Nawell Madani : C’est tout pour elle !

Mis à jour le 12 février 2018 par Elisabeth Clauss
Nawell Madani : C’est tout pour elle !

L'humoriste belge qui a fait ses armes au Jamel Comedy Club, réalise son premier film partiellement autobiographique. Hilarant, touchant.

Elle l'a écrit, et comme toute chose dans sa vie, réalisé à force de volonté. Nawell le compare à la rencontre entre Billy Elliot, One Million Dollar Baby et Flash Dance. C'est l'histoire romancé d'une jeune fille des quartiers populaires - elle a baptisé son avatar Lila - qui part jouer son destin à Paris. Elle trouve sa voie, sa voix aussi, par des chemins qu'elle n'avait pas imaginés. Cette fiction qui n'en est pas vraiment une nous touche, parce que son propos est universel : il est question de conflits de loyauté, de confiance en soi, de trahisons, de tendresses inattendues, de chance un peu, de travail beaucoup. Des rencontres qui bouleversent les ambitions, et de la famille qu'on doit quitter pour mieux la comprendre.

Nawell Madani : C'est tout pour elle ! - 1
© Nabil Cheikali (avec François Berléand)

La meilleure jauge de l'efficacité de l'humour d'un film, ce sont les rires - et les commentaires à chaud - dans la salle pendant la projection. "C'est Tout Pour Moi" a déclenché des hilarités mesurables en dialogues qu'on n'entendait plus. Beaucoup d'émotion aussi, parce que la sincérité de cette vie fictionnalisée mais si vraie au fond, parle à chacun, pour peu qu'on ait des rêves, un peu d'inconscience, et une famille qu'on aime.

Nawell Madani : C'est tout pour elle ! - 3
© Nabil Cheikali

Allez voir ce premier film si joliment réalisé : pour ses répliques parfaitement calibrées, son interprétation authentique, sa revisite des souvenirs d'enfance. Parce que vous y verrez Bruxelles, aussi. Un bon film français qui est belge, c'est un plaisir savoureux. Et c'est  tout pour nous.

En salles le 29 novembre 2017.

Nawell Madani : C'est tout pour elle ! - 5
© Nabil Cheikali

Nawell Madani : C'est tout pour elle ! - 7

La bande annonce :

 

 

L'interview ELLE Belgique de Nawell Madani :