La fille du vendredi : Yeba Olayé, créatrice de sacs contemporains aux influences africaines

Mis à jour le 15 mars 2021 par Anna Venet et ELLE Belgique
La fille du vendredi : Yeba Olayé, créatrice de sacs contemporains aux influences africaines Yeba

Yeba est une marque contemporaine de maroquinerie haut de gamme aux influences africaines. Rencontre avec sa créatrice, Yeba Olayé, qui allie sa forte personnalité, ses nombreuses inspirations et surtout son engagement au sein de sa marque.

Pouvez-vous nous raconter votre histoire, d’où vous venez et nous en dire plus sur votre personnalité ?

Je suis belge et béninoise. Je suis arrivée en Belgique quand j’avais 5 ans alors que mon père travaillait dans une institution internationale. J’ai grandi à Bruxelles, à Woluwé-Saint Lambert et j’y ai fait ma vie, même si je retourne quasiment tous les ans au Bénin. Je suis vraiment le fruit d’un métissage parfait culturellement. Quand j’étais enfant, j’ai toujours été très créative. Je rêvais de créer, d’écrire des livres, de dessiner.

Pour ce qui est de ma personnalité, malgré ma douceur apparente, je suis un vrai bélier, voire une rebelle cachée. Une femme plutôt libre, déterminée et obstinée. Je pense que je ne renonce pas facilement quand j’ai quelque chose en tête et que je n’hésite pas à sortir de ma zone de confort constamment, par peur de stagner, de passer à côté de l’essentiel. Ceux qui me connaissent bien me disent souvent que j’aurais pu m’illustrer en diplomatie comme mon père. Enfin, je suis maman de 2 garçons, de 7 et 10 ans.

Yeba Olayé
Yeba Olayé

Quelle est votre formation et votre vie professionnelle avant de créer Yeba ?

Je suis diplômée en tant qu'ingénieur de gestion à Solvay avec une double spécialisation en finance et marketing. Après 11 ans de carrière dans le conseil financier et la stratégie, j’ai décidé de tout quitter pour poursuivre mon rêve, créer une marque d’accessoires pour encourager les femmes à révéler leur potentiel et à se réaliser. La mode semblait offrir une plateforme d’expression rêvée. Aujourd’hui, je suis CEO et directrice artistique de ma marque Yeba. Je suis aussi auteure d’un podcast nommé “L’essentiel”, consultante en stratégie de marques et storytelling, et enfin coach de start-ups au Start-Lab de Solvay. Bref, une vie bien remplie…

Quel est le concept de Yeba et quand avez-vous créé la marque ?

Fondée en 2016, Yeba est une maison de maroquinerie contemporaine belge aux influences africaines créée pour donner aux femmes les moyens de réaliser leur potentiel et de révéler leur grandeur. Mais Yeba, ce n’est pas que ça, c’est aussi un média d’inspiration avec un podcast et de nombreux contenus partagés. Le but : donner vie à notre mission et nos valeurs chargées de bienveillance, d’excellence et d’inclusivité auprès de notre communauté internationale de femmes, situées partout dans le monde, notre “Yeba tribe”.

Yeba
Yeba

Quelles ont été vos inspirations ?

La collection “The Story of Freedom” que nous venons de sortir a été construite comme un voyage vers les terres des Collines de Savè au Bénin d’où je viens, où la terre est rougie par la rouille, le ciel est bleu comme le paradis, tandis que la craie blanche est associée à la sagesse et à la paix et l’orange est une invitation à l’aventure, à la prise de risque.

Chaque sac a été inspiré par les objets symboliques que nous chérissons dans ma famille et qui font briller leur force sur vous, pour vous protéger de vos peurs. Les formes ont été inspirées des sculptures, danses et costumes traditionnels africains béninois qui ont nourri ma vision depuis toujours. Je les ai imaginés comme des pièces précieuses pour transporter tous vos trésors. Cette dernière collection est une célébration et un hommage à mes racines africaines et ma façon de réconcilier les deux mondes qui existent en moi et qui font la personne que je suis aujourd’hui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par YEBA (@yeba.official)

Y’a t’il un message que vous souhaitez faire passer à travers votre marque ?

Yeba veut dire (en yoruba) “celle qui est née pour accomplir son destin”. C’est mon prénom mais, à l’origine, c’est celui d’une reine du Bénin. Yeba, c’est un état d’esprit, une philosophie, un héritage. Un message de liberté, une invitation à définir les traits de votre vie et conquérir votre monde car vous avez tous les talents en vous pour devenir la personne que vous souhaitez être. C’est un message très universel que je désire communiquer à travers tout ce que nous faisons. Ainsi, nous célébrons les femmes, leur force d’esprit et leur grandeur.

Pourquoi les sacs en particulier ?

J’ai toujours pensé qu’un sac à main était plus qu’un accessoire. Pour moi, c’est un compagnon qui nous accompagne dans nos journées, dans des étapes importantes de notre vie, qui garde précieusement nos essentiels et même nos secrets et qui en dit long sur nous. Il y a un lien spécial, de confiance entre un sac et une femme. Un jour, j’aimerais que le fait de porter un sac Yeba devienne un signe de reconnaissance et de fierté pour les femmes fortes, animées par l’envie de se réaliser, pour devenir des amazones modernes et des reines conquérantes en marche.

Yeba
Yeba

Pouvez-vous nous parler de la confection de vos pièces ? D'où viennent les matières ?

Nos sacs sont fabriqués à la main par des artisans italiens pour durer toute une vie. Ce sont des essentiels modernes et intemporels, des sacs à main d’une qualité exceptionnelle, subtils mélanges entre lignes contemporaines et héritage africain, modernité et tradition. Ils sont réalisés en cuir de veau, issu d’une chaîne de production certifiée dont la provenance est vérifiée et liée à la chaîne alimentaire. Aucun animal n’est tué pour sa peau uniquement. Aussi, nous ne surproduisons pas. Nous privilégions le modèle de précommandes pour mieux comprendre les préférences de notre communauté et ne commander que des petites quantités par la suite.

3 mots pour définir le style Yeba ?

Minimaliste, moderne et d’inspiration africaine.

Les 5 essentiels mode à avoir selon vous ?

Un blazer, pour l’assurance en toute décontraction. Une chemise blanche, pour convaincre. Une robe bien coupée, pour prendre le pouvoir. Une paire de petits talons ou de flats, pour se sentir à sa place et ancrée. Un sac Yeba, pour conquérir.

Qui sont vos icônes mode ?

Pour les créatrices, Phoebe Philo et Maria Grazia Chiuri. Pour les muses, il y a Shade (la chanteuse), Bianca Jagger et les reines d’Afrique. J’adorerais voir mon sac porté par des femmes comme Michelle Obama, Angelina Jolie, Meghan Markle, Kerry Washington, Zendaya ou encore Amal Clooney.

Yeba
Yeba

Avez-vous d’autres aspirations ou d’autres projets pour Yeba ?

Ce qui me tient particulièrement à cœur à travers la marque est d’avoir un impact positif dans la vie d’autres personnes. Aujourd’hui, lorsque vous achetez un sac Yeba, nous reversons une partie à une ONG (Wanignon Enfance située au Bénin) qui se mobilise pour permettre à des enfants, souvent des petites filles, de suivre une scolarité normale et d'avoir une chance de se construire un avenir.

Mais pour le futur, comme les notions de savoir-faire, d’artisanat ancestral et de transmission me tiennent à cœur, je souhaiterais trouver le moyen de travailler avec des ateliers locaux en Afrique. Notre engagement en tant que marque est de soutenir la promotion mondiale des femmes, d'améliorer les conditions des femmes partout dans le monde, et en particulier en Afrique, et de créer des opportunités d'emploi, de micro-financer des projets et d'assurer les frais de scolarité des petites filles.

D'ici 2022, je souhaite engager 25% de notre valeur de production (sourcing et matériel) dans des partenariats éthiques avec des artisans qualifiés issus de communautés africaines défavorisées. Nous avons l'intention d’y travailler et avons déjà sélectionné ceux avec lesquels nous souhaitons collaborer. Ils pratiquent les principes du commerce équitable et offrent des ressources essentielles à leurs artisans tels que des cours d'alphabétisation pour adultes, des programmes de microcrédit et des soins de santé.

Souhaitez-vous diversifier votre offre ou rester exclusivement dans les sacs et accessoires ?

A terme, je souhaiterais diversifier l’offre, d’abord en proposant d’autres accessoires comme des foulards en soie, des ceintures et peut-être des bijoux. Dans un coin de ma tête, il y a un joli vestiaire de pièces essentielles que j’adorerais développer pour les amazones modernes que sont les femmes Yeba. Un jour peut-être.

A LIRE AUSSI 

Simple Sophie : à la découverte du cachemire made in Belgique

Shopping : les plus beaux bijoux astrologiques du moment

Objet du désir : les nouvelles sneakers Dior-ID