Upcy’chic donne vie aux créations des étudiants en mode

Mis à jour le 20 janvier 2021 par Juliette Maes et ELLE Belgique Photos: Barbara Courtmans
Upcy’chic donne vie aux créations des étudiants en mode©Barbara Courtmans

Upcy'chic c'est un concept né de l'envie de venir en aide aux étudiants en mode mêlée à un ras-le-bol des petits jobs sans avenir. Cette boutique en ligne veut servir de tremplin pour des jeunes passionnés en vendant les pièces qu'ils ont créées pendant leurs études.

Derrière cette idée innovante se trouve Joyce Musa, étudiante en Master Relations Publiques à l'IHECS. Depuis quelques années, elle cultive l'idée de lancer son propre business et de devenir indépendante. Mais c'est en mai 2020, après avoir perdu son job, que tout s'est finalement mis en place. Avec une amie, elles décident de vendre des masques confectionnés à partir de tissus qu'elles qui trainaient dans leurs placards. Le concept fonctionne, elles crées une page Facebook, un compte Instagram... Mais Joyce ne voulait pas s'arrêter là.

Ayant déjà posé comme mannequin pour une amie en école de stylisme, Joyce connaissait un petit peu les coulisses de ces études particulières dont certains aspects ne lui convenaient pas. "Ce sont des études coûteuses, les étudiants dépensent pas mal d'argent pour réaliser leurs collections et puis, au final, ce n'est pas assez bon et ils doivent recommencer tout depuis le début" explique Joyce. Et puis surtout, au bout du compte, beaucoup ne trouveront pas leur place dans le secteur à la fin de leurs études et seront contraints de se réinventer. Une réalité qui dérangeait l'étudiante, et à laquelle elle voulait changer quelque chose.

Upcy'chic étudiants

Poussée par le succès des masques buccaux et motivée par l'envie d'aider les étudiants en mode, Joyce s'est donc lancée seule dans l'entrepreneuriat. Upcy'chic est donc une marque de slow fashion dont la majorité des pièces provient de l'upcycling, c'est-à-dire de la récupération de tissus ou de vêtements existants pour en faire de nouvelles pièces.

L'idée principale de la boutique est de permettre aux étudiants de vendre les créations qu'ils ont réalisées pendant leurs études. Ces pièces de qualité finissent en effet généralement dans un placard après l'évaluation académique. La particularité d'Upcy'chic, c'est que les designers avec qui la boutique collabore décident des tenants et aboutissants de leur participation. Ils décident du nombre de pièces qu'ils vont apporter, de la fréquence et du type de pièces qu'ils proposent. Ainsi, certains créateurs vont proposer une ou deux pièces et d'autres font s'engager pour une collection entière ou même un nombre défini de pièces chaque mois. "Le but," Joyce souligne, "est de leur laisser créer ce qu’ils ont envie de créer. Ils sont libres d’explorer leur créativité dans leurs pièces." Et cette variété se fait ressentir sur la boutique en ligne : certains intègrent entièrement l'upcycling, d'autres utilisent des matières très colorées ou au contraire des tons sombres.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Upcy’chic (@upcy_chic)

Joyce veut également que les designers soient rémunérés de façon juste. Nous avons été habitués à acheter des vêtements à des prix très bas mais lorsque c'est le cas, les personnes qui ont confectionné nos vêtements sont souvent les premiers impactés. "Ici, ce sont des produits belges, faits mains, par des personnes passionnées qui ont passé du temps dessus," explique l'entrepreneuse. Chaque prix est donc calculé par le designer lui-même en fonction du temps et du coût que chaque création aura demandé. La boutique propose donc des pièces à des budgets qui varient d'une dizaine d'euros à un millier. Mais, selon Joyce, cela ne doit pas être un frein : en fonction de son budget, chacun peut trouver son bonheur chez Upcy'chic.

En plus de vêtements, le shop propose également à la vente des accessoires tels que des cols, des chouchous ou encore des pochettes. Ceux-ci sont fabriqués à la main à partir de matériaux issus de l'ucycling. Si les modèles sont récurrents, les tissus dans lesquels ils sont fabriqués change régulièrement au fur et à mesure des réapprovisionnements.

Upcy'chic étudiants
©Upcy'chic

À LIRE AUSSI

Upcycling: les marques à garder à l'oeil

Mode : rituels, défilés, collections et superstitions

Crush : Alexandre Hekkers, des bijoux made in Belgium et 100% unisexes