Expo Canon: les do et don’t des jeunes photographes

Mis à jour le 3 mai 2018 par Marie-Noëlle Vekemans
Expo Canon: les do et don’t des jeunes photographes

Canon-Expo-2015

Vous êtes passionnés de photographie mais ne savez pas vraiment quelle orientation donner à votre travail? Nous avons visité l'EXPO CANON à Paris, une exposition qui explore les limites de la photo, et à cette occasion, nous avons eu la chance de rencontrer 3 jeunes professionnels qui ont accepté de partager leurs trucs et astuces. 

  • DAVID OLKARNY

David-Olkarny

Comment êtes-vous entré dans le monde de la photographie ? Au départ, je n'avais pas l'intention de devenir photographe mais finalement, j'ai réussi à faire de ma passion mon métier. Je suis un autodidacte. J'ai commencé à m'améliorer en regardant des tutoriels sur Youtube - sur le web, il y a vraiment moyen de tout apprendre - et en réalisant des petits shoots avec et pour mes amis. Rapidemment, j'ai été contacté pour de petits jobs à droite, à gauche et c'est comme ça que j'ai construit mon réseau professionnel. Aujourd'hui, je vis de ma passion et tout se passe bien pour moi.

Que préférez-vous photographier ? Les gens. Réaliser des portraits c'est vraiment ce que je préfère. La nature, les bâtiments, les animaux: c'est beau mais ça ne m'intéresse pas vraiment. Pour être inspiré, j'ai besoin des gens, de leurs histoires.

Beaucoup de gens ont des difficultés à réaliser un beau portrait. Avez-vous des astuces à partager ? Avoir une bonne sélection. Prenez 300 photos si c'est nécessaire. Il est très important d'avoir une large sélection. Plus vous avez de photos, plus vous avez de chances d'avoir une photo naturelle sur laquelle votre sujet semble à l'aise. Ensuite, tout dépend aussi évidemment de la qualité du photographe. C'est quoi une bonne photo ? C'est lorsque vous arrivez à capturer la bonne expression, l'expression juste, celle qui sublime la personne tout en lui donnant un côté mystérieux. Les gens, en voyant le portrait, doivent se demander quelle est l'histoire derrière le cliché.

La video lifestyle du jour :
10 SPORTS QUI FONT UN CORPS DE BOMBE

Quel genre de reportages réalisez-vous le plus souvent ? Je fais beaucoup de photos de mariage. Beaucoup de gens pensent que c'est ennuyeux mais moi, je trouve justement que cela casse la routine. Je reçois également beaucoup de demandes pour des missions à l'étranger - souvent dans des endroits ensoleillés car les gens préfèrent désormais se marier là où il fait beau - et donc, j'ai l'opportunité de pas mal voyager, de découvrir de nouveaux endroits et c'est aussi une façon sympa de rencontrer de nouvelles personnes. Pour moi, c'est toujours un défi de créer des photos qui sont belles mais aussi originales.

Souvent, les photos de mariage ont un style un peu poussiéreux. Comment l'éviter ? C'est vrai que les clichés classiques, avec des mains et des corps entrelacés ce n'est plus vraiment au goût du jour. Essayez d'être original: pensez à des affiches ou des scènes de films. J'essaie toujours d'apporter une petite touche théâtrale à mes clichés, qu'il y ait toujours une histoire qui transparaisse. Les mariés sont aussi souvent très stressés lors des séances photos. C'est le travail d'un bon photographe d'arriver à les détendre, à les mettre en confiance, à leur servir quelques coupes de champagne, de les laisser être spontanés et de proposer des idées. Mais attention: si le photographe est là pour guider le jeune couple, il ne faut pas qu'il les force à reproduire une mise-en-scène particulière s'ils ne le souhaitent pas car au final, ce sont eux qui se connaissent le mieux et savent ce dont ils ont envie.

Quelles sont vos impressions face à votre travail ? Parfois bonnes et parfois pas. Il m'arrive de retomber sur une photo que j'ai prise il y a 5 ans par exemple, et j'ai le même sentiment que si je voyais une vieille photo de moi et je me dis:  "Qu'est-ce que j'ai foutu?". D'un autre côté, cela permet de constater le chemin parcouru, de voir les progrès réalisés et ça c'est cool. Je suis toujours désireux d'apprendre, de m'améliorer. C'est plus positif que d'être satisfait de soi et de son ancien travail ...

Quels sont vos souvenirs les plus marquants de l'EXPO CANON ? L'EXPO CANON ? J'ai été vraiment très impressionné par tout ce que j'ai vu. Cette expo c'est seulement la pointe de l'iceberg. C'est très technique, c'est même quasi de la science fiction ce qu'ils arrivent à faire avec leur matériel. C'est tellement plus que des photos. J'étais très impressionné et je suis vraiment flatté d'avoir pu y participer. Je pense d'ailleurs que ce genre de technologies feront bientôt partie de notre vie de tous les jours, et bien plus vite qu'on ne l'imagine!

Schermafbeelding-2015-11-11-om-16.33.05

Quel est l'appareil qui vous fait rêver ? Le CANON G9X: un modèle minuscule mais extrêmement performant. Les débutants font souvent l'erreur de croire que "plus l'appareil est gros, mieux c'est" mais il n'est absolument pas nécessaire de posséder un bazooka pour réussir à faire de belles photos. Ce tout petit appareil, qui tient dans la poche de votre jeans, peut tout à fait prendre des photos de très bonne qualité.

