8 choses à (re)découvrir sur JEFF, une collection 100% bruxelloise

Mis à jour le 14 mars 2018 par Cellule commerciale
8 choses à (re)découvrir sur JEFF, une collection 100% bruxelloise

Derrière les jolies créations de JEFF se cache Victoria. Nous l'avons rencontrée et découvert une jeune femme débordant d'idées et d'enthousiasme. Il y a 5 ans, elle a rejoint ses parents dans la grande aventure qu'ils avaient alors débutée en 2000 en lançant leur propre ligne de pulls fantaisie sur le marché.


En 2013, vous avez rejoint JEFF. Quelques mots sur cette marque ? 

JEFF Brussels c’est une marque de prêt-à-porter pour femme, c’est la marque que mes parents ont créée en 2000. Notre activité principale est de distribuer notre marque dans plus de 130 magasins multimarques en Belgique et environ 200 magasins multimarques en Europe et à travers le monde. Enfin, nous venons de lancer notre e-shop avec les pièces fortes de la collection, livrables partout dans le monde.

Vous travaillez avec vos parents, votre marque est donc une histoire de famille. En quoi considérez-vous cela comme un atout ?

On me dit souvent que ça ne doit pas être facile de travailler avec ses parents. C'est vrai qu'au début on a dû s’adapter, surtout qu'il y a 5 autres personnes qui travaillent avec nous. Chacun a dû trouver sa place et tout s'est fait naturellement, au final.

C’est un atout selon moi de travailler en famille, surtout au niveau de la création des collections. On est très complémentaires : j’apporte ma touche "jeune", je pousse souvent mes parents à aller dans des directions qu’ils n’auraient peut-être pas prises sans moi. Eux ont l’expérience de plus de 25 ans dans le métier, ils réajustent mes idées parfois un peu trop farfelues. Enfin, ce que j’adore c’est qu’on se parle franchement sans prendre des pincettes et c’est un gain de temps !

8 choses à (re)découvrir sur JEFF, une collection 100% bruxelloise - 1

C'est une grande aventure, quel a été le déclic pour vous lancer dedans ?

J'ai été plongée dans le bain toute petite. Je me rappelle passer mes après-midis au show-room à manger des bonbons avec les clients. J’adorais déjà à cette époque regarder la nouvelle collection et donner mon avis.

A la fin de mes études de journalisme, j’avais le choix de rejoindre mes parents ou non. Ce qui m’a motivée c’est simplement le fait que j’aime ce métier. C’est un rythme de vie que j’adore, on voyage beaucoup, on rencontre plein de gens, on se remet constamment en question, on ne s’ennuie jamais. Et surtout, c’est une affaire de famille. Je suis fière de ce que mes parents ont bâti depuis maintenant 18 ans et je serais encore plus fière de prendre la relève et de continuer à faire évoluer la marque dans le futur. 

1/

Ayant décidé de travailler en famille, l’avis de vos proches doit compter pour vous. Quelle a été la réaction de votre famille et amis en apprenant cette nouvelle ? 

Mes parents ne m’ont jamais influencée, ils ne m’ont jamais demandé de venir travailler avec eux, c’est vraiment une décision que j’ai prise toute seule. Je pense qu'ils ont même été surpris quand je leur ai annoncé.

8 choses à (re)découvrir sur JEFF, une collection 100% bruxelloise - 3

La maille fantaisie, c’est donc l’ADN de JEFF, même si vous proposez aujourd’hui un vaste choix de modèles. Pourquoi avoir commencé avec la maille fantaisie? 

Avant de lancer JEFF mes parents étaient agents pour une collection qui faisait principalement des pulls fantaisie. Ils ont donc naturellement décidé de continuer dans ce créneau là.

D’où tirez-vous l’inspiration à la source des motifs et matières sélectionnés ?

Pour l’inspiration, on voyage énormément : Paris, Londres, Milan, Tokyo, Hong Kong, on s’inspire de ces voyages et on essaie de retranscrire cela dans des vêtements accessibles à toutes les femmes. Notre but est de faire des vêtements faciles à porter au quotidien mais on veut qu’ils aient aussi un petit détail fantaisie, qu’ils sortent de l’ordinaire. On porte beaucoup d’attention au choix des couleurs également. On a établi une vraie relation de confiance avec les usines dans le choix des matières par exemple. On va plusieurs fois par ans à Hong Kong travailler sur place avec nos fabricants.

8 choses à (re)découvrir sur JEFF, une collection 100% bruxelloise - 5

Une journée typique dans la création d’un modèle, ça ressemble à quoi ?

On part souvent de quelque chose, que ce soit une photo, un dessin, un bout de tissu, un bout de couleur, on en discute à trois. Il y a beaucoup de discussions et de débats d'idées et c'est hyper important de pouvoir émettre nos idées sans crainte d'être jugés. Quand l’idée de base est devenue plus précise, on dresse une fiche technique avec des mesures précises, le choix de la matière. Ensuite, on recommence le débat à partir d'une première pièce prototype. C’est un long processus et on change souvent d’avis plus d’une fois, mais c’est ça qui est excitant.

Cela semble être très épanouissant. Pour conclure, quel est votre meilleur souvenir dans cette aventure ?

J’aime tout dans ce métier mais le plus épanouissant pour moi, et je pense pouvoir parler pour mes parents aussi, c’est de voir la réaction de nos clients quand ils voient la collection en show-room et lors des salons qu'on fait à Londres et Paris. Enfin, j’adore aller incognito dans les plus beaux magasins où l’on vend JEFF et découvrir nos pulls mis en valeur dans un tout autre univers au milieu d’autres très jolies marques.

Cette rubrique a été réalisée en collaboration avec JEFF.