Les 10 meilleurs films des années 90

Mis à jour le 19 février 2018 par Marie Guérin
Les 10 meilleurs films des années 90

On a fait un sondage au sein de la rédaction et le résultat est plutôt étonnant. Découvrez notre top 10.

  1. Pretty Woman (1990)

    Classique des classiques, le sulfureux Pretty Woman a eu des effets thérapeutiques chez Laurence Donis, notre journaliste société: "Je l'ai vu pour la première fois chez ma grand-mère, elle me gardait pendant que j'étais malade. Ce film a miraculeusement  échappé à sa censure. Depuis, je le regarde chaque fois que je suis en convalescence !"

Le pitch pour ceux qui étaient partis en vacances pendant les années 90:

Edward Lewis, homme d'affaires performant, rencontre par hasard Vivian Ward, beaute fatale qui arpente chaque nuit les trottoirs (parce que oui, c'est une prostituée - ndlr) d'Hollywood Boulevard. La jeune femme ne fera qu'une bouchée du brillant PDG.

1/

2. Philadelphia (1993)

Le choc émotionnel de notre journaliste mode, Elisabeth Clauss: "C'est un des premiers films traitant du sida. Je l'ai vu 10 fois et j'ai pleuré à chaque fois."

Pour celles qui se sont perdues dans les rues et qui ne sont pas arrivées à l'heure:

Andrew Beckett, brillant avocat, est appelé à une carrière fulgurante. Adulé par son milieu, rien ne semble pouvoir ralentir son ascension. Mais le jour où ses associés apprennent qu'Andrew est atteint du sida, ils n'hésitent pas à prétexter une faute professionnelle pour justifier son renvoi. Andrew décide de ne pas se laisser faire et attaque le cabinet pour licenciement abusif.

2/

3. Titanic (1998)

Comme pour Rose, c'était la première fois de Céline Pécheux, notre journaliste lifestyle. "Je n'avais encore jamais été au cinéma. J'ai donc vécu mes premiers émois avec Léonardo DiCaprio. Et puis, cette scène de la main sur la vitre..."

Le pitch pour celles qui avaient piscine (faut vraiment beaucoup aimer la nage contrairement à Jack):

Southampton, 10 avril 1912. Le paquebot le plus grand et le plus moderne du monde, réputé pour son insubmersibilité, le "Titanic", appareille pour son premier voyage. Quatre jours plus tard, il heurte un iceberg. A son bord, un artiste pauvre et une grande bourgeoise tombent amoureux.

3/

4. Eyes Wide Shut (1998)

Le film le plus hot cette année-là avec le couple iconique Cruise-Kidman avait fait tourné la tête d'Isabelle Gaudissart, notre digital editorial executive: "Ce film m'avait rendue toute foufette. La bande-son était dingue avec New York en toile de fond. J'avais l'obsession de devenir Nicole Kidman-qui-rime-avec-Manhattan."

Le pitch pour celles qui ont été punies et qui n'ont pas pu voir le film:

William Harford, médecin, mène une paisible existence familiale. Jusqu'au jour où sa femme, Alice, lui avoue avoir eut le désir de le tromper quelques mois auparavant...

4/

5. Pulp Fiction (1994)

Désormais culte, Pulp Fiction est également un des films préférés de notre rédactrice en chef, Laurence Descamps. "C'est un des premiers films de Tarantino que j'adore. Il arrive à filmer la violence dans ce qu'elle a de plus extrême tout en mettant une distance. La bande-son est top, les dialogues sont top et John Travolta est époustouflant dans cette scène où il danse avec Uma Thurman..."

Le pitch pour celles qui étaient en prison pendant les années 90:

L'odyssée sanglante et burlesque de petits malfrats dans la jungle de Hollywood à travers trois histoires qui s'entremêlent. Si ça c'est pas du teasing.

