A quoi ressemble le quotidien des Youtubeuses?

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
A quoi ressemble le quotidien des Youtubeuses?

Un docu Youtube nous plonge dans l'univers de ces filles qui parlent mode et beauté... mais aussi littérature, sciences, gaming ou société! Un reportage canon à découvrir tout de suite.

«Est-ce que vous pouvez citer cinq Youtubeuses qui font autre chose que de la mode ou de la beauté? C'est chaud non? Et pourtant des femmes qui parlent d'autres sujets sur Youtube, il y en a plein, vraiment...», expliquent Léa Bordier et Lisa Miquet. Ces deux réalisatrices font partie des «Internettes», un collectif qui encourage les filles à s'imposer sur la plus grosse plateforme vidéo du web. Et elles ont eu la bonne idée de sortir un docu sur leur thème préféré, il a été baptisé «Youtube: Elles prennent la parole».

La video ELLE du jour :
5 TRUCS POUR FAIRE POUSSER NOS CHEVEUX PLUS VITE

Quand on sait que seule une dizaine de chaînes lancées par des femmes se retrouvent dans le top 100 (alors que Youtube compte plus d'un milliard d'utilisateurs), on se rend compte qu'il y a là un sujet à creuser. «Si les mecs sont présents dans de nombreuses thématiques comme les sciences, l'humour, le sport ou les jeux vidéos, les Youtubeuses réussissent quant à elles dans des domaines bien précis, ceux considérés comme féminins. Il n'y a aucun mal à aborder ces thématiques, aussi essentielles qu'intéressantes, mais pour ce qui est du reste, pourquoi les femmes n'ont-elles pas autant de succès? Quels obstacles rencontrent-elles en tant que meuf? En quoi Youtube est-il d'une certaine manière le reflet de notre société?»

Pour répondre à ces questions, Léa Bordier et Lisa Miquet sont allées à la rencontre d'une quinzaine de Youtubeuses comme Natoo, Solange te parle ou encore Klaire fait grr. Des filles qui, au quotidien, reçoivent une pluie d'insultes sexistes, ne sont pas jugées crédibles si elles sont fans de sciences ou de gaming ou sont pointées du doigt lorsqu'elles gagnent de l'argent en parlant make-up... Un docu intéressant et interpellant, à voir juste ici: