La fille du vendredi : Caroline Vermeersch de The Lemon Spoon

Mis à jour le 19 février 2018 par Eloïse Pirard
La fille du vendredi : Caroline Vermeersch de The Lemon SpoonCrédit photo: Jon Verhoeft

Healthy girl, influenceuse bruxelloise et globe-trotteuse, à 27 ans, Caroline Vermeersh a créé un guide lifestyle éco-responsable pour nous aider à vivre en communion avec la nature.

Le rendez-vous est fixé dans l’après-midi “chez Lulu”, comme dirait notre interlocutrice du jour. Blonde pétillante, un sourire chaleureux , elle commande un thé matcha tout en se livrant au fil de nos indiscrétions.

https://instagram.com/p/BJqe70SB2rU/

  • Comment t’es venue l’idée de créer un guide pour un mode de vie conscient de l’environnement ?

J’ai vécu trois ans à Barcelone. C’est là-bas que je me suis vraiment découverte. Après la lecture du livre “Delicious Ella”, j’ai commencé à faire attention à mon alimentation et à partager mes bonnes recettes sur les réseaux. C’est là qu’est né le compte instagram The Lemon Spoon. En revenant en Belgique, j’ai dû ramener tous les vêtements que j’avais achetés et ça a été une grosse claque. J’avais vraiment fait trop de shopping. C’est donc toute ma manière de consommer en général que j’ai voulu changer. J’ai trouvé plein d’alternatives durables et plutôt que de les garder pour moi, j’ai décidé que mon compte instagram allait évoluer vers un guide à l’usage de tous.

  • D’où vient le nom The Lemon Spoon ?

C’est cette petite cuillère de citron qui amène le petit twist, le changement dans la vie dès qu’on sort de sa zone de confort. C’est comme la première fois qu’on goutte du citron. C’est très acide et désagréable au début, mais par la suite on s’habitue et on apprend à aimer.

  • 5 conseils faciles à suivre au quotidien pour devenir plus éco-responsable ?
  1. Diminuer sa consommation de viande, surtout la rouge. C’est une industrie très polluante. Je ne dis pas qu’il faut s’en passer. On peut manger de tout, mais de manière plus équilibrée
  2. Favoriser les magasins bio en vrac plutôt que les supermarchés. Cela permet de mieux manger et de réduire considérablement ses déchets.
  3. Acheter des lingettes lavables et réutilisables, plutôt que des cotons jetables pour se démaquiller.
  4. Arrêter de consommer de l’eau en bouteille et opter pour une gourde. En plus, on peut facilement filtrer l’eau du robinet à la maison.
  5. Essayer de favoriser des hôtels « verts » quand on part à l’étranger. Mais de manière plus générale, faire des petits efforts pour voyager écolo.
  • Ta bible, c’est quoi ?

C’est très difficile de choisir, mais je pense que ma bible c’est « Les 4 accords Toltèques : la voie de la liberté personnelle ». C’est une philosophie pour appréhender les événements de la vie avec plus de légèreté.

La fille du vendredi : Caroline Vermeersch de The Lemon Spoon - 1
Crédit photo : Romain Willeks
  • Le plat que tu apportes quand tu es invitée chez des amis ?

Je parlerai plutôt de vin, et non de plat ! J’apporte toujours du vin sans sulfite ajouté. Ça change la gueule de bois du lendemain !

  • Qu’est-ce qu’il y a toujours dans ton frigo ?

Du citron, évidemment !

  • Tes bonnes adresses pour manger à Bruxelles ?
  1. Petit-déjeuner : Hinterland
  2. Lunch : Wabi néo cantine
  3. Goûter : la grainerie
  4. Dîner : Tero
  5. Brunch : Les filles

https://instagram.com/p/BS0l9mtjObx/

  • Quel est ton guilty pleasure ?

L’avocat. J’en suis ultrafan, mais je sais que c’est un désastre écologique depuis que le fruit est devenu à la mode.

  • Ça jamais ! De quoi ne pourrais-tu pas te passer ?

Ma voiture. Je la considère trop comme une liberté.  Mais j’essaie quand même de faire plus de trajets à pieds, de prendre mon vélo ou les transports en commun.

  • Tu y as un compte depuis très longtemps, mais qu’est-ce qui t’horripile le plus sur Instagram ?

Les blogueuses ! Non je rigole. Ce qui m’énerve, c’est vraiment ce narcissisme ambiant avec toutes ces selfies. Je n’aime pas non plus toutes ces photos un peu vides de sens et beaucoup trop axées sur la surconsommation.

La fille du vendredi : Caroline Vermeersch de The Lemon Spoon - 3
Crédit photo : Jon Verhoeft
  • Où tu te vois dans 10 ans ?

Je m’imagine dans une maison autosuffisante à la campagne. J’aurais un potager et un atelier pour me permettre d’exploiter mes côtés manuels et artistiques. Et même si je ne suis nulle part pour le moment, je rêve de faire de la musique.

  • Tes bonnes résolutions 2018 ?

Me foutre la paix, c’est ma devise cette année. J’ai tendance à vite culpabiliser pour beaucoup de choses. Maintenant je vais plus écouter mon corps et ses besoins. Ralentir quand je sens que je suis proche de la saturation. Accepter les choses comme elles viennent. Alors oui je me la suis collée hier, oui j’ai trop bu et oui j’ai la gueule de bois aujourd’hui. Mais ce n’est pas grave, c’est que j’en avais besoin. Personne n’est parfait.

  • Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour cette nouvelle année ?

Une belle réussite professionnelle: pouvoir m’épanouir, mais aussi être indépendante financièrement. Mon objectif dans un an est de pouvoir faire le tour du monde avec The Lemon Spoon. Découvrir des alternatives écologiques en voyage à travers le monde et les partager sur le site internet.

Eloïse Pirard