Comment devenir une healthy girl ?

Mis à jour le 12 février 2018 par Céline Pécheux
Comment devenir une healthy girl ?

cover

Talia Hendlisz est nutri-coach, blogueuse, foodista et accro au yoga. Elle nous file dix astuces pour affiner sa silhouette, booster son glow et renforcer sa résistance au stress.

On les suit sur Instagram, ces filles qui affichent une silhouette « shapée » par le sport et dopée à la raw food, la fameuse nourriture vive. D’accord, à la base, la nature les a gâtées. Sans doute. Reste que leur fitness routine et leur assiette bien calibrée ne peuvent que nous faire du bien. Voici les clefs de la nouvelle  healthy attitude. La première, c’est d’identifier l’ennemi. Que voici...

Le stress, mal du siècle

Selon une étude récente (*), il toucherait les moins de 35 ans plus que leurs aînés. Dans le lot, une majorité de femmes qui peinent à équilibrer vies professionnelle et personnelle. Qu’il vienne du boulot ( le travail en plateau, les réductions d’équipe qui obligent ceux qui restent à travailler plus) ou de  l’addiction générale de notre époque à ce qui va vite, le phénomène n’épargne personne. « Je mange de manière compulsive, j’ai souvent le dos bloqué, voire des vertiges », constate Stéphanie, 37 ans, attachée de presse. « Je me sens acculée à faire, faire et faire toujours davantage », avoue Sarah, 31 ans, secrétaire de rédaction. également en cause dans ce sentiment qu’on a d’être sans cesse dépassée, le multitasking et une exigence d’être toujours dispo, y compris dans notre vie privée... Bref, nous voilà sa-tu-rées !

La bonne nouvelle ? Il existe des solutions toutes simples à adopter pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps. En legging de yoga et baskets, les joues rosies par l’effort, un jus vert à la main…

Talia Hendlisz nous dévoile ses stratégies sport, nutrition smart et habitudes fit. Go, girls !

1/

19

Combiner zen et boulot

Un demi-litre de jus vert tous les matins, des graines germées en quantité, pas de viande mais des légumineuses et des oléagineux, du yoga et de la méditation au quotidien... La routine d’une healthy gourou, pressée mais pas stressée.

Hyperactive et ultra-organisée, Talia Hendlisz s’est formée à la cuisine vivante aux côtés de Pol Grégoire, le mentor de l’alimentation vive en Belgique, et a suivi des tonnes de formations ciblées bien-être, comme celle de nutrithérapeute au très sérieux Cerden (Centre européen pour la recherche, le développement et l’enseignement de la nutrition et de la nutrithérapie). À 40 ans, elle décide de changer de vie et quitte le monde de la pub pour superviser, chez Delhaize, un nouveau département consacré au contenu food orienté santé et frais. Le reste du temps, elle organise ses propres ateliers « Detox, Energy & Beauty ». Malgré de grosses responsabilités et un agenda overbooké, elle reste zen ! Son secret? L’organisation millimétrée de son emploi du temps qui lui permet de dégager des moments de détente entre séances de yoga, sessions de méditation et ateliers de cuisine healthy. Basée à Bruxelles, elle dispense son savoir en ligne, à la radio et, pour quelques happy few, chez elle, en rendez-vous personnalisés.

16
« Magic Wakame », c’est le nom du blog de Talia, mais aussi celui d’une superfood dont elle raffole.

2/

18

Se mettre au journaling

Pour éviter le burn-out, la nouvelle tendance est de consacrer quinze minutes par jour à vidanger son cerveau en tenant un carnet de bord.

