Que faut-il retenir de la fashion week de Milan ?

Mis à jour le 24 février 2019 par Marie Guérin
Que faut-il retenir de la fashion week de Milan ?

Vous désirez tout savoir sur la fashion week de Milan ? Quels étaient les shows incroyables, les looks les plus bluffants de l'automne-hiver 2019, les présentations immanquables ? Découvrez notre décryptage de cette semaine intense et pleine de surprises qui ne manquera pas d'attiser votre passion pour la mode.

Que faut-il retenir de la fashion week de Milan ? - 1
Si si, le ELLE était là !

Quels shows étaient les plus spectaculaires ?

Moschino

cara taylor en moschino FW 19
Cara Taylor et son look plateau-repas !

Votre mamie était une fan du "Juste Prix" ? Replongez en enfance avec la mise en scène incroyable de Moschino. Au centre d'un amphithéâtre se jouait une pièce des plus extraordinaires. Le set-up était composé de trois plateaux tournants et quatre plateaux fixes avec des speakerines aux looks extravagants ventant les mérites d'un frigo, un voyage au ski, ou une Ferrari. Autour de ce décor central, un catwalk sur lequel défilaient les stars accoutumées de la marque: Irina Shayk, Kaia Gerber, Jourdan Dunn, Bella Hadid... Parmi les looks remarqués, la cape "plateau-repas" portée par le top Cara Taylor !

Moncler Genius

moncler Genius Pierpaolo Piccioli
Les incroyables robes imaginées par Pierpaolo Piccioli (Valentino) pour Moncler Genius

Un an après son lancement, Moncler Genius, dont la philosophie est de créer des projets innovants avec des designers d'horizons différents, a encore une fois créé la surprise en plantant le décor de ses collections capsules dans des lieux inexplorés de Milan. Ici, c'était en contrebas de la gare, dans d'immenses alcôves que les différents créateurs ont pu faire découvrir leur univers: Pierpaolo Piccioli & Liya Kebede, Sergio Zambon et Veronica Leoni pour 2 Moncler 1952, Sandro Mandrino pour Moncler Grenoble, Simone Rocha, Craig Green, Matthew Williams de 1017 ALYX 9SM, Richard Quinn, Fragment Hiroshi Fujiwara, Palm Angels Francesco Ragazzi et Poldo Dog Couture. C'est sans conteste les robes doudounes très couture du directeur artistique de Valentino, Pierpaolo Piccioli, qui ont attirés tous les regards. De véritables masterpieces !

Fendi

hommage karl lagerfeld fendi fw19

Moins spectaculaire qu'émouvant, c'est avec le coeur serré que toute la fashionsphère s'est dirigée dans le quartier général de la maison Fendi. À l'entrée, un écran diffusait un dessin réalisé par Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison depuis 1965. C'est donc avec beaucoup d'émotion que nous avons découvert les silhouettes sobres et féminines avancer d'un pas léger sur le catwalk. Dehors, nous entendions les clameurs d'une manifestation Peta qui protestait contre l'utilisation de fourrure, le core business de la marque italienne. "Inapproprié", "ce n'est pas le bon timing", "pas aujourd'hui", s'indignaient les journalistes indifférents aux protestations. En fin de show, nous avions tous les yeux rivés sur l'écran qui a projeté des images issues du documentaire Karl se dessine de Loïc Prigent.

1/

Quels étaient les plus beaux décors ?

Gucci

invitation Gucci FW 19
L'invitation Gucci, le masque, thème de son défilé FW19.

Une immense rotonde en miroir avec, en son centre, des gratins également en miroir. Le lieu était tellement réfléchissant que les journalistes devaient marcher à tâtons pour ne pas tomber à plat ventre sur leur reflet. Une fois installé, une lumière puissante venue d'un écran circulaire nous a éblouis dans une sorte de défilement de pixels hypnotisant. Ensuite, le défilé a commencé avec des silhouettes qui rivalisaient de faste sur une variation de jeux de masques. Gucci dans toute sa splendeur.

