Comment manger Bio et local sans se ruiner?

Mis à jour le 25 septembre 2017 par ELLE Belgique
Comment manger Bio et local sans se ruiner?Manger Bio comme Gwyneth Paltrow

Faut-il vraiment avoir le salaire de Gwyneth Paltrow pour manger Bio? Quatre réflexes à adopter pour mieux manger sans trop dépenser.

1. On fait le plein d'énergie à prix réduit

Comme les viandes et poissons Bio sont légèrement plus chers, on ne les réserve que pour un à deux jours par semaine. A la place, on se rue sur les légumineuses, les fruits et légumes, les céréales et les protéines végétales comme le quinoa, le soja et la spiruline. Des aliments riches en fer et qui calent l'appétit. On les achète en vrac dans le nouveau marché couvert The Barn à Etterbeek (38, place Saint-Pierre à Etterbeek, 1040 Bruxelles. Ouvert du mardi au vendredi de 11h à 20h, le samedi de 10h à 18h et le dimanche de 10h à 16h).

Comment manger Bio et local sans se ruiner? - 1
Kazidomi, le nouveau site de vente en ligne bio, vegan friendly et accessible

Autre alternative mais cette fois, sans bouger de son canapé: on commande en ligne sur Kazidomi le nouvel e-shop belge, bio et vegan friendly qui permet grâce à un système d'abonnement ingénieux de profiter jusqu'à 30% de réduction sur les plus cool produits organiques belges et étrangers. Un super concept à découvrir ici! (www.kazidomi.com)

Comment manger Bio et local sans se ruiner? - 3

2. On apprend à manger plus sainement

Comme Brie Van de Kemp, on fait sa petite liste avec tout ce dont on a besoin et on tient! Astuce pour ne pas craquer pour les bonbons et biscuits à côté des caisses? On les remplace par les nouveaux sticks aux fruits N.A! "Nature Addicts" bio, sans sucres ajoutés et sans conservateurs.

Comment manger Bio et local sans se ruiner? - 5
Les sticks N.A! Le nouvel en-cas naturel à avoir sous la main.

Les sticks aux fruits  "N.A Nature Addicts" sont disponibles dans tous les supermarchés au prix de 1,29 euros le paquet.

3. On mange de saison 

Engloutir des cerises en plein mois de janvier n'est (on le sait) pas une bonne idée. Mais respecter le rythme des saisons est moins difficile qu'on ne le croit! Il suffit d'épingler un petit calendrier des fruits et légumes de saison dans sa cuisine et de s'y référer. Changer cette mauvaise habitude, c'est faire plaisir à son corps, à l'environnement et à son porte-feuille. D'une pierre, trois coups!

4. On privilégie les producteurs locaux

Faire ses courses au magasin Bio c'est bien mais s'engager c'est mieux! Pour être sûre que les aliments qu'on achète proviennent d'une agriculture biologique, on veille à ce qu'il porte bien la mention "certifié par..." suivi du logo des différents labels existants. Aussi, on essaye de se fournir directement chez les producteurs. En ville, le plus facile étant de s'inscrire dans une coopérative. Partout en Belgique, on fonce s'inscrire sur "La Ruche qui dit Oui". Dans le Brabant Wallon, à Namur ou à Gembloux, il y a aussi "Agricovert" pour passer des commandes bio, locales et raisonnables.

La récupération des commandes "Agricovert" se fait aux différents comptoirs "Agricovert" en Wallonie. L'horaire et le calendrier des livraisons journalières sont mentionnés sur leur site.

Stagiaire Ornella Nsoky