Les carnets de voyage de Céline: le Japon en 20 leçons

Mis à jour le 25 janvier 2018 par Céline Pécheux
Les carnets de voyage de Céline: le Japon en 20 leçonsJapon

Des paysages époustouflants aux mégalopoles ultra-branchées, des lolitas aux boys bands en passant par la mode et les sushis, il y a mille raisons pour aller au Japon. Notre guide pratique pour y aller maintenant.

Les carnets de voyage de Céline: le Japon en 20 leçons - 1
Tokyo, une des villes les plus incroyables du monde.

On y va... Pour son culte du « Mignon »

Les carnets de voyage de Céline: le Japon en 20 leçons - 3
Kawaïi, une expression culte au Japon.

Pour conquérir le monde, le Japon a son arme de séduction : le kawaii, mot scandé en permanence au sujet de tout ce qui est « trop mignon ». Kawaii chic, kawaii gothique ou encore kawaii West Coast, le mignon nippon se décline et s’accommode de toutes les influences, bien au-delà du style manga.

Pour sa it-cuisine

On mange peu dans la rue à Tokyo, exception faite des bars à ramen (nouilles de sarrasin) et des gargotes à chirashi et onigiri qui entourent le marché au poisson de Tsukiji. La capitale nipponne est la ville la plus étoilée du monde et regorge de restos gastro confidentiels. Ici, on trouve les meilleurs croissants du monde, les meilleurs restaurants italiens et, of course, les meilleures tables japonaises.

5

Pour les quartiers gentrifiés de Tokyo

À Daikanyama et Nakameguro, le prix du mètre carré a explosé. Et pour cause : ces quartiers de Tokyo, avec leurs ruelles aux boutiques branchées, ressemblent à Greenwich Village version nipponne. On y trouve des it-cantines, des jardins pour chiens, des boutiques de fringues exclusives... Loin, très loin des standards mainstream.

7

Pour gouter le vrai wasabi

Il ne pousse qu’au Japon. Les chefs râpent sa racine sur une peau de requin pour obtenir le divin (et coûteux) petit condiment vert. C’est pourquoi chez nous, c’est presque toujours du faux!

10

Pour connaitre l’art du onsen

Les montagnes de Hakone offrent leurs sources thermales d’eau chaude à 1 h30 en train de Tokyo. Dans les jardins du célèbre ryokan Gôra Kadan, on se baigne toute nue dans des bassins (non mixtes) d’eau à 40°C, riche en vapeur de soufre. Après la détente, menu kaiseki : succession de petits plats raffinés et de saison et service tradi en kimono... Un must !

Comment y aller? Au départ de la gare de Shinjuku, train Odakyu Limited Express jusqu’à Hakone, puis vingt minutes de taxi. (www.gorakadan.com)

6

Pour visiter l'un des plus beaux musées d'art contemporain du monde

La ville de Kanazawa (à quatre heures de train de Tokyo) abrite certainement le plus beau musée d’art contemporain du pays, avec au programme l’installation de l’artiste argentin Leandro Erlich, « Swimming Pool », dans laquelle on plonge tout habillé.

www.kanazawa21.jp

17

Pour ses karaokés

Comme dans « Lost in Translation », on se la joue karaoké chic chez Amour, le lieu ouvert par André et sa clique du Baron à Paris pour s’égosiller sur des titres culte.

www.lebaron.jp

16

Pour boire un whisky à la santé de Bill Murray

Parmi les repaires en vogue à Tokyo, le bar du boutique-hôtel Claska, dans le quartier hipster de Meguro, se distingue par son ambiance cosy mais aussi parce que c’est le QG des artistes et designers du quartier.

www.claska.com

14

La recette: pour faire chez soi un cocktail typiquement japonais effet belle peau, on mélange du jus de carotte avec une orange pressée et du jus de yuzu pressé qu’on allonge avec du Perrier et beaucoup de glaçons. Hype, hype, hype !

Pour ses afterwork antistress

Après le bar à chats parfait pour décompresser autour d’un thé vert, un tout nouveau lieu made in Japan a vu le jour. Cette fois-ci, la pause café est à l’honneur, le tout en compagnie de charmants compagnons à plumes... Les hiboux ! Leur présence et leur regard hypnotique seraient relaxants. Chouette non ?

