Le collectif MOAM, qu’est-ce que c’est ?

Mis à jour le 14 février 2018 par Marie Guérin

Le collectif MOAM, qu'est-ce que c'est ? - 1

Le collectif MOAM fait ses premiers pas à l'échelle internationale grâce à Zalando.

Dérivé de « Mode Amsterdam », MOAM est, à l'origine, un projet de fin d'études. En 2013, Martijn Nekoui termine son cursus en « Fashion & Branding » à l'Amfi (l'Amsterdam Fashion Institute) par une exposition réalisée en collaboration avec plusieurs grands noms du secteur de la mode et de la culture néerlandaises : Viktor&Rolf, G Star, Molenaar… « Tant d'icônes tombent dans l'oubli, alors qu'une nouvelle génération de talents se manifeste chaque année. Je me suis dit qu'il serait intéressant de les associer », explique Martijn. Son projet de fin d'études, qui  a remporté un franc succès, lui a aussi donné envie de plus.

Aujourd'hui, MOAM est une véritable plate-forme pour les jeunes talents créatifs, un podium qui leur permet de faire connaître leur travail et un passage en douceur qui les conduit à la réalité de la profession. « Il y a un grand décalage entre la vie académique et le monde professionnel », poursuit Martijn. « À l'école, tout est gentillet, il y a des séances de repêchage. Dans la vraie vie, ce n'est pas le cas : “ One day you're in, the next you're out ”. »

Le club des cinq créatifs

En juin dernier, Martijn et le gourou de la mode Frans Ankoné ont sélectionné cinq étudiants parmi des centaines de candidats en dernière année dans cinq grandes écoles de mode d'Europe : Rose Danford-Phillips du Royal College of Art de Londres, Catherine Le Thérisien de l'École de la chambre syndicale de la couture de Paris , Roos Boshart de la Koninklijke Academie van de Beeldende Kunsten  de La Haye, Maximiliano Ruelas de la Polimoda de Florence et Robbie van Mierlo de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers. Ensemble, ils ont imaginé une collection où chacun a apporté son savoir-faire. Martijn explique : « L'un des étudiants que nous avons choisis est doué en tissage et en tricot, un autre dessine les patrons… En travaillant en étroite collaboration, ils ont appris les uns des autres. C'est un véritable club des cinq, quand l'un va à gauche, les autres le suivent. »

Le projet MOAM, qui s'étendra sur cinq mois, a été placé sous la houlette de nombreux partenaires qui, eux aussi, veulent soutenir les jeunes talents. « Je suis l'initiateur du collectif, mais MOAM est la preuve que l'union fait la force », souligne Martijn.

Tout au long de l'aventure, les cinq étudiants séjourneront au Student Hotel à Amsterdam, pourront créer leurs propres tissus au TextielMuseum, auront de quoi subvenir à leurs besoins et disposeront, bien sûr, d'un… vélo. « À Rome, fais comme les Romains... » Ils seront aussi coachés par la crème de la mode internationale : Walter Van Beirendonck, Viktor&Rolf, Diane Pernet, Jan Taminiau ou Stephen Jones.

ICONS IN THE MAKING

Le collectif réalisera une collection haute couture de 25 pièces qui sera présentée début mars 2018 lors d'un défilé à Amsterdam. Grâce à Zalando, trois des 25 créations seront également -produites et vendues dans le Benelux. Depuis novembre, la célèbre boutique en ligne présente les coulisses du projet MOAM sur son site web et ses réseaux sociaux. « On y découvre non seulement les paillettes, mais aussi le sang, la sueur et les larmes… », raconte Martijn en riant. « Zalando veut ainsi faire le lien entre la mode et l'art, et montrer que cela n'empêche pas de rendre la mode accessible au grand public. Les responsables nous ont donné une liberté créative totale.Ils s'occupent de mettre le projet sous les projecteurs, mais ne s'immiscent pas dans le processus créatif. Nous sommes parfaitement complémentaires. »

Suivez le déroulement de la création d'une collection iconique
sur fr.zalando.be/moamxzalando/ et soyez parmi les premiers prévenus de la disponibilité des pièces de la collection. Rendez-vous sur moamamsterdam.com.

Texte Marjolijn Vanslembrouck  Traduction Virginie Dupont