Ariana Grande : 7 tubes qui ont fait d’elle la nouvelle reine de la pop

Mis à jour le 27 mars 2019 par Laura Stynen et Marie-Noëlle Vekemans Photos: Eric Ray Davidson/Trunk Archive
Ariana Grande : 7 tubes qui ont fait d’elle la nouvelle reine de la pop

Sa queue de cheval haute et ses yeux de chat la font ressembler à une petite fille adorable. Mais Ariana Grande, 25 ans, est une femme de pouvoir qui pulvérise les records. Elle est la première artiste féminine à placer trois titres en tête des charts en quatre mois (seuls Elvis, John Lennon et Justin Bieber l’avaient fait avant elle)...

Dépourvues de niaiseries, les paroles de « Thank U, Next » racontent des faits concrets : ses ex sont appelés par leur vrai nom et le clip parodie plusieurs comédies romantiques américaines. Sous ses airs romantiques, cette chanson transmet un message sans équivoque : la petite fille a depuis longtemps cédé la place à une grande dame. Sept preuves en sept tubes.

« God Is A Woman »

Après des débuts d’actrice sur la chaîne Nickelodeon, Ariana sort peu à peu de sa chrysalide pour se métamorphoser en chanteuse à part entière. Elle enchaîne les performances remarquables, parmi lesquelles une caricature religieuse aux MTV Video Music Awards. Vêtue d’une tenue d’elfe de couleur dorée, elle trône au centre d’une grande table, entourée de femmes, danseuses et choristes en tout genre. C’est dans ce décor de type Renaissance qui fait penser à la Cène qu’elle interprète son titre « God is a Woman ». Le ton est donné.

« Breathin’ »

Plus de 140 millions d’abonnés la suivent sur Instagram et elle leur en dévoile un peu trop quand elle pose avec son nouvel opus. Un follower remarque un berceau à l’arrière-plan de la photo. Pas de bébé en vue, hélas. Le berceau est celui de Piggy Smalls – un clin d’œil au rappeur américain Biggie Smalls – qui n’est autre que le petit cochon de compagnie d’Ariana. Piggy tient la vedette dans le clip de « Breathin’ ». L’animal possède en outre son propre compte Instagram à coups de vidéos de grognements et de close-up flous qui attirent plus de 600.000 followers. 

La video lifestyle du jour :
10 SPORTS QUI FONT DES FESSES CANONS

« No Tears Left To Cry »

Le 22 mai 2017, le destin frappe durement. Lors de son concert à Manchester, 22 personnes perdent la vie dans l’explosion d’une bombe. Ariana, qui s’avoue « brisée » sur Twitter, annule la fin de sa tournée. Deux semaines plus tard, elle revient cependant à Manchester pour offrir à ses fans « One Love Manchester », un énorme concert caritatif. Elle partage la scène avec des artistes comme Coldplay, Justin Bieber et Robbie Williams afin de récolter des fonds pour les victimes des attentats et leurs proches. Un an plus tard, elle fait un retour fracassant avec « No Tears Left to Cry », qu’elle dédie à la tragédie. Ce titre est un avant-goût de « Sweetener », son quatrième album studio.

« 7 Rings »

Ses meilleures amies la sortent avec élégance de sa colère post-attentat. Après avoir bu un peu trop de champagne, Ariana leur offre à chacune une bague chez Tiffany. De retour à la maison, elles se lancent dans une séance d’impro au piano qui donne naissance à « 7 Rings ». Pour son nouveau single à succès, Ariana se fait tatouer le titre en japonais à l’intérieur de la main. Telle était du moins son intention, mais un problème survient dans la traduction. Ses fans s’étonnent en voyant la photo sur Twitter : sur sa paume, on lit « petit barbecue au charbon de bois » au lieu de « 7 Rings ». Lorsqu’elle le fait rectifier, le tatoueur se trompe à nouveau. L’inscription dit « Japonais BBQ Doigt ». On ne peut pas gagner à tous les coups... 

« Cinderella »

En février, elle doit interpréter « 7 Rings » aux Grammy Awards, mais un désaccord avec l’organisateur au sujet de sa performance l’incite à rester à la maison. Ariana ne s’installe pas pour autant en pyjama devant la télévision. Vêtue de la sublime robe de bal bleu clair signée Zac Posen qu’elle était censée porter pour fouler le tapis rouge, elle poste plusieurs photos sur Instagram. Peut-être en hommage au regretté Mac Miller et à sa chanson « Cinderella » (Cendrillon). Piggy Smalls a apprécié le spectacle.

« Thank U, Next »

En décembre dernier, elle est sacrée Femme de l’année 2018 à la cérémonie des Billboard Music Awards. Dans son speech, elle décrit 2018 comme la meilleure année de sa carrière, mais aussi la pire de sa vie. En septembre, son ex, le rappeur Mac Miller, est mort d’une overdose. Peu après, elle a rompu ses fiançailles avec Pete Davidson. Son malheur fait notre bonheur puisque la chanteuse s’inspire de ses déboires sentimentaux pour composer des albums qui battent tous les records. À peine six mois après « Sweetener », elle sort « Thank U, Next ». Dans le single éponyme, elle remercie ses ex pour ce qu’ils lui ont appris. Le clip, truffé de références à la vie personnelle d’Ariana, enregistre tellement de vues qu’il fait vaciller YouTube. « Cette année, j’espère recevoir une partie de l’amour et du pardon que j’ai donnés facilement et sans compter aux hommes dans le passé », a-t-elle conclu dans ses remerciements.

« Break Up With Your Girlfriend, I’m Bored »

En février, elle occupe les trois premières places du Billboard Hot 100 avec les titres « 7 Rings », « Break Up With Your Girlfriend », « I’m Bored » et « Thank U, Next ». Ariana est la première artiste solo à réussir ce tour de force. Elle apprend la nouvelle par ses fans, qu’elle soupçonne au départ d’avoir retouché les charts. Mais ils ont raison. La jeune chanteuse égale ainsi le record des Beatles en 1964. Lorsqu’au cours d’une interview, Zach Sang la confronte à son succès, elle répond avec embarras « qu’elle envisage de faire un break ».

Traduction : Virginie Dupont