Pour ou contre les séjours écourtés à la maternité?

Mis à jour le 12 février 2018 par Laurence Donis
Pour ou contre les séjours écourtés à la maternité?

Une sortie express après avoir accouché, ça vous semble une bonne idée ? C'est en tout cas le souhait du gouvernement fédéral. On a demandé l'opinion des filles de la rédac sur la question.

« Bonjour-au revoir », c'est un peu le mot d'ordre ressenti par certaines mamans à la maternité. L'année passée, Maggie De Block annonçait qu'elle voulait raccourcir les séjours à l'hôpital après un accouchement. Une mesure qui permettrait à la Belgique d'économiser plus de 18 millions d'euros, rien que ça. Plusieurs projets-pilotes sont en cours chez nous, dont trois à Liège. Le CHR de la Citadelle, le CHU et le Centre hospitalier du Bois de l'Abbaye et de Hesbaye y participent.

Le principe ? S'il n'y a pas de complications : ciao, les femmes repartent chez elles après trois jours. On pourrait même passer à deux dans le futur. Mais la nouvelle maman ne jongle pas toute seule entre les couches, le sein et le bain. L'encadrement est renforcé avant et après l'accouchement. Des explications sont données lors des consultations prénatales et les visites à domicile de la sage-femme s'allongent. Solution optimale ou fausse bonne idée ?

>> L'avis des filles de la rédac

1/

materni

La video lifestyle du jour :
JEÛNE INTERMITTENT LE RÉGIME DE 8 HEURES COMMENT ÇA MARCHE

ELLE en pense quoi ?

Béa, rédac chef : « Je suis contre l'idée de raccourcir le séjour à l'hôpital. Entre le moment épuisant qu'est l'accouchement et les mois costauds qui s'annoncent, ces quelques jours sont une parenthèse bienvenue. Un premier bébé, ça n'arrive pas avec le mode d'emploi. C'est à la maternité qu'on apprend l'allaitement et le bain. Tout ça sans devoir préparer le dîner ou mettre des brassières à la lessive. Et puis, la grossesse et la naissance, c'est parfois un moment délicat pour le couple. Etre hors de chez soi, entourée de personnes bienveillantes, c'est bénéfique. S'il faut libérer des lits, pourquoi ne pas encourager plutôt les soins hospitaliers et palliatifs à domicile* ? Les personnes âgées sont plus nombreuses à l'hosto que les jeunes mamans. Partir en douceur, de chez soi, entouré de ceux qu'on aime, c'est mieux qu'à l'hôpital. »

*C'est ce qu'organise Marion Faingnaert, présidente de l'asbl Aremis et lauréate du Prix ELLE Femme de l'Année 2016.

Stéphanie, graphiste : « Quand j'ai accouché, je suis arrivée à l'hôpital un vendredi à 21h et je suis repartie le dimanche à midi. C'était un peu bizarre mais j'étais contente de rentrer chez moi et de prendre mes marques avec mon fils. J'ai vraiment apprécié le fait que la sage-femme vienne à domicile pour le suivi et pour répondre à mes questions. C'est vrai que c'est stressant d'avoir un bébé, on se demande si on va savoir s'en occuper. Heureusement que mon mari était très présent et qu'il gérait à fond. Mais si j'avais décidé d'allaiter et que cela ne fonctionnait pas par exemple, j'aurais été perdue et paniquée seule chez moi. Je pense que les hôpitaux doivent décider au cas par cas. »

Laurence, iconographe et secrétaire de rédaction : « Je n'ai pas d'enfants mais ma soeur est sage-femme donc on en parle beaucoup. Si la maman et le bébé sont en forme, pourquoi rester dans une chambre d'hôpital ? D'un autre côté, j'avoue que l'accouchement me fait peur. Avoir le choix de rester ou non à la maternité est un bon compromis, surtout s'il s'agit du premier enfant. Il faut que les jeunes mamans soient bien informées. »

Marie-No, beauty editor ELLE.be : « Je ne me rends probablement pas compte de ce qu'implique un accouchement mais je dirais que je suis à priori pour les séjours écourtés. Je suppose que s'il n'y a pas de complications, j'aimerais rentrer chez moi le plus vite possible. Je serais ravie de retrouver mes chats, mon lit, ma salle de bains, etc. Ca doit sûrement être flippant de se retrouver avec un être vivant minuscule sous sa responsabilité seule chez soi après deux jours mais je m'organiserais pour avoir de l'aide ou des conseils à domicile. »

Stéphanie, directrice artistique ELLE.be : « Je suis pour, si la mère et l'enfant sont en bonne santé évidemment. Un hôpital, ce n'est pas un endroit très agréable pour débuter une nouvelle vie de famille. Avoir un bébé, c'est un véritable bouleversement pour un couple et je pense que c'est important d'être chez soi, avec ses propres repères, pour appréhender les premiers moments de la vie de son enfant. Une sage-femme qui vient à domicile pour nous apprendre les gestes et les soins à apporter au nouveau-né, je trouve que c'est une bonne idée. C'est beaucoup plus rassurant qu'un hôpital froid et austère. »