Prada

décor défilé prada fashion week de Milan FW19
Le décor grandiose du défilé Prada

Comme chaque saison, c'est à la Fondation Prada que la marque éponyme reçoit le gratin de la mode. Des centaines de places installées sur des gradins (dont la couleur n'a pas changé depuis la saison passée: un étrange vert pomme) au milieu desquelles un parcours lumineux aux nuances orange confère une sensation d'immensité, mais également de vitesse soutenue par une bande-son très rythmée. À noter: Marilyn Manson faisait partie de la B.O. Ce qui était impressionnant dans ce décor, c'est le point de vue plongeant permettant une appréciation étonnante (et lointaine) des looks. Intéressant.

MM6 Maison Margiela

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Everything - from the collection to the furnitures - is presented in a white colour palette for our MM6 AW19 presentation. #mm6 #mm6maisonmargiela

Une publication partagée par MM6 Maison Margiela (@mm6maisonmargiela) le

La petite ligne de la Maison Margiela a organisé la présentation de sa dernière collection dans sa boutique milanaise. Entièrement recouverte de couettes et coussins blancs, elle traduisait l'inspiration molletonnée des pièces de la collection. Entre cellule capitonnée et chambre douillette, difficile de trancher, seul un sentiment d'extrême douceur dominait. Chouette idée également: les vêtements étaient portés par des femmes d'âge mûr aux cheveux gris qui se dandinaient sur le rythme de la musique d'ambiance. Fascinante étrangeté.

Trussardi

trussardi archive now
Les soeurs Venturini posant pour leur campagne Trussardi Archive +Now

La maison se déride et dévoile pour la première fois sa capsule Archive + Now°1 qui a fait appel aux créatrices milanaises de la marque Medea, les jumelles Venturini à l'univers cool et décalé qui commencent à monter.  Beaucoup de pièces ne cuir, élégantes et sexy étaient exposées dans le très beau cadre du studio d'architecture Scacchetti.

Trussardi Archive Now dans les bureaux Scacchetti

Max Mara

ouverture défilé Max Mara fashion week milan FW19
Ouverture du défilé Max Mara

Connaissez-vous Bocchoni à Milan ? Spécialisée dans les sciences économiques et le secteur du luxe, cette université à renommée internationale était au coeur de la dernière fashion week de Milan. La célèbre marque de manteaux, Max Mara, a décidé d'y présenter sa collection automne-hiver 2019. Sur des bancs sculptés dans la forme du logo, c'est dans un silence religieux que nous avons vu défiler les tops de renoms comme Irina Shayk, Kaia Gerber, Adut Akech dans un mélange de pièces très colorées et plus sobres, dans le pur style Max Mara.

2/

Quels sont nos coups de coeur ?

Act N°1

Act n°1 fashion week Milan FW19

Act n°1 n'a que trois ans ans et pourtant, elle brille déjà par sa créativité et la pureté de ses lignes. C'est le genre de collection inspirante qui donne envie de tout porter. Dans un décor de "princesse au petit pois", composé de vieux matelas empilés, c'est une atmosphère poétique qui nous accueille. Ses deux créateurs, Luca Lin et Galib Gassanoff nous ont convié au coeur de leurs rêves, dans la pièce la plus intime qui soit: la chambre. Les robes sont imprimées de paysages à l'aquarelle avec une pointe 90's ce qui donne à la fois cette sensation d'élégance avec une note rock traduite par les éléments en cuir. C'est super beau.

 

Versace

Final versace fashion week milan FW19
Les guerrières Versace

On termine en beauté avec le show très attendu de Versace. Donatella Versace a décidé de réinventer les éléments iconiques de la maison avec un twist grunge symbolisé par l'épingle à nourrice. Des silhouettes ultra-sexy et puissantes font se côtoyer le lurex et la soie, le luxe et le 'destroyed' dans un déferlement de couleurs plus criardes les unes que les autres. C'est cette femme badass totalement assumée qui nous a séduits dans cette collection qui pousse un cri guerrier comme une ode à la féminité. Vive Versace !