Chirurgie esthétique du nez : les clés pour un résultat harmonieux

Mis à jour le 5 septembre 2020 par ELLE Belgique
Chirurgie esthétique du nez : les clés pour un résultat harmonieux Photo by Eli DeFaria on Unsplash

Les imperfections du nez sont souvent des sources de complexe important pour une femme, et le recours à une rhinoplastie est une solution qui permet de se sentir mieux. La chirurgie esthétique du nez est une opération qui comporte peu de risques. Un bon échange avec son chirurgien esthétique est cependant nécessaire pour un effet réussi et harmonieux.

La rhinoplastie est une chirurgie qui a pour but de remodeler le nez pour améliorer sa morphologie. Elle corrige sa forme et son aspect, tout en lui donnant un aspect naturel, en harmonie avec le visage. Il existe deux types de rhinoplastie.

  • La rhinoplastie esthétique corrige des défauts que l’on a depuis l’enfance, ou encore apparus plus tard, à l’adolescence, ou dus au vieillissement.
  • La rhinoplastie reconstructrice, ou réparatrice, corrige un traumatisme ou une malformation, donnant au nez un aspect naturel et normal. Elle peut aussi corriger un trouble fonctionnel de la ventilation nasale.

Quelles transformations peut-on faire à son nez ?

Il y a beaucoup de raisons de vouloir changer l’aspect de son nez...Et la chirurgie esthétique est au rendez-vous pour y répondre. Trop large, le nez peut être rétréci. Trop long, il peut être raccourci. Le chirurgien peut aussi supprimer une bosse, traiter une déviation, affiner une pointe, redresser une cloison…

Pourquoi l’entente avec le chirurgien esthétique est-elle si importante ?

Le nez, après l’opération, doit sembler naturel, et s’accorder à la personnalité de la patiente. C’est pourquoi, un bon dialogue avec le chirurgien esthétique est essentiel pour qu’il comprenne sa demande, et qu’il puisse la conseiller afin que son nez soit en harmonie avec le reste de son visage. Toutes les formes de nez ne conviennent pas à chaque femme. Une simulation du résultat potentiel, ou un morphing, peuvent aider à se projeter. En fonction des limites techniques, la patiente peut avoir une idée de ce qui est possible, selon ses envies. En retour, le chirurgien puis l’éclairer sur les aspects techniques, et le travail à faire. Cependant, il faut bien savoir que le résultat final ne sera pas exactement le même.

À quel âge peut-on procéder à une rhinoplastie ?

Cette intervention peut se pratiquer dès que la fin de la puberté, lorsque le nez a terminé sa croissance, c’est-à-dire à partir de 16/18 ans.

La video beauté du jour :
COMMENT SAUVER SES CHEVEUX ABÎMÉS APRÈS UNE DÉCOLORATION

Au bout de combien de temps voit-on les résultats définitifs ?

Le résultat quasi-définitif apparait 2 à 3 mois plus tard, mais le nez continue d’évoluer pendant toute la première année voire plus, surtout les 6 premiers mois, en fonction de la cicatrisation et de la rétraction cutanée. Des modifications légères peuvent avoir lieu par la suite, liées au vieillissement normal.

Quelles sont les consignes avant et après l’opération ?

La chirurgie du nez se déroule sous anesthésie générale. Elle dure d’une heure à parfois plus de trois heures selon les corrections à apporter. Il faut faire un bilan préopératoire et une consultation d’anesthésie. Dans le cas d’une obstruction nasale chronique, un examen avec un oto-rhino-laryngologiste est programmé.

On conseille d’arrêter de fumer un mois au moins avant l’opération, et jusqu’à un mois après. Les traitements anticoagulants ou antiagrégants doivent être suspendus deux semaines avant. Les patientes peuvent sortir le lendemain voire le soir même de l’intervention.

Les suites opératoires ne sont généralement pas douloureuses, et des antalgiques simples suffisent. Le plus désagréable, pendant les premiers jours, est la sensation de nez bouché. Parfois, un gonflement, et des ecchymoses peuvent apparaître au niveau des paupières. Leur durée est variable. Les premiers jours, le nez apparaît encore massif, à cause, de l’œdème, et on peut être gêné pour respirer, à cause du gonflement des muqueuses. Les mèches sont retirées le premier jour, ou les jours suivants. L’attelle est enlevée plus tard, entre le 5e et le 8e jour.

Le retour à une vie sociale se fait une semaine et demie à deux semaines après l’opération. Tant que les ecchymoses sont présentes, il est nécessaire de se protéger du soleil. De même, les sports comportant des risques pour le nez doivent être évités les trois premiers mois. Plusieurs consultations de suivi ont lieu avec le docteur au cours de la première année.

Combien coûte une rhinoplastie à Paris ?

Le prix varie selon le type de chirurgie esthétique du nez. Avec un chirurgien esthétique installé sur la place du Trocadéro à Paris utilisant des techniques pointues, une rhinoplastie démarre à 4 500 euros (rhinoplastie de la pointe).

S’il s’agit d’une rhinoplastie esthétique pure, l’opération n’est pas prise en charge par la sécurité sociale ni par les mutuelles. Ce n’est pas le cas pour une chirurgie reconstructrice ou réparatrice.

Peut-on associer une autre opération à une rhinoplastie ?

Une rhinoplastie est souvent réalisée en même qu’une chirurgie du menton afin de réaliser un ensemble assorti. L’opération combinée s’appelle la profiloplastie. Elle peut aussi se faire en même temps qu'une chirurgie des paupières, qu'un lifting du cou, ou de soins comme un peeling, une injection de botox ou d’acide hyaluronique, entre autres.