La Brussels Rockschool : une vraie thérapie

Mis à jour le 8 mai 2018 par kim Assaker
La Brussels Rockschool : une vraie thérapie

Commencer un instrument à 40 ans, c'est possible, ça fonctionne et sans solfège Pour rien au monde je ne raterais ma session Apérok à la Brussels Rockschool du mardi soir avec mes 4 copines.

La Rockschool, c'est une véritable thérapie en soi: C'est mieux que 2h de méditation, ç'est mieux qu'une session chez le psy.

Une seule session me vide complètement la tête, impossible d'être ailleurs que dans le moment présent, le ICI ET MAINTENANT sans effort.... Se concentrer sur ses accords, sur le rythme, sur la position des doigts, sur le strumming. Résultat : Détente physique et mentale, confiance en soi, épanouissement personnel...

J'ai toujours rêvé de jouer de la basse, mes amis m'en ont offert une pour mes 39 ans ne me laissant pas le choix : il était temps de m'y mettre... J'avais entendu parler de la Rockschool et le jour même je jouais un morceau des Rolling Stones avec les profs... Une véritable révélation.

Cela fait maintenant 8 ans que je suis à la Rockschool, à part la basse, j'apprends la guitare et je me suis mise au chant. Depuis, j'ai même changé de boulot et je suis maintenant coordinatrice à la Rockschool, car ils s'agrandissent: 3 implantations sur Bruxelles et une franchise en Vendée.

La video lifestyle du jour :
10 SPORTS QUI FONT DES FESSES CANONS

La raison pour laquelle je m'adresse à vous, femmes et journalistes pour ELLE, c'est parce que je me rends compte qu'il y a de plus en plus de femmes /mères/working girls qui s'inscrivent. Elles viennent en journée ou en soirée. De manière régulière ou ponctuelle. Soit en famille, soit avec des copines, soit individuellement: elles forment des groupes avec d'autres adultes.

Elles organisent des sessions anniversaire, des enterrements de vie de jeunes fille, elles enregistrent et filment des chansons pour des mariages ou des anniversaires. Elles font de tout: rock, reggae, pop, funck, variétés...Le but est de choisir ensemble un morceau qui plait et en une heure et demie on parvient à le jouer et ça sonne pas si mal.

Dès qu'un groupe tient 3 morceaux, on les fait monter sur scène lors de petits concerts que nous organisons dans nos nouveaux locaux près de la place Flagey... il ya une scène, un bar etc...

Oui, je peux le dire haut et fort,et j'en suis fière :je joue dans 2 BANDs, dans un je joue la basse et je chante, dans l'autre la guitare.

J'ai demandé aux filles de mon groupe de me faire part de leurs ressenti en tant que femmes actives et mères de famille vis à vis de nos sessions du mardi et voici ce qu'elles m'écrivent sur notre groupe whatsapp :

Odile, 48 ans comédienne, maman d'Alice 13 ans qui fréquente aussi la Rockschool): Instrument: batterie "Moi j'aime la Rockschool car c'est chaque fois un petit miracle: On a vraiment l'impression qu'on forme un groupe. On apprend à s'écouter les unes les autres et à se faire confiance. En 1H30 on arrive à délivrer un morceau alors qu'au début je me dis chaque fois qu'on ne va pas y arriver, mais on y arrive. En tant que mère de 3 kids, c'est un moment que je raterai pour rien. C'est du bon temps que je m'offre à moi même. Quand je suis triste ou fatiguée, ça me rebooste... et quand je suis en forme, je m'éclate vraiment consciencieusement."

Julie, 48 ans, paysagiste: instrument: guitare basse. "Chaque fois que je sors d'une session, je me sens joyeuse et relax. Je suis toujours étonnée qu'on ait trouvé une harmonie musicale entre nous alors que nous sommes toutes pour la plupart débutantes. En règle générale, les cours à la Rockschool m'ont ouvert une porte vers un monde que je n'osais pas approcher. C'est IMMENSE!!! Ce qui est fabuleux, c'est à la fois de s'amuser tout en ét,nt dans un état de concentration et d'attention particulièrement intense".

Isabelle 48 ans, secrétaire générale d'une ONG à Bruxelles, Instrument: clavier. "La musique me fait vibrer depuis que je suis toute petite. Femme, à défaut d'en faire moi-même, je n'ai aimé que des musiciens ou des mélomanes. Maman, j'ai beaucoup encouragé mes filles à jouer d'un instrument ou à chanter. Ma fille Juliette est d'ailleurs à la Rockschool et s'est découvert une réelle passion pour le chant. Plus récemment, grâce aux apéroks, j'ai franchi le pas et je m'y suis mise aussi! Je joue avec des femmes fabuleuses que j'adore et avec qui on arrive (parfois à notre grand étonnement, mais surtout grâce à la pateience de notre prof Gabriel) à faire sonner des morceaux qu'on aime... Et là, c'est tout simplement le bonheur"

 

Plus d'infos ?

Amélie Champenois
+32 477 48 16 32
info@brusselsrockschool.com
www.brusselsrockschool.com