La fille du vendredi: Cyrielle Christiaens de Kure

Mis à jour le 14 février 2018 par Malvine Sevrin
La fille du vendredi: Cyrielle Christiaens de Kure@cyrielleforkure

À 32 ans, Cyrielle est à la tête de deux magasins multimarques bruxellois qui cartonnent, l’un sur la chic Avenue Louise et l’autre dans le quartier arty de Dansaert. Kure et Le Magasin font partie des adresses que toutes les amoureuses de mode connaissent. Portrait d’une entrepreneuse passionnée qui a réussi à faire de sa passion son métier.

Nous rencontrons Cyrielle dans sa boutique multi-marque Kure située sur l'Avenue Louise. Ouvert il y a 4 ans, ce concept-store est spécialisé dans les marques scandinaves (Just Female, Ganni, Samsoe & Samsoe, Zoe Karssen) et propose aussi des marques venues de Paris, New York, Londres ou encore Los Angeles (Iro, Joseph, Alexander Wang, Theory). On y trouve des vêtements de créateurs, mais également des accessoires, des chaussures, des cosmétiques, du mobilier et même des plantes.

Entre deux questions, la jeune femme nous prouve que proactive et multitâches sont deux adjectifs qui la décrivent parfaitement: "vous voyez je peux conseiller une cliente, répondre à une interview et encaisser". Et tout cela avec le sourire.

Elle nous parle de son parcours d'indépendante, de son amour pour la mode et de son dressing...

Kure
@cyrielleforkure

Comment es-tu passée de blogueuse à entrepreneuse ?

Pendant mes études de communication à l'ULB j'ai postulé pour un stage chez Louis Vuitton parce que j'adorais déjà la mode. Ils m'ont demandé ce qu'était ma valeur ajoutée en communication mode et m'ont alors conseillé de trouver un média pour partager ma passion. J'ai donc créé mon blog. Pendant 4 ans et demi, cela m'a permis d'aiguiser mon sens de la communication digitale. Parallèlement à cela, je travaillais dans des boutiques multi-marques où l'on m'a proposé à plusieurs reprises de devenir directrice artistique. Mon mari Maxime m'a conseillé de ne pas vendre mes idées aux autres: "si un jour tu le fais, fais-le pour toi". Nous nous sommes lancés à deux dans l'aventure et avons ouvert Kure.

C'est donc un travail d'équipe ?

Complètement ! Je m'occupe de tout ce qui est direction artistique, choix des marques, équipe de vente, disposition de la boutique et communication digitale. Maxime, lui, gère tout ce qui est administratif: contrats, comptabilité, gestion du personnel... Nous sommes vraiment complémentaires.

Tu es à la tête de deux concept-stores: Kure et Le Magasin. Pourquoi as-tu choisi d'ouvrir une deuxième boutique ?

À la base, Kure était situé rue Antoine Dansaert avant de déménager sur l'Avenue Louise. Nous adorons Dansaert et nous avons voulu adapter la boutique à ce qu'est devenu le quartier: moins axé créateur, un peu plus funky, abordable. C'est pourquoi nous avons créé notre second multi-marque Le Magasin, calqué sur l'atmosphère de Kure mais qui propose du "luxe accessible". L'expérience shopping reste assez haut-de-gamme mais les prix vont de 20€ à 250€ maximum pour une pièce en cuir.

Comment gères-tu ta vie entre ton rôle d’entrepreneuse et ta vie personnelle ?

Je suis réglée comme du papier à musique (rires) ! Je suis intransigeante avec moi-même: je ne loupe jamais une séance de sport, je ne saute pas un repas, j'essaie de me coucher assez tôt et je ne lésine pas avec ma santé. Tout est pensé pour que je sois la plus efficace possible dans mon travail. En tant qu'indépendante, une journée off ça n'existe, pas je travaille 7 jours sur 7. Ma journée commence assez tôt, je me lève à 7h, je mange mon porridge, je réponds aux mails de la veille. Ensuite je vais au sport. J'arrive généralement à la boutique vers 11h où je fais partie de l'équipe de vente et je suis entièrement dédiée à mes clientes. De retour chez moi le soir, je réponds à nouveau aux mails et lorsque j'arrête de travailler il est 21h. De temps en temps, je vais boire un verre avec une copine ou je sors diner avec mon mari.

