Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables

Publié le 31 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables

Le 3 février prochain se tiendra la 8ème édition des Magritte, les Oscar Belges. En aussi pro, en plus drôle, en plus détendu.

Lorsque les initiateurs du projet, pour la plupart issus de Be tv se sont lancés dans ce pari fou en 2009, ils n'avaient sans doute pas espéré un tel succès. Ou peut-être que si. Ils étaient une poignée, ils ont déployé une énergie de superproduction. Désormais, le monde entier a les yeux rivés, le premier samedi de février, sur le tapis bleu qui recouvre des marches à descendre. Pourquoi grimper des marches rouges, quand on n'a rien à envier aux plus grandes cérémonies internationales célébrant le Septième Art ?

Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables - 1

A l'occasion de cette fête du Cinéma Belge, le glamour sera dans la salle évidemment, parmi l’assemblée d’actrices, d’acteurs et d’artisans du cinéma, mais dans les coulisses aussi.

Après sept années chez Be tv, les Magritte passent  à la RTBF, et les partenaires sont toujours aussi prestigieux et nombreux. Planet Parfum investira l’envers du décor pour y associer deux de ses marques exclusives, Close et Make Up For Ever. Avec une équipe de maquilleurs professionnels, elles travailleront à rajouter de la poudre d'étoile sur les stars. Pas moins. L'équipe exceptionnelle de coiffeurs de Premier Studio sublimera les crinière en fonction des désirs des personnalités qui défileront sur scène, et des dernières tendances en matière de coiffure, aussi. L'occasion pour nous d'en apprendre un peu plus sur ce qui nous attendra quand on pourra enfin ôter nos bonnets (en avril, par-là).

Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables - 2
@EmmanuelLaurent – MdC2017. Jean-Philippe Baup pour Premier Studio.
Stylisme Delphine Dumoulin-Didier Vervaeren

 

Suivez la Cérémonie des Magritte comme si vous y étiez, en robe du soir ou en pyjama (c'est l'avantage), en vous installant devant Tellement Magritte, présenté par Cathy Immelen sur la Deux, à 20h20 ce samedi 3 février. Le cinéma belge y dévoilera ses desseins. Animés.

Et Be tv proposera aussi sa programmation spéciale cinéma belge, avec en première télévisée et en exclusivité :

Chez nous, le 31 janvier
L’ennemi invisible, le 31 janvier
Noces, le 4 février
Paris pieds nus, le 11 février
Un profil pour deux, le 14 février
Grave, le 27 février

7 coproductions VOO/Be tv dont plusieurs sont nominées pour la 8ème Cérémonie des Magritte du Cinéma.

La Belgique peut être fière, même si elle n'est encore que trop peu coutumière de mettre en lumière les prodiges artistiques dont elle est capable (mais elle se soigne). A l'étranger (en France), la belgitude devient l'ultime branchitude. Ça monte en Asie, et jusqu'en Amérique. Il était donc temps qu'on apprenne à la ramener. Présidée par Natacha Régnier, présentée par Fabrizio Rongione (qui excelle dans l'exercice), la cérémonie couronnera cette année la touchante carrière de Sandrine Bonnaire, avec un Magritte d'Honneur. Celui-ci, c'est le seul qu'on connaît déjà. Pour les autres, suspens. Voici les nominés, pour alimenter vos pronostiques :

Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables - 3
Sandrine Bonnaire
Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables - 4
Natacha Régnier maquillée par Mathieu De Mayer

1/

Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables - 5

MEILLEUR FILM

Chez nous de Lucas Belvaux, produit par Patrick Quinet (Artémis Productions)
Dode hoek de Nabil Ben Yadir, produit par Nabil Ben Yadir (Antilope joyeuse) et Benoît Roland (Wrong Men)
Insyriated de Philippe Van Leeuw, produit par Guillaume Malandrin (Altitude 100 Production)
Noces de Stephan Streker, produit par Michaël Goldberg et Boris Van Gils (Daylight Films)
Paris pieds nus de Dominique Abel et Fiona Gordon, produit par Dominique Abel et Fiona Gordon (Courage Mon Amour)

