7 trucs pour se passer de lunettes

Mis à jour le 22 février 2018 par Elisabeth Clauss
7 trucs pour se passer de lunettes

yeuxcouv

 

Bonne nouvelle : l’œil est un organe qu’on peut muscler. Les problèmes de vue étant souvent causés par une distorsion du globe oculaire, voici 7 alternatives à une correction extérieure systématique.

1. Rééduquer

Les muscles des yeux sont les plus puissants du corps. Proportionnellement, si on avait le même type de muscles dans les bras, on pourrait soulever une voiture. Plus on le fait fonctionner, plus l’œil est rond. C’est imperceptible à l’œil nu, si on peut dire, mais par exemple, l’œil myope est trop long, et l’œil hypermétrope est trop court.

1/
 yeuxcouv

La video beauté du jour :
POURQUOI VOUS DEVRIEZ BANNIR LES ÉLASTIQUES ET LES BARRETTES DE VOS CHEVEUX

2. Faire du yoga des yeux

Depuis des siècles, la médecine asiatique explore cette technique qui consiste à faire des exercices avec ses yeux pour rééquilibrer la tension des muscles autour du globe. Si la méthode (très développée au Canada, de plus en plus utilisée en France, et qui n’en est qu’à ses balbutiements en Belgique) donne d’excellents résultats, il faut savoir qu’elle est épuisante, et peut provoquer des maux de tête. Bien dosé, le résultat est bluffant sur les enfants. Les thérapeutes qui la pratiquent sont les orthoptistes (infos sur www.medinations.be/fr/pmd/orthoptie/md.htm).

2/
yeuxcouv

3. Eviter d’assister l’œil en permanence

A priori, le myope voit bien de près sans ses lunettes, qui lui servent principalement pour la vision lointaine : sa correction est donc contre-productive pour voir ce qu’il a sous le nez. C’est comme avec un plâtre : si on le garde trop longtemps, les muscles s’atrophient et on perd l’usage du membre. Ainsi, quand on est myope, il vaut mieux ne pas porter ses lunettes quand on étudie ou on lit, à moins de disposer de verres spéciaux qui sont moins correcteurs dans la partie inférieure.

3/
yeuxcouv

4. Regarder ailleurs quand on porte des lentilles

Les porteurs de lentilles, dont la correction est permanente, ont paradoxalement des myopies évolutives très fortes. Lorsque l’on travaille sur ordinateur, il faut donc être attentif à cligner des yeux régulièrement, et s’astreindre à quitter l’écran des yeux de temps à autre, en regardant à droite et à gauche. Sinon, l’œil reste fixe, et la lentille absorbe toutes les larmes pour rester humide. Résultat : on a les yeux rouges après quelques heures.

4/
yeuxcouv

5. Surveiller son hygiène de vie

La vue peut varier en fonction du type d’alimentation : quand on a consommé trop de sucre pendant la journée, on peut commencer à voir flou le soir. De façon générale, avoir une activité sportive régulière permet une meilleure oxygénation des tissus et oblige à diriger le regard sur des éléments en mouvement. On sait aussi que le tabac, entre autres effets
négatifs sur la santé, affecte la vue.

5/

yeuxcouv

6. Explorer le côté psy

Différents thérapeutes se sont intéressés à l’impact du mental sur la façon de « regarder » la vie. On n’est pas obligé d’y croire, mais on peut au moins se poser la question. Ainsi, la myopie traduirait un renfermement sur soi. L’hypermétropie, un désintérêt de son ego, une tendance à préférer voir les autres. L’astigmatisme, une distorsion du regard qu’on porte sur soi-même. La presbytie ne révèle qu’une chose : qu’on vieillit !

6/

yeuxcouv

7. lire

« Voir la vie » d’Hortense Servais (www.teligate.be/hortenseservais.htm), pour l’approche holistique d’une psychologue bruxelloise qui se penche sur les différentes solutions (yoga des yeux, amélioration de l’hygiène de vie, approche psy) pour en finir avec les lunettes.

« Yoga des yeux » de Kiran Yvas.

7/
yeuxcouv

Une opticienne à domicile

C’est un tout nouveau concept, unique en Belgique. Opticienne depuis vingt ans dans une boutique, Kim Vumi-Garroy constatait que ses clients n’avaient jamais assez de temps à consacrer à leurs yeux, alors que bien voir est une des conditions essentielles du bien-être. Elle a donc créé Optic at Home.

Elle se déplace sur RDV, à Bruxelles et sur tout le Brabant, à domicile, en entreprise ou dans les écoles, avec une valise à tiroirs contenant une centaine de montures. On choisit son modèle, on lui donne sa prescription faite par un ophtalmologue, et Kim livre ensuite les verres montés – y compris des solaires – endéans 24 h à une semaine. Dans certains cas, les verres sont pris en charge par la mutuelle.

Le déplacement et l’ajustage sont gratuits, comme chez un opticien traditionnel, avec le même service après-vente.