Tu t'es récemment lancée sur YouTube. Quel a été ton déclic ?

J'aimais beaucoup regarder des vlogs sur YouTube et je me suis dit "pourquoi pas moi?" J'avais envie de montrer une autre facette de ma personnalité et de répondre aux questions que l'on me pose souvent sur Instagram par rapport à ma routine sportive, mes bonnes adresses, mon coiffeur, mes voyages...

Un rêve dans le domaine professionnel ?

J'aimerais lancer ma propre marque de basiques: le bon jeans, la chemise bien coupée... C'est quelque chose que j'ai toujours voulu faire, avant même de créer mon concept-store.

Un conseil à donner à celles qui rêvent de se lancer dans l'aventure comme toi ?

Ne surtout pas écouter ce que les gens disent. Lorsque j'expliquais mon idée, on me disait que j'étais folle de me lancer comme indépendante, qu'une boutique qui ne vend que des vêtements monochromes n'allait jamais marcher... Il ne faut jamais se laisser abattre. Le parcours des indépendants est parsemé d'embuches et il ne faut pas baisser les bras. Et surtout c'est un investissement à 100%, que ce soit en matière d'argent ou de temps.

D A N S  L E  D R E S S I N G  D E  C Y R I E L L E

kure
@cyrielleforkure

En 3 mots, à quoi ressemble ton dressing ?

Super organisé, monochrome et efficace.

Les basiques à avoir dans sa garde-robe ?

Un perfecto en cuir, une chemise en soie et des boots à talons mi-hauts.

Ta pièce coup de cœur de cette saison ?

Le manteau bouclette de Margaux Lonnberg.

Kure
@cyrielleforkure

LA pièce dont tu ne te sépareras jamais ?

Mon legging en cuir Just Female. Je vis dedans !

Tes essentiels de l'automne ?

Le blazer à imprimé pied-de-poule, le mom jeans bleu et les boots Lyndon d'Alexander Wang.

Une tendance mode que tu détestes ?

Le look hippie. En festival ça passe, mais dans la rue je n'aime pas.

Pour ou contre le retour du jogging à pressions ?

Pour ! J'aime mixer des looks, par exemple un pantalon de jogging avec une chemise en soie. J'aime bien le contraste.

Boots ou sneakers ?

En ce moment, sneakers.

Comment porter la veste à carreaux, la it-pièce de la saison ?

T-shirt blanc, mom jeans, sneakers Morobé.

kure
@cyrielleforkure

From day to night... Comment "chic-iser" une tenue en un clin d’œil ?

Je garde mon jeans et mes sneakers mais j'enfile une chemise en soie ou un blazer. Si j'avais voulu me la jouer je t'aurais dit "j'enfile mes Manolo Blahnik et je sors" mais non je ne sais pas marcher en talons (rires) !

Tes conseils pour une garde-robe intemporelle ?

Il faut acheter chez Kure (rires) ! L'idéal c'est de mixer des basiques (le bon jeans, le bon t-shirt, la belle chemise blanche etc) avec des pièces fortes dans la tendance du moment (un bomber, un blazer épaulé, une veste en jeans oversized, un perfecto en cuir...) pour créer un look fort et intemporel. Personnellement, je trie mon dressing une fois par mois: je garde mes basiques et j'actualise les pièces fortes.

Kure: 78 Avenue Louise, 1050 Bruxelles, lundi-samedi 10:30-19:00 et dimanche 13:30-17:30, kurebrussels.com

Le Magasin: 48 rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles, lundi-samedi 10:30-18:30