Le règne de la pute idiote

Mis à jour le 16 février 2018 par LDP Magazine
Le règne de la pute idiote

IMG_2605

Je ne sais pas bien à quel moment ça a commencé. Mais ça s'est installé petit à petit, avec l'humour comme bouclier. L'humour on connait bien chez nous, vu qu'on essaie tant bien que mal de vous faire marrer, mais là faudrait voir à pas trop se foutre de la gueule du monde.

Ça a commencé avec les blondes.

Ici en Belgique on a joué le jeu parce que finalement les Français ont transformé toutes les blagues sur les Belges en y mettant des blondes comme sujet principal. On avait enfin un peu la paix, on changeait de bouc émissaire et après 30 ans d'humiliation gratuite c'était pas plus mal. Même si en Belgique des blondes on en a quand même pas mal, et pas qu'en Flandre.

La blonde est donc devenue assez rapidement le symbole de la connerie. Si en plus elle avait le malheur d'avoir de grosses miches, la pauvre fille n'avait plus qu'à espérer être caissière à Cora ou au mieux standardiste à la voix aiguë qui se fait les ongles et qui sait pas comment ça marche toutes ces touches-là.

Peut-être que tout ça c'est à cause de Paris Hilton. La conne en chef. En plus, vu qu'elle est née avec une cuillère en argent dans le cul (quoi c'est pas ça ?), y avait pas de raison d'avoir un peu de pitié pour cette demeurée. Et puis ça s'est répandu à toutes les malheureuses qui avaient la malchance d'avoir le système pileux un peu trop doré.
Et puis y a eu Eve Angeli, la version française, qui fait d'ailleurs son grand retour il parait, comme si on avait besoin de ça.
Solidarité féminine mon cul, les brunes s'en sont données à cœur joie ! Enfin la vengeance contre cette petite princesse parfaite et si jolie qui faisait tant chier à l'école. Ouais ouais tu vois celle-là... ah toi aussi t'es toute crispée d'un coup hein ? Traumatisme d'enfance... la belle excuse.

Ça s'est tellement bien installé dans la tête de tout le monde que les blondes elles-mêmes s'autoflagellent régulièrement "mais quelle blonde !" qu'elles disent quand elles font une connerie.

 Lire la suite sur LDP Magazine...