Quels sont les shows les plus mythiques du Super Bowl ?

Publié le 5 février 2018 par Grégory Escouflaire
Quels sont les shows les plus mythiques du Super Bowl ?Source : Getty

De Michael à Beyoncé, quels sont les "Halftime Shows" qui ont le plus marqué l'histoire du Super Bowl ? 

On comprend pas grand chose au football américain, c’est certain (des mecs qui essaient de plaquer violemment d’autres mecs au sol puis qui se jettent sur une ligne tracée à la chaux ?). Oui c’est chelou, et ça l’est d’autant plus que des milliards de gens regardent ça à la télé chaque année en janvier, pour la finale du championnat US : le Super Boooooowl !!!

Nous pauvres Européens n’y entravons que pouic à cette grand-messe sportive, mais si on en parle tellement, c’est surtout pour son show de la mi-temps. Un événement pop à nul autre pareil, qui explose chaque année l’audimat en invitant les plus grandes stars à se produire pendant une dizaine de minutes, dans un déluge de moyens hallucinants.

Cette année c’est Justin Timberlake qui a (encore) tout cassé, avec ou sans téton :

La video ELLE du jour :
TOP 5 DES APPLICATIONS POUR REVENDRE SES VÊTEMENTS

Petit retour sur les cinq performances les plus mythiques de ces 25 dernières années.

MICHAEL JACKSON - 31 janvier 1993 

C’était il y a 25 ans déjà. Le premier « halftime show » de légende, après de timides débuts pop en 1991 (NKOTB) et 1992 (Gloria Estefan). Et forcément quand t’as le King of Pop qui déboule avec ses tubes et son sens inné du spectacle, c’est carton plein. Un medley du feu de dieu, entre classiques intemporels (« Billie Jean », « We Are the World ») et singles de l’époque (« Black or White », « Jam », « Heal the World »). Après ça plus rien ne sera plus jamais pareil.

1/

AEROSMITH, NSYNC, BRITNEY SPEARS, MARY J. BLIGE, NELLY, BEN STILLER & ADAM SANDLER – 28 janvier 2001

En 2001 le halftime show évolue encore avec l’introduction de sketches bien poilants featuring des stars d’Hollywood (ici Ben Stiller et Adam Sandler en roue libre). Aerosmith est alors le groupe de stadium rock le plus populaire de la planète, rejoint sur l’hénaurme « Walk This Way » par Britney, Justin (toujours) et ses NSYNC, Nelly, Missy Elliott et Mary J. Blige. Grosse grosse teuf.

2/

PRINCE – 4 février 2007

Tout le monde le sait : Prince était l’un des plus grands musiciens du XXe siècle. Et pour ceux qui ont eu la chance de le voir, un performer de génie. La preuve indubitable avec ce show-medley incroyable d’une douzaine de minutes, où le Kid de Minneapolis fait péter un mix d’anthems persos (« Let’s Go Crazy », « Baby I’m a Star », « Purple Rain » sous la pluie) et de covers bien senties (« Proud Mary » du Creedence, « All Along the Watchtower » de Dylan dans sa version hendrixienne, et « Best of You » des Foo Fighters). La putain de grande classe, comme d’hab’.

3/

MADONNA, LMFAO, NICKI MINAJ, M.I.A., CEE LO GREEN – 5 février 2012

Madonna dans les années 2000, c’est un peu la loose. Deux-trois albums moyens qui tentent vainement de surfer sur la vague dance, à peine plus de tubes, bref ça sent un peu le sapin. Heureusement la Ciccone assure ici le show, avec des feat. qui pètent et du hit à la pelle (« Vogue », « Open Your Heart »/« Express Yourself », « Like a Prayer », « Music »). Et pour une fois ce n’est pas elle qui fait la scandaleuse, mais M.I.A. et son « middle finger » passé à la postérité (moralité : une grosse amende d’1 million d’euros, quand même).

4/

BEYONCE – 3 février 2013

Tu veux un show calibré qui groove à mort, c’est simple : tu bookes Queen B. Ses tubes, son déhanché, son activisme : Beyoncé a tout pour elle - même pas la peine de nuancer. Et quand pour marquer le coup elle rappelle ses deux copines des Destiny à la rescousse (sur « Single Ladies »), on se prosterne. Trois ans plus tard elle remet le couvert avec Bruno Mars, Mark Ronson et Coldplay, pour une autre halftime de ouf.