“Nous toutes harcèlement”: le site qui fait bouger les lignes

Mis à jour le 8 août 2018 par Laurence Donis
“Nous toutes harcèlement”: le site qui fait bouger les lignes

Une nouvelle plateforme a été créée pour permettre aux femmes de témoigner contre le harcèlement. Pourquoi un nouveau site ? Qu’a-t-il de différent ? On vous dit tout.

Vous n’avez pas pu passer à côté : fin juillet, une femme se faisait frappée en plein Paris alors qu’elle répondait « Ta gueule » à un homme qui l’avait agressée verbalement. Elle s’appelle Marie Laguerre et du haut de ses 22 ans, elle prouve à tout le monde qu’elle ne compte pas se laisser faire. Et qu’il ne faut jamais se taire. La jeune femme passe vite de la parole à l’action : elle décide de publier la vidéo de son agression sur Facebook, de lancer une pétition et un site dans la foulée pour dénoncer le harcèlement de rue.

Le but de la plateforme ? Libérer la parole des filles en leur proposant de témoigner anonymement. En quelques clics c’est fait, on se laisse guider par des questions et notre récit est publié sur la page Facebook de #NousToutesHarcèlement. Ce qui est pratique ici, c’est qu’on sait directement où aller pour parler, c’est instinctif et notre témoignage est cadré.

Alors oui, fondamentalement, le concept n’est pas nouveau. On pense à Paye Ta Shnek par exemple pour ne citer qu’eux. Mais l’intérêt, ce n'est pas de savoir qui a copié qui, ou qui était là en premier. Au contraire, on se réjouit plutôt de voir des sites similaires émerger en masse. C’est la preuve que #MeeToo n’est pas prêt de s’éteindre et chaque nouvelle initiative est l’occasion de réveiller des consciences…