Rester jeune: quel soin est le plus efficace selon votre âge?

Mis à jour le 10 janvier 2018 par Marie-Noëlle Vekemans
Rester jeune: quel soin est le plus efficace selon votre âge?

Parce que la peau n’a pas les mêmes besoins à 20 ans qu’à 50, optez pour le bon soin au bon moment.

Claire Thys

A 20 ans, des antioxydants

Pourquoi ? Ces substances naturelles combattent les radicaux libres et les empêchent de dégrader les cellules de la peau. Visez entre autres, les vitamines A et C, le bêta-carotène et les flavonoïdes.

Comment ça marche ? Mieux vaut prévenir que guérir. à 20 ans, la peau est au meilleur de sa forme. Bien la soigner signifie avant tout la protéger des agressions externes. Les UV d’abord, qui peuvent provoquer de petites taches brunes. La pollution ensuite, qui a aussi un impact défavorable sur les cellules de la peau, tout comme le manque de sommeil et le stress. En misant sur des soins riches en antioxydants, on aide la peau à se protéger et à se défendre. On évite ainsi l’apparition prématurée des ridules, du manque d’éclat et des inégalités du teint.

Notre shopping >>>

La video beauté du jour :
5 RECETTES DE MASQUES CHEVEUX À BASE D’ALOE VERA

1/

A 30 ans, des vitamines

Pourquoi ? Ces concentrés d’énergie boostent les cellules de la peau et leur permettent de continuer à jouer leur rôle de manière optimale. Préférez avant tout la vitamine C qui a, en plus, l’avantage de donner bonne mine.

Comment ça marche ? À partir de 30 ans, la production de collagène responsable du rebondi de la peau commence à baisser. La vitamine C donne un véritable coup de pouce aux fibroblastes, les cellules qui fabriquent le collagène. Résultat : une peau plus forte et plus ferme pendant plus longtemps !

Notre shopping >>>

2/

A 40 ans, des rétinoïdes

Pourquoi ? Ces dérivés de vitamine A, rétinol et vitamine A acide dégrisent le teint qui commence à ternir et luttent efficacement contre l’installation des rides profondes.

Comment ça marche? La vitamine A acide est l’un des seuls ingrédients dont l’effet antivieillissement sur la peau a été scientifiquement prouvé. Bingo : en plus d’agir contre le vieillissement cutané (notamment en stimulant la production de collagène), elle combat aussi l’acné et le teint terne. Un seul impératif : l’utiliser en association avec un SFP, car elle a tendance à rendre la peau beaucoup plus sensible.

Notre shopping >>>

3/

A 50 ans, de l’acide hyaluronique

Pourquoi ? Cette substance, naturellement présente dans la peau, contribue au renouvellement et à la migration des cellules. Avec le temps, sa production a tendance à chuter, d’où l’intérêt d’en apporter avec des soins.

Comment ça marche ? L’acide hyaluronique peut retenir jusqu’à 1 000 fois son poids en eau. C’est dire son haut pouvoir hydratant. Mais, selon la taille de ses molécules, il peut aussi recréer du volume et lisser les rides . Une étude récente vient de montrer que la peau perd 30 % de son collagène pendant les cinq premières années suivant la ménopause. Une autre bonne raison de miser sur l’acide hyaluronique qui stimule aussi la production de collagène pour plus de fermeté.

Notre shopping >>>

4/

A 60 ans, des huiles

Pourquoi ? Avec le temps, la peau devient souvent plus sèche et réactive. Le beurre de karité et l’huile d’argan, riches et nourrissants, lui apportent tout de suite plus de confort.

Comment ça marche ? à cet âge-là, la peau a essentiellement besoin de confort et de douceur, car elle est beaucoup plus sensible et plus rapidement sujette à des inflammations. Les formules à base d’huile d’argan ou de beurre de karité, particulièrement nourrissants, permettent à la peau de rester en équilibre. L’idée en plus : masser pour détendre les traits et rosir le teint.

Notre shopping >>>