Avez-vous encore quelques conseils à donner aux photographes amateurs ? Un conseil ? Surtout n'hésitez pas à vous lancer car c'est vraiment un très beau métier et un passeport pour des voyages à travers le monde. C'est toujours une nouvelle expérience. Gardez votre appareil le plus possible sur vous et photographiez le plus que vous le pouvez: des amis, des paysages, des voitures, etc. Même lorsque qu'il ne fait pas beau dehors. Enfin, il est primordial de faire la promotion de votre travail sur les réseaux sociaux: Flickr, Instagram et Facebook vous permettront de vous faire connaître et de vous bâtir rapidement un réseau professionnel.

1/

  • MAXIME PROKAZ

Maxime-Prokaz

Comment êtes-vous devenu photographe ? Contre toute attente ! Je poursuivais des études de kinésithérapie, mais j'ai toujours été passionné par la photographie. Je prenais beaucoup de photos pendant mon temps libre et je recevais beaucoup d'encouragement sur les réseaux sociaux. Il y a presqu'un an, j'ai décidé de franchir le pas et de me lancer. J'ai abandonné mes études et je suis désormais un cours de photographie. C'est surtout pour mon CV, en réalité, je ne pense pas que ce soit une matière qui s'apprend dans une salle de cours, mais c'est utile pour vous faire tous vos contacts dans le métier.

 

Qu'avez-vous pensé de l'expo Canon ? C'était un week-end très intense ! La photographie est une petite partie en comparaison avec le reste de l'expo. C'est incroyable de voir la technologie proposée par Canon: télescopes, caméras spatiales, imagerie médicale. Cette dernière branche est particulièrement intéressante: avec une toute petite caméra, vous pouvez filmer tout l'intérieur du corps. Je m'attendais à découvrir d'énormes machines de numérisation et voilà sur quoi je suis tombé.

Schermafbeelding-2015-11-11-om-16.32.57

Quelle est votre spécialité ? J'adore prendre des portraits, transmettre de l'émotion. Je travaille aussi souvent en tant que photographe d'événement. Curieusement, je trouve les mariages superbes, contrairement à ceux qui me disent que ce ringard. Il y a tellement d'émotions, cela m'attire vraiment. Travailler dans un contexte festif, avec toutes sortes de sentiments qui se mélangent, c'est incroyablement intéressant pour un photographe.

Comment éviter les photos de mariage ringardes ? Je travaille uniquement sur les émotions sans me concentrer sur les poses. Voler des moments de joie, c'est ce qui a de plus beau, vous ne pouvez pas le mettre en scène. En fait, je suis un photographe invisible, j'essaie d'être le plus discret possible, les gens doivent oublier ma présence. C'est très sportif, je suis toujours à l'affût du bon moment à immortaliser. Parfois, je fais un petit bruit pour attirer l'attention et figer mes sujets dans une expression spontanée.

Étiez-vous à l'aise devant l'objectif ? Oui et c'est très important pour un photographe. J'ai posé quelques fois pour des amis et cela me permet aujourd'hui de conduire les modèles pendant un shooting, de les comprendre, de savoir ce qu'ils ressentent.

Quelles plateformes sont intéressantes pour les jeunes photographes ? C'est en constante évolution. J'ai longtemps apprécié Facebook comme canal de diffusion, mais depuis qu'il exist une nouvelle règle qui hiérarchise votre visibilité et la diminue, ce n'est plus trop ça. Instagram est top parce qu'il se concentre uniquement sur le visuel. Dernièrement, je suis de plus en plus curieux de Snapchat. Il permet de montrer mon travail "en coulisses", d'exprimer sa personnalité. C'est important aujourd'hui.

Quelle est la question la plus ennuyeuse qu'on vous ai posé en tant que photographe  Est-ce que je prendrai la même photo, si j'achète le même appareil ? Bien sûr que non: tout est une question d'angle, de cadrage, d'exposition et bien d'autres choses ! Les gens sous-estiment parfois le travail du photographe.

2/

GABRIEL LELIEVRE

Gabriel-Lelievre

Qu'avez vous trouvé intéressant lors de la Canon Expo? J'ai testé un casque de réalité augmentée. C'était top! Il y avait aussi des appareils munis d'une technologie "vision nuit", super pour prendre des photos dans l'obscurité et pour moi c'est super intéressant car je travaille souvent dans le milieu de la nuit.

Donc vous êtes un oiseau de nuit? Oui, mais c'est du pur travail et c'est super excitant. J'aime bien me "cacher" et attendre le bon moment pour prendre la bonne photo. C'est comme une chasse, je dois me rendre presque invisible pour arriver à capter la spontanéité des gens. C'est un défi de donner une empreinte artistique à ces photos.

 

Schermafbeelding 2015-11-11 om 16.33.12Y'a t-il certains évènements qui t'ont plus marqué que d'autres? Bien sûr! Certaines fêtes sont super bien décorées et éclairées. Je suis fan de Stanley Kubrick et Xavier Dolan, leur travail est très visuel et il y a toujours une dose de suspens. Ce côté mystérieux peut être créé par le décor et l'atmosphère d'un event.

Quels sont tes plans pour le futur? J'aimerais bien développer un peu mon art dans le monde de la mode. J'aime beaucoup le travail de David LaChapelle.

Quelle est la question la plus irritante que l'on pose à un photographe? "Pourquoi cela dure aussi longtemps?". Les gens veulent leurs photos tout de suite, mais ils ne se rendent pas compte que le travail de retouche et de sélection est presque aussi important que la photo elle-même.

Avec quel appareil travaillez-vous pour le moment? Le Canon G9X.