Etre bien dans son corps grâce à la Happiness Therapy

Mis à jour le 21 février 2018 par ELLE Belgique
Etre bien dans son corps grâce à la Happiness Therapy

Stop à l’obession régime ! On apprend à aimer ses formes et on cultive la bonne humeur. L’effet est immédiat : on se sent tout de suite mieux. 

Un, deux, trois, souriez !

Photographe: Matt Jones - Stylisme: Alberto Zanoletti - Texte: Laurence Descamps et Virginie Dolata.

1/

3

Amusez-vous !

Faute d’avoir un job qui vous amuse, cultivez une passion, un talent, un hobby. Selon le psychiatre français François Lelord*, faire quelque chose qu’on aime, quelque chose pour soi, est capital pour se sentir bien. C’est en arrivant à doser justement travail et plaisir qu’on atteint des sommets de bien-être dans la vie. La morale ? S’accorder suffisamment de moments de détente, mettre un peu de fun dans son quotidien et lâcher prise sur les « je dois » ou « il faut que », c’est la solution idéale pour commencer à s’apprécier un peu plus. Et quand on s’aime, on peut enfin voir le bon côté des choses. Vous avez peut-être les cuisses un peu trop rondes, mais ces yeux bleus qui envoûtent (aussi bleus que ceux de Barbara Palvin !), oui, ce sont bien les vôtres . Pensez-y !

La video beauté du jour :
COMMENT FAIRE POUSSER VOS ONGLES PLUS VITE

* auteur notamment de « Le Voyage d’Hector ou la recherche du bonheur » (Odile Jacob).

2/

1

Riez !

Le comédien et humoriste australien Anthony Ackroyd* est coach en rires. Pour lui, « il n’existe pas de plus grand pouvoyeur d’énergie positive que le rire ». Essayez sa stratégie : forcez-vous à rire haut et fort et ressentez les bienfaits immédiats de ce grand éclat de rire dans votre corps. C’est scientifiquement prouvé, le rire provoque une libération d’endorphines, les fameuses « hormones du bonheur ». Rire dix à quinze minutes par jour a donc un incontestable effet antidéprime. C’est aussi une bonne manière de déstresser, de retrouver un meilleur sommeil et de se sentir mieux dans son corps. Si vous n’arrivez pas à vous y mettre seule, inscrivez-vous à un cours de yoga du rire**. Cette pratique développée par le Dr Madan Kataria n’utilise pas l’humour pour faire rire. Il fait appel au «rire sans raison », un rire spontané, naturel chez l’enfant, mais que l’adulte refoule la plupart du temps. Une séance type comporte des exercices de rire, d’étirements, de relaxation et de respirations empruntées au yoga traditionnel.

* www.the-anthony-ackroyd.com

** adresses sur www.clubdurire.net

3/

2

Mangez de la joie !

Même si le sucre figure en bonne position dans la liste des aliments qui mettent de bonne humeur, on ne va pas vous encourager à en abuser, ses effets collatéraux négatifs sur le corps étant bien trop importants (prise de poids, hypertension, diabète…). En revanche, il existe des tas d’autres manières très saines de mettre de la bonne humeur dans son assiette. Privilégiez les aliments riches en vitamine B comme les épinards, le cresson, les asperges, le soja, les oranges, les coquillages, les sardines, les huîtres. Boostez votre consommation de magnésium en prenant un complément alimentaire ou en mangeant du riz complet, des noix, des amandes et, de temps en temps, un carré de chocolat extra noir dont les polyphénols ont des propriétés calmantes et relaxantes. Dernière catégorie d’aliments à cibler, ceux qui sont riches en oméga 3, comme le saumon sauvage, les sardines, les crevettes et les huiles végétales (soja, tournesol, noix, noisette…). Enfin, manger des protéines au petit déjeuner aurait des effets fantastiques sur le moral ! Happy appétit !

4/

4

Ecoutez-vous !

Le philosophe français Charles Pépin* soutient qu’en ces temps de crise, rien de mieux que de s’écouter, de suivre son intuition et d’avoir confiance en soi pour trouver le bonheur. Pour lui, il faut arrêter d’espérer un lendemain meilleur et savourer la joie d’être vivant ici et maintenant : quand on sait aimer le réel, on se remplit d’une force qui fait qu’on sera mieux armé pour le changer.  Et pourquoi ne pas commencer par mettre en pratique le dicton qui dit « En mai, fais ce qu’il te plaît » ? On apprécie les moments de vraies détente : une balade en forêt ou au bord de la mer, la lecture d’un bon bouquin ou une terrasse entre copines. On se réjouit de voir la nature refleurir au printemps. Plus on est conscient d’avoir cette ressource en soi, y compris dans l’adversité, plus il est facile de la convoquer.

* auteur de « La Joie » (Allary).