La fille du vendredi: Isabelle Ulenaers fondatrice de Self

Mis à jour le 10 janvier 2018 par Marie-Noëlle Vekemans
La fille du vendredi: Isabelle Ulenaers fondatrice de Self

Qui est Isabelle Ulenaers, entrepreneuse engagée et déterminée, qui a lancé sa propre marque de soins cosmétiques: Self ?

Pour la petite histoire ...

La philosophie Self: prendre soin de soi à l'aide de produits conçus à base d'ingrédients naturels.

Comme souvent dans ce genre de projet, c'est après bien des déceptions rencontrées en utilisant des produits soi-disant totalement naturels qu'Isabelle Ulenaers a eu l'envie de créer une ligne de produits dont elle connaitrait vraiment les ingrédients et conçue en respectant la nature.

Les produits qu'elle a imaginé sont adaptés à tous les types de peau et sont réalisés à partir d'une liste de substances aux propriétés soignantes avérées, non-allergènes et sans effets secondaires connus. Elle veille personnellement à la conception de chaque produit ; de l'origine de la plante à la production des formules. Elle pousse son idée jusqu'au bout en n'utilisant que des emballages certifiés recyclables. Tous les produits Self sont exempts de parabènes, de couleurs et d'odeurs artificielles et d'autres composants synthétiques. Ils conviennent aux peaux les plus sensibles comme celle des enfants ou des femmes enceintes.

La video beauté du jour :
5 RECETTES DE MASQUES CHEVEUX À BASE D’ALOE VERA

self1

Q: Vous avez lancé votre propre marque de cosmétiques. C'est un projet un peu dingue. Arrivez-vous à en vivre aujourd'hui ? 

R: Oui, c'est vrai que c'est un peu dingue comme projet et oui, aujourd'hui, Self est devenu mon full time job et j'en vis. La gamme a été commercialisée au mois de mai 2016 donc c'est assez récent mais cela fonctionne. Avant, j'exerçais le métier de psychologue. Une activité que j'ai mise de côté pour me consacrer principalement à mon entreprise de cosmétiques.

Q: Pourquoi vous êtes-vous lancée dans un tel challenge ?

R: C'est vrai que c'est un sacré challenge surtout qu'à la base, je ne viens pas de cet univers de la beauté et des cosmétiques. L'histoire débute grâce à ma petite fille qui a une peau très sensible. Elle souffre d'eczéma. Un soir, j'entame des recherches sur Internet pour trouver comment la soigner de la façon la plus naturelle possible. J'ai alors découvert que certaines huiles végétales comme celle de coco ou d'aloe vera avaient des effets bénéfiques sur l'eczéma. J'ai alors fais d'autres recherches pour trouver des produits de soin qui contenaient les meilleurs ingrédients et j'ai été très déçue. Je me suis rendue compte que qu'il y avait sur le marché des tas de mauvais produits. A partir de là, j'ai eu envie de créer mes propres produits cosmétiques. Des produits qualitatifs, parfaitement dosés. Je me suis donc lancée, petit à petit. J'ai commencé par chercher où me procurer les bons ingrédients. Ensuite, j'ai cherché un laboratoire prêt à m'aider, etc. Tout cela prend beaucoup de temps. Ma réflexion a commencé il y a plus de deux ans pour aboutir à un lancement officiel il y a quelques mois seulement. Si Self a vu le jour, je crois que c'est parce que c'était le bon moment pour moi, dans ma vie. Ma fille avait besoin de super produits, moi j'avais envie de créer quelque chose. Tous les signaux étaient au vert alors ... je l'ai fait !

Q: Combien de personnes travaillent aujourd'hui au développement de Self

R: C'est simple, je fais tout toute seule. Bien sûr, j'ai fait appel à des personnes extérieures pour certaines choses: j'ai demandé à un graphiste de créer le logo, j'ai fait appel à un laboratoire pour la conception des produits, je travaille avec une agence pour les contacts avec la presse mais à l'origine de tout cela, il n'y a que moi. Je donne l'input. Aujourd'hui, avec le succès grandissant de la marque, je dois reconnaître que c'est vraiment beaucoup de travail.

Q:  Quelle est l'atmosphère d'une journée de travail à vos côtés ?

R: Je dois reconnaître que l'ambiance est assez chaotique (rires). Je bosse de chez moi, je mets de la musique et mon plus beau training ! Il y a toujours du café chaud de prêt. Et puis, j'ai 2 chiens sur qui je peux compter pour mettre de l'animation. Parfois, le petit (un chihuahua) dort sur le bureau et le grand (un dalmatien) se repose à mes pieds. J'ai pas mal d'aide en fait! Travailler à domicile me permet de profiter un maximum de ma fille.

self2

Q: Selon vous, quelles sont les clés du succès de Self ?

R: Je ne sais pas trop. Mon intuition c'est que les produits sont vraiment bons et efficaces et que les gens s'en rendent compte. Je reçois beaucoup de retour de clients qui me disent que pour la première fois l'aspect de leur peau s'est améliorée en utilisant mes produits. C'est super. J'en suis très fière. Et puis je pense que le fait que je sois une femme entrepreuneuse, mon parcours, mon histoire, que tout cela touche les gens et explique le succès de Self.

Q: Quel est votre prochain projet ? 

R: J'ai commencé à lancer Self aux Pays-Bas. C'était un de mes principaux projets et il est désormais atteint. Donc, pour le moment, je dirais que mon nouveau projet et de pouvoir lever le pied et prendre un peu de vacances (rires).

Q: Quel est le produit dont vous êtes le plus fière ? 

R: Le body butter (la crème pour le corps) car je sais qu'il est vraiment efficace et que tout ce qu'il contient est bon pour la peau. Ce produit convient également pour hydrater la peau très sensible des bébés.

Q: Comment vous voyez-vous dans 10 ans ? 

R: Question difficile. Dans le pire des cas, je serai pauvre et je n'aurai plus de job (rires). Dans le meilleur des cas, j'espère que j'aurai pu étendre ma marque à travers l'Europe. Aujourd'hui, j'ai déjà quelques clientes qui viennent d'Angleterre ou de pays scandinaves. Mon souhait serait donc de pouvoir exporter davantage les produits Self.

A LIRE AUSSI

9 marques de cosmétiques belges à découvrir