Holi, la fête des couleurs en Inde

Mis à jour le 1 mars 2021 par ELLE Belgique
Holi, la fête des couleurs en Inde

Fête ancestrale célébrée dans toute l'Inde, Holi est l'une des célébrations les plus populaires du pays... et attire de plus en plus de touristes étrangers. Surnommée la fête des couleurs, Holi fédère les individus et rassemble les castes sous les jets de poudre colorées dans un mélange très festif. Si les significations de Holi sont nombreuses (même pour les Indiens), les étrangers viennent surtout pour le spectacle et participer à cette joyeuse euphorie. L'expérience vous tente ? On vous en dit plus sur comment fêter Holi en Inde !

Se rendre en Inde pour fêter Holi : attention au Visa

Au départ de France, on ne se rend pas en Inde comme en Europe : il y a des formalités à respecter et notamment la demande de Visa. S'il fallait en faire la demande à l'Ambassade de Paris avant 2015 (envoi d'une copie du passeport à la clé), heureusement les démarches se sont simplifiées avec internet. C'est plus facile : demandez votre visa pour l'Inde sur le web au plus tôt 4 mois avant votre départ (attention, il est impossible de l'obtenir sur place !), et jusqu'à 4 jours avant. Ce type de Visa tourisme est délivré pour une durée maximale de 2 mois sur place.

Voici les démarches :

  • copie de la page 1 du passeport au format PDF, pesant moins de 300kb.
  • photo d'identité de format carré 350 x 350 pixels en jpg, pesant moins de 300kb. La photo doit répondre aux normes demandées par les photos d'identité.
  • remplir le formulaire de demande de visa sur le site web.
  • payer le visa.
  • attendre la réponse, qui arrive dans les quelques jours suivants.

Faites bien votre demande à l'avance pour éviter tout stress avant le départ, de façon à pouvoir réitérer si votre demande venait à être refusée pour quelque raison que ce soit.

Holi, la fête des couleurs en Inde - 1

Holi, une expérience spirituelle à vivre ensemble

Victoire du bien sur le mal, fête de la fertilité, équinoxe de printemps, fête du pardon, nouvelle année... même les Indiens ne savent pas toujours exactement d'où vient cette fête ni ce qu'elle signifie, car c'est une des plus anciennes en Inde. Par contre, tous seront d'accord pour vous dire à quel point Holi a une ambiance particulière. Fête de la joie avant tout, elle se célèbre dans la bonne humeur au rythme de la musique et des cérémonies religieuses, en frottant le visage des gens que l'on croise avec des poudres colorées, tout en se souhaitant "Happy Holi" ! Souriez et faites de même avec les gens que vous croiserez : la joie est contagieuse !

Chaque couleur a un sens : le rouge est lié à la joie et à l'amour, le vert est dédié à l'harmonie, le bleu à la vitalité et l'orange à l'optimisme. Que du bonheur à souhaiter pour la nouvelle année ! Dans la pratique, vous finirez de toute façon entièrement couverte de taches de couleur, des cheveux aux orteils.

Musiciens partout, klaxons de motos, sonos des DJs qui improvisent au coin d'une rue, enceintes qui crachent du son techno et trance jusque très tard dans la nuit tandis que la foule danse... et le soir venu, on allume des bûchers (holika, d'où le nom de la fête) pour célébrer la victoire de Krishna sur le mal et démarrer la nouvelle année sur de bonnes bases.

Comme le festival est célébré partout en Inde, il faut choisir une ville où passer les festivités. Il n'est pas rare qu'elles durent plus d'une semaine en comptant "Pre-Holi" et les jours d'après ! Si les villes habituées aux touristes ont un peu "lissé" les contours et contrôlent mieux les débordements possibles des grands rassemblements humains, si vous préférez fêter un Holi plus traditionnel avec les locaux, préférez les villes du nord de l'Inde. Conscientes de la présence des touristes, les autorités locales des villes touristiques font en sorte que tout le monde passe un bon moment.

Conseils pour passer une bonne fête de Holi en Inde

Les touristes sont une cible privilégiée des malicieux lanceurs de poudre colorée, il faut le savoir. Vous allez donc finir complètement coloré de la tête aux pieds, souvent avec des poudres qui tachent jusqu'à la peau, et impossibles à retirer de vos vêtements. Vous allez tout jeter, chaussures comprises, donc n'hésitez pas à acheter pour quelques roupies une simple tenue blanche au marché local avant la fête. Si les poudres en elles-mêmes ne tachent pas vraiment tant qu'elles sont sèches, elles se glissent partout, jusqu'aux sous-vêtements et surtout, elles deviennent quasiment indélébiles avec l'eau. Or, les enfants indiens vous attendent au tournant avec des pistolets à eau chargés d'eau rose, bleu, verte... vous êtes prévenue !

Laissez tous vos objets précieux à l'hôtel, y compris bijoux, smartphone et appareil photo qui risquent d'être endommagés définitivement. De plus, les petits singes qui se promènent dans la ville adorent voler ce qui brille, comme les lunettes de soleil et les boucles d'oreille...

En tant que femme, il vaut mieux fêter Holi accompagnée. Les rassemblements de Holi peuvent être anxiogènes tant ils sont denses et la musique forte. De plus, au fur et à mesure que la journée avance, l'état d'ébriété général fait de même : soyez prudente, car même s'ils sont curieux et chaleureux, les jeunes Indiens apprécient beaucoup les Européennes à la peau blanche. Vous risquez vite de vous retrouver entourée d'une foule d'hommes un peu trop pressants, surtout s'ils ont bu de l'alcool.

Attention aussi aux boissons vendues dans la rue lors de Holi : le bang thandai et le bang lassi traditionnels contiennent du cannabis à doses variables, et on trouve aussi beaucoup d'alcool. Les débordements et les mouvements de foule ne sont pas rares : même si c'est la fête, soyez tout de même sur vos gardes.

Pour que tout le monde passe un bon moment en toute sécurité, évitez les très grands rassemblements des grandes villes et préférez la mixité des villes plus habituées aux étrangers. C'est moins authentique, certes, mais c'est un bon moyen de ne pas se gâcher l'euphorie de la fête à cause de mauvais comportements, ou pire, de risquer sa sécurité.