MEILLEUR PREMIER FILM

Even lovers get the blues de Laurent Micheli, produit par Camille Meynard (Grenade), Anton Iffland Stettner et Eva Kuperman (Stenola Productions)
Faut pas lui dire de Solange Cicurel, produit par Diana Elbaum (Entre Chien et Loup)
Je suis resté dans les bois de Michaël Bier, Erika Sainte et Vincent Solheid, produit par Marie Besson et Samuel Tilman (Eklektik Productions)
Sonar de Jean-Philippe Martin, produit par Julie Esparbes et Anthony Rey (Hélicotronc)
Spit’n’Split de Jérôme Vandewattyne, produit par Christele Agnello et Julien Henry (La Film Fabrique)

MAGRITTE DE LA MEILLEURE RÉALISATION

Chez nous: Lucas Belvaux
Dode hoek : Nabil Ben Yadir
Insyriated: Philippe Van Leeuw
Noces: Stephan Streker

Attendez, il y en a encore par là :

2/

Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables - 6
© Magritte du Cinéma 2017 - Be tv - SQUARE - Brussels - 04.02.2017 #magritteducinema

MEILLEUR FILM FLAMAND

Cargo de Gilles Coulier, produit par Gilles Coulier, Gilles De Schryver et Wouter Sap (De Wereldvrede)
Home de Fien Troch, produit par Antonino Lombardo (Prime Time)
King of the Belgians de Peter Brosens et Jessica Woodworth, produit par Peter Brosens et Jessica Woodworth (Bo Films)
Le fidèle de Michaël R. Roskam, produit par Bart Van Langendonck (Savage Film)

MEILLEUR FILM ETRANGER EN COPRODUCTION

Baccalauréat de Cristian Mungiu, coproduit par Jean-Pierre et Luc Dardenne et  Delphine Tomson (Les Films du Fleuve)
Faute d’amour d’Andreï Zviaguintsev, coproduit par Jean-Pierre et Luc Dardenne et Delphine Tomson (Les Films du Fleuve)
Grave de Julia Ducournau, coproduit par Jean-Yves Roubin et Cassandre Warnauts (Frakas Productions)
I, Daniel Blake de Ken Loach, coproduit par Jean-Pierre et Luc Dardenne et Delphine Tomson (Les Films du Fleuve)

 

MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL OU ADAPTATION

Chez nous: Lucas Belvaux
Insyriated: Philippe Van Leeuw
King of the Belgians: Peter Brosens, Jessica Woodworth
Noces: Stephan Streker

Et les acteurs et les actrices ? C'est juste à la suite...

3/

Les Magritte du Cinéma Belge 2018 : surréalistement incontournables - 7
MdC 2017 - Peter Van Den Begin

MEILLEURE ACTRICE

Chez nous: Emilie Dequenne (rôle : Pauline Duhez)
King of the Belgians: Lucie Debay (rôle : Louise Vancraeyenest)
Otez-moi d’un doute : Cécile de France (rôle : Anna)
Paris pieds nus: Fiona Gordon (rôle : Fiona)

MEILLEUR ACTEUR

King of the Belgians: Peter Van Den Begin (rôle : le Roi Nicolas III)
L’amant double : Jérémie Renier (rôle : Paul)
Le fidèle : Matthias Schoenaerts (rôle : Gino)
Otez-moi d’un doute : François Damiens (rôle : Erwan)

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND ROLE

La confession: Lucie Debay (rôle : Sabine)
La fille de Brest : Isabelle De Hertogh (rôle : Corinne Zacharria)
Noces: Aurora Marion (rôle : Hina Kazim)
Une vie : Yolande Moreau (rôle : La baronne Adélaïde Le Perthuis des Vauds)

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND ROLE

Chez nous: Patrick Descamps (rôle : Jacques)
Dode hoek : David Murgia (rôle : Axel Bastien)
Faut pas lui dire : Laurent Capelluto (rôle : Daniel)
Le fidèle : Jean-Benoît Ugeux (rôle : Serge Flamand)

MEILLEUR ESPOIR FEMININ

Even lovers get the blues: Adriana Da Fonseca (rôle : Dalhia)
Happy end*: Fantine Harduin (rôle : Eve Laurent)
Home : Lena Suijkerbuijk (rôle : Lina)
Mon Ange : Maya Dory (rôle : Madeleine adolescente)

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN

Dode hoek : Soufiane Chilah (rôle : Dries Ben Haïssa)
Home : Mistral Guidotti (rôle: John)
Le passé devant nous: Arieh Worthalter (rôle : Olivier)
Sonar: Baptiste Sornin (rôle : Thomas)

Et beaucoup d'autres, mais pour savoir, il faudra voir !