5/

6. Fight Club (1999)

Elle fait des poiriers à la rédac', est médaille de platine de lutte gréco-romaine dans la catégorie poids plume et non, elle n'a pas choisi Dirty Dancing (qui de toute façon est sorti en 1987), c'est Juliette Debruxelles notre journaliste culture et sport: "C'était une des premières fois où Brad Pitt sortait de ses rôles à minettes. C'était dingue. Le moment où Norton pète la gueule de son boss. Et puis le morceau Where is my mind des Pixies dans la scène finale. Juste jouissif."

Le pitch pour celles qui étaient trop occupées à écouter les petites voix dans leur tête:

Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d'autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C'est pourquoi il va devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d'anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l'amour de son prochain.

6/

7. Sister Act 2 (1994)

Quand les bonnes soeurs se déridaient, il ne restait plus assez de larmes à notre secrétaire de rédaction, Sarah Huyberechts pour nous marrer: " J'étais en primaire et je rêvais de l'adolescence. Ce film nous montrait à quoi cela pourrait ressembler. Cool et rebelle. Comme dans Dangerous Minds."

Le pitch pour celles qui ont été enfermées dans un monastère pendant les années 90:

A la demande de la Mère Supérieure d'une école catholique, Delorès Van Cartier endosse une nouvelle fois la soutane pour sauver l'école, menacée de fermeture par un homme d'affaires sans scrupules, Mr. Crisp.

Les 10 meilleurs films des années 90 - 1

7/

8. Bodyguard (1992)

Evidemment qu'il est dedans ! Il a a sans doute brisé à plusieurs reprises le coeur fragile d'Elsa Fralon, la coordinatrice du ELLE.be: "C'est la MEILLEURE BANDE-SON DE TOUS LES TEMPS. Whitney est trop belle. Et puis c'est la fameuse histoire d'amour impossible. Qui a sans doute servi de modèle à ma vie amoureuse."

Le pitch pour celles qui étaient dans l'avion (pour un vol très long courier, je vous l'accorde):

Frank Farmer, ancien agent des services secrets, est un garde du corps émérite qui a mis ses talents à la disposition de deux presidents et de nombreux financiers et politiciens de reputation internationale. Un jour l'impresario Bill Devaney lui propose un contrat avantageux pour assurer la protection de sa cliente Rachel, comedienne et chanteuse en pleine ascension, menacée par un fan inconnu.

9. Point Break (1991)

Parce que les années 90 ne seraient pas les années 90 sans Patrick Swayze, Elsa a voulu lui rendre hommage: "Mon premier frisson amoureux."

Le pitch pour celles qui étaient perdues sur une île déserte dans les années 90:

Pour retrouver les braqueurs responsables de 26 attaques de banques, Johnny Utah, jeune inspecteur du FBI inexpérimenté et naïf, s'infiltre dans le milieu des surfeurs de Los Angeles.

8/

10. Scream (1997)

Le film préféré de Stéphanie Cheron, D.A du ELLE.be qui n'avait pas froid aux yeux à huit ans: "C'est le premier film d'horreur que j'ai vu. Il avait l'avantage de ne pas me traumatiser. Et puis il y avait Courtney Cox ! J'étais une fan absolue de Friends."

Le pitch pour celles qui n'avaient pas la télé (ni le téléphone, heureusement pour elles) dans les années 90:

Casey Becker, une belle adolescente, est seule dans la maison familiale. Elle s'apprête à regarder un film d'horreur, mais le téléphone sonne. Au bout du fil, un serial killer la malmène et la force à jouer à un jeu terrible : si elle répond mal à ses questions portant sur les films d'horreur, celui-ci tuera son copain...
Sidney Prescott sait qu'elle est l'une des victimes potentielles du tueur de Woodsboro. Celle-ci ne sait plus à qui faire confiance. Entre Billy, son petit ami, sa meilleure amie Tatum et son frère Dewey, ses copains de classe Stuart et Randy, la journaliste arriviste Gale Weathers et son caméraman Kenny qui traînent tout le temps dans les parages et son père toujours absent, qui se cache derrière le masque du tueur ?