15

Pour ses boutiques à Nakameguro 

Les carnets de voyage de Céline: le Japon en 20 leçons - 21
Nakameguro, le quartier des girls band stars.

Le long du canal de Nakameguro, quartier néo-bobo où s’alignent les enseignes mode et les cafés bio, cette petite boutique de fringues ultra-pointue propose aussi des cactus, des mailles überchic et de la déco.

Les carnets de voyage de Céline: le Japon en 20 leçons - 23
Red Clover, une des boutiques les plus prisées du quartier branché Nakameguro.

Red Clover, 1F 1-16-10 Aobadai Meguro-ku. www.red-clover.jp

Pour dormir dans le plus bel hôtel urbain du monde!

L’expérience ultime ? Poser ses valises dans le lobby de 30 mètres de haut de l’Aman Tokyo abritant, sous l’extraordinaire installation lumineuse dénommée « Lantern », un jardin intérieur qui célèbre les philosophies du zen et de l’ikebana, parfait écho de la forêt située en contrebas. Coup de cœur absolu pour le Café by Aman, l’un des trois restaurants de cet hôtel spectaculaire, et pour sa piscine perchée au 38e étage avec vue panoramique sur la frénésie tokyoïte.

Aman Tokyo, www.amanresorts.com

18

Pour son île musée

Naoshima est un paradis pour les amateurs d’art et d’architecture : trois musées dont l’époustouflant Chichu, un parc de sculptures et l’exclusif hôtel Benesse House avec vue sur la mer intérieure de Seto. Et quitte à ne rien rater, on réserve une heure dans le Cultural Melting Bath, un jacuzzi en roche volcanique installé dans une baie privée. Une expérience considérée aussi comme une œuvre d’art.

www.benesse-artsite.jp

8

Pour ses maîtres "sushi"  

On vous le dit tout net : ce restaurant est sans doute l’endroit où l’on mange les meilleurs sushis du monde, faits à la mode d’Edo, l’ancien Tokyo, par l’ex-tra-or-di-nai-re chef triplement étoilé Jiro Ono. Attention, l’adresse, cachée dans la station de métro Ginza, ne compte que quelques places et des centaines d’amateurs, même à 200 € le couvert ! Pour vivre l’expérience sans se ruiner, on se mate le super documentaire de David Gelb, « Jiro Dreams of Sushi », sur Netflix.

Sukiyabashi Jiro, 4-2-15 Ginza, Chuo, Tokyo 104-0061

20

Pour ses street style de folie

Avec ses cosplayers (kids déguisés en personnages de mangas) et sa culture kawaii, le Japon n’échappe pas à la mode du « style hunting ». Partout dans les rues, des flashs crépitent devant des looks complètement dingues. À Tokyo, le Scott Schuman local est une jeune femme. Elle s’appelle Rei Shito et tient le blog Style from Tokyo.

www.stylefrom-tokyo.blogspot.com

3Pour un retour aux sources immédiat

Suite à la catastrophe de Fukushima, les mentalités ont changé. La péninsule connaît une effervescence nouvelle, un regain de créativité, un bouillonnement culturel en plus d’un wedding boom. Avant, le travail et les biens matériels étaient une priorité. Aujourd’hui, les relations humaines sont remises au cœur des préoccupations.

9

Pour ses lubies beauté

Vous voulez de grands yeux de poupée comme Lady Gaga dans son clip « Bad Romance » ? Essayez les lentilles manga, qui augmentent artificiellement la largeur de la pupille... Interdites en Belgique, elles sont ici en vente à chaque coin de rue !

1

Pour sa cool attitude 

Le passage pour piétons le plus fréquenté du monde est aussi le plus zen. Traverser le carrefour de Shibuya en même temps que des centaines de gens, le tout sans être bousculée, est une expérience unique au monde ! (Passage Hachiko, station Shibuya, ligne Ginza)

13

Pour sa street food et ses spots gargotes

L’incontournable marché Tsukiji. Poisson frais, fruits et légumes exotiques, épices… Un must pour se ravitailler à bon prix.

12

Pour la mode

Côté mode, les jupons rose bonbon, les couettes façon manga et les platform shoes perdent du terrain. Le dernier snobisme des japonaises? Emprunter les pièces emblématiques du dressing masculin.

2