la fiche de consentement.

La rhinoplastie primaire s'effectue généralement en ambulatoire et sous anesthésie générale, tandis que l'intervention peut durer entre 1 et 4 heures, selon la technique employée par le chirurgien.

L'attelle placée sur le nez après l'opération sera retirée au bout des 7 jours de convalescence, tandis que le résultat final pourra s'apprécier au bout de 1 à 2 mois.

Comment coûte la rhinoplastie primaire ?

La rhinoplastie primaire peut coûter entre 4 000 et 10 000 euros.

La rhinoplastie secondaire ou réparatrice

La rhinoplastie secondaire est également appelée rhinoplastie réparatrice, car elle a pour objectif de corriger les défauts apparus sur le nez à la suite d'une rhinoplastie primaire. Cette intervention fait donc suite à une première opération qui aurait entraîné des os cassés, des difficultés respiratoires… Attention, il faut attendre au moins un an après la première rhinoplastie pour réaliser la rhinoplastie réparatrice.

Pour qui ?

La rhinoplastie réparatrice s'adresse aux personnes qui ont eu une rhinoplastie ratée. Il est toutefois important d'attendre un an après la première intervention pour réaliser la rhinoplastie secondaire, car les tissus doivent avoir cicatrisé complètement et l'œdème s'être résorbé pour que le chirurgien puisse opérer à nouveau le nez.

Une consultation au préalable est aussi nécessaire pour montrer la photo du nez d'origine et localiser les défauts à corriger par la suite. Cela permettra également d'identifier les causes du ratage de la rhinoplastie primaire. Cette seconde intervention pouvant être plus complexe que la première, la consultation est nécessaire pour que le médecin puisse déterminer ce qu'il est possible de réaliser ou non sur le nez.

Déroulement de la rhinoplastie secondaire

Une intervention de rhinoplastie secondaire doit être minutieusement préparée pour être un succès, car le chirurgien doit s'adapter aux modifications réalisées lors de la première intervention et de ses éventuels effets secondaires : section au niveau de la cloison nasale, corps étrangers insérés dans le nez, cartilages endommagés, etc.

Elle ne requiert qu'une nuit d'hospitalisation et peut même se dérouler en ambulatoire si aucune greffe ni de fracture osseuse n'est prévue. Dans la plupart des cas, le chirurgien effectue une résection des excès d'os et du cartilage, puis des sutures au niveau des cartilages de la pointe du nez pour en modifier la forme ou redresser la cloison nasale. Les suites de l'opération sont semblables à celles de la première opération, mais la cicatrisation prend tout de même plus de temps. D'ailleurs, il faut patienter au minimum pendant un an pour que l'œdème se résorbe.

Quel est le tarif d'une rhinoplastie réparatrice ?

Le tarif de la rhinoplastie réparatrice est compris entre 9000 et 14 000 euros.

rhinoplastie intervention chirurgicale )

La rhinoplastie post-traumatique

La rhinoplastie post-traumatique est une intervention nécessaire après une fracture du nez. Elle vise de ce fait à réparer les conséquences la fracture, ce qui signifie qu'elle n'a pas un objectif purement esthétique. Cette intervention est d'ailleurs plus complexe comparée aux autres rhinoplasties esthétiques, car elle peut donner lieu à des greffes de cartilages et d'os lorsque le nez est très déformé.

La rhinoplastie post-traumatique est réalisée en moyenne dans les 6 mois qui suivent l'événement traumatique et un traitement d'urgence.

À qui s'adresse la rhinoplastie post-traumatique ?

La rhinoplastie post-traumatique s'adresse aux personnes dont les structures nasales externes ont été déplacées des suites d'un traumatisme. Elle n'est donc possible que sur les nez déviés, enfoncés ou dont les fosses nasales sont obstruées à cause du déplacement des structures. Cette intervention est également indiquée lorsque la cloison nasale est nettement déviée de son axe à cause d'une fracture.

Il est important de retenir que ce type d'intervention n'est réalisable que sur les fractures déplacées uniquement.

Comment se déroule l'intervention ?

Comme les autres types de rhinoplastie, cette intervention donne lieu à l'hospitalisation pendant 24 heures et une anesthésie générale.

Généralement, le chirurgien applique une technique de reconstruction nasale pour remodeler les os et le cartilage. Dans la majorité des cas, il procédera à des greffes osseuses et cartilagineuses afin de reconstituer la structure nasale, ce qui peut alourdir l'opération. Le résultat attendu est l'embellissement du nez et la correction des troubles respiratoires causés par les déformations.

Après l'opération, certaines douleurs modérées peuvent subsister pendant quelques semaines et surtout, il sera plus difficile de respirer par le nez. L'attelle au niveau du visage peut aussi gêner pendant quelque temps.

Il sera interdit de pratiquer toute activité sportive pendant 1 à 3 mois tandis que les stigmates de l'intervention se résorberont au bout d'une vingtaine de jours.

Combien coûte l'intervention de rhinoplastie post-traumatique ?

La rhinoplastie post-traumatique fait partie des interventions prises en charge par la Sécurité sociale. Son tarif est compris entre 4000 et 7000 euros.

La rhinoplastie ethnique

La rhinoplastie ethnique est classée parmi les interventions dites « spécialisées », car elle vise à modifier la structure spécifique de certains nez. Elle est surtout sollicitée pour corriger les éléments considérés comme des « défauts » par les patients dont le nez présente des caractéristiques liées à leur origine ethnique.

intervention chirurgicale nez

La rhinoplastie ethnique : c'est pour qui ?

La rhinoplastie ethnique est indiquée chez les personnes souhaitant modifier certains traits trop visibles. Généralement, ils veulent un nez un peu moins large ou un peu plus grand de profil. Ce sont là les principales caractéristiques des nez africains et asiatiques, d'où l'appellation de rhinoplastie « ethnique ».

Comment se déroule la rhinoplastie ethnique ?

Les méthodes appliquées lors de l'opération de rhinoplastie ethnique sont semblables à celles de la rhinoplastie classique, à cette différence que le chirurgien doit prendre en compte les particularités de la morphologie du nez.

L'intervention se déroule entre une heure et demie et 3 heures sous anesthésie générale. Une hospitalisation d'une journée en clinique est également requise.

La rhinoplastie ethnique peut occasionner la pose de greffes de cartilages pour combler la projection de la pointe du nez ou combler un creux dans la crête nasale, la pose d'un implant pour corriger un nez trop épaté ou élever la pointe du nez, la plastie narinaire pour réduire la largeur de la narine, etc.

L'œdème causé par l'intervention peut prendre plus de temps que pour une rhinoplastie classique, mais en général, le temps de récupération est le même.

Finalement, il y a lieu de noter que le résultat obtenu par la rhinoplastie ethnique ne permet pas de gommer totalement les caractéristiques ethniques de celui-ci. En d'autres termes, il n'est pas possible d'en ressortir avec un nez « occidental », surtout si l'on cherche un résultat naturel.

Combien coûte la rhinoplastie ethnique ?

Pour réaliser une rhinoplastie ethnique auprès d'un chirurgien esthétique, il faudra débourser en moyenne 8500 euros, mais ce prix peut augmenter jusqu'à 11 000 euros selon l'ampleur de l'intervention chirurgicale.