Burn-out : comment le reconnaître ?

Mis à jour le 30 octobre 2019 par Elise Mathieu et ELLE Belgique
Burn-out : comment le reconnaître ?

Vous vous investissez à 100% dans votre travail ? Gare au burn-out ! Ce syndrome d’épuisement professionnel fait désormais partie de notre vocabulaire. Pourtant, vous risquez bien d’en présenter les signes avant-coureurs sans même le savoir. On fait le point sur 3 symptômes pré-burn-out à connaître absolument pour éviter de sombrer dans le travail.

Vous avez du mal à gérer vos émotions

Votre entourage vous reproche d’être irritable ? Vous prenez la mouche dès qu’un collègue vous fait une remarque ? Au fond, vous sentez que ces excès de colère ne vous ressemblent pas. Mais parce que vous voulez rester au top dans votre boulot, ce sont souvent vos proches qui sont les premières victimes de vos sautes d’humeur. Dans cette situation, il est difficile de mettre sa fierté de côté et d’en parler. Pourtant, accepter que votre vie pro piétine sur votre vie perso est la première étape pour se sortir de l’engrenage.

Vous vous sentez épuisé

En plus de la fatigue physique, le burn-out se caractérise par une intense fatigue psychologique. Non seulement votre corps a besoin de se reposer, mais à l’intérieur aussi, vous manquez d’énergie. Si vous vous reconnaissez, un conseil : levez le pied. Apprenez à déléguer quand il le faut et à déconnecter une fois que vous êtes de retour à la maison.

Vous collectionnez les insomnies

Vous êtes épuisé, et paradoxalement, vous n’arrivez pas à trouver le sommeil. Chaque nuit est un vrai cauchemar, et chaque matin devient plus difficile. Au réveil, vous vous posez alors une question : comment vais-je assurer au boulot si je suis fatigué ? La peur d’échouer s’accentue, et le manque de sommeil ne fait qu’augmenter votre état de stress. C’est le début d’une spirale infernale qu’il faut stopper avant de sombrer dans le burn-out.

Les signes du burn-out sont nombreux, et chaque cas présente un cocktail de symptômes différents, à des échelles variables. Comme l’explique Anne Everard dans son « Guide du burn-out » : la prévention est primordiale. Aujourd’hui auteur et conférencière, elle est aussi passée par ces symptômes avant-coureurs. Le problème ? Comme de nombreuses personnes touchées, elle ne réalisait pas qu’elle tombait dans le burn-out. Aujourd’hui, elle donne des conférences pour aider les professionnels à le déceler, l’éviter ou le surmonter. Parce qu’il peut avoir de lourdes conséquences sur votre santé physique, mentale et émotionnelle, mieux vaut apprendre à (se) prévenir, pour ne pas devoir guérir.

Pour en savoir plus, rencontrez Anne Everard au ELLE Active Forum le samedi 16 novembre 2019 à Bruxelles. Infos et inscriptions sur ELLE.be

Prenez vos tickets

LIRE AUSSI :

Sexisme : comment réagir face aux commentaires déplacés au travail ?

6 podcasts passionnants pour booster sa carrière

4 conseils efficaces pour en finir avec la procrastination