Tenir un logbook (carnet virtuel) ou un journal intime serait une des façons les plus simples d’améliorer sa zénitude. « En sortant nos pensées de notre tête et en les couchant sur le papier, voire sur le clavier, on prend conscience de nos actions et cela nous aide à nous améliorer », explique-t-on à l’Association française de thérapie comportementale et cognitive. Une méthode qu’utilise Talia Hendlisz sur son blog, « Magic Wakame ». On y retrouve ses réflexions, ses conseils fitness, ses looks sporty, ses conseils nutritionnels et ses mantras inspirants. Fan de yoga, elle propose aussi de nouvelles façons de réinventer la discipline afin de la rendre plus accessible. Elle donnerait presque envie de s’y mettre tout de suite, surtout quand on suit ses photos sur Instagram !

17

(magicwakame.com / @magicwakame).

Le top des sites pour commander son logbook :

www.fiveminutejournal.com et www.dailygreatness.co

3/

15

Se mettre au yoga

Gisele Bündchen et Rosie Huntington-Whiteley en ont fait un must de leur routine fitness. Il a toujours fait partie de la vie de Talia.

« C’est la meilleure manière d’éliminer les graisses en douceur, de sculpter la silhouette, mais aussi de lutter contre le stress », explique-t-elle. Nidra, acro ou ashtanga, comment trouver celui qui nous va ?

Où pratiquer ?

  • En Belgique

Design et moderne, le studio Y-yoga (prononcer « why » yoga) a ouvert ses portes voici  un an et propose des cours de hot yoga (ou bikram yoga) où l’on pratique des postures dans une pièce chauffée à 37°. Idéal pour se détoxifier pendant l’hiver, mais costaud.

Quai au Bois à Brûler 39, 1000 Bruxelles, 02 201 74 97.

L’Ashtanga Yoga Institute est dirigé par Jean-Claude Garnier, un personnage haut en couleur qui enseigne un yoga très dynamique. Chaque respiration correspond à un mouvement. Pas vraiment pour les débutants !

www.yoga-ashtanga.net

Yoga Fontaine, un petit studio de quartier tenu par Corinne Fontaine. Ses séances de relaxation durant ses cours de yoga nidra sont divines. On sort de là zen et reboostées.

www.yogabruxelles.com

Pour celles qui préfèrent l’ambiance cocoon d’un petit studio, cours de yoga avec Cécile à Watermael-Boitsfort, Rhode-Saint-Genèse et Uccle.

Infos : ceciledetaille@hotmail.com

À Anvers et depuis peu à Bruxelles, on se rue chez Radiant Light Yoga tant pour les cours et les workshops que pour la boutique

www.radiantlightyoga.be

  • À l’étranger

Pour trouver les meilleurs endroits pour pratiquer dans le monde entier, le site Yoga-Escape est LA référence.

www.yoga-escape.com

Ella Yoga à Tel Aviv, c’est trois studios face à la mer et plus de 80 cours différents par semaine.

www.ellayoga.com

Le Purple Valley à Goa reçoit les meilleurs professeurs d’ashtanga au monde. On y va aussi pour y manger de la cuisine indo-japonaise délicieuse. Parole de healthy foodie  !

www.yogagoa.com

7

Les bons plans shopping des yogistas

De Paris à New York, le vêtement de yoga fait partie de la garde-robe quotidienne. À la rédac, elles sont plusieurs à porter leggings et t-shirt au boulot en prévision de leur cours du soir. Elles y ajoutent juste des escarpins pour donner un côté working girl à l’allure. Voici les adresses et sites internet des fashion yogi qu’il faut connaître.

- Y-Yoga pour sa sélection pointue de tapis, sangles, vêtements et accessoires (quai au Bois à Brûler 39, 1000 Bruxelles).

- Le site Yogarebel pour les t-shirt « KALE » de la marque Sub Urban Riot, les mêmes que Beyoncé (www.yogarebel.com) !

- Teeki pour les leggings trop confo aux motifs psyché et gypsys fabriqués de manière écoresponsable à partir de bouteilles en plastique recyclées. (www.teeki.com).

- Manduka, le site où l’on choisit un bon tapis de yoga. Le top, c’est le Pro-lite : pas trop lourd, il a une bonne densité. Parfaitement confortable,  même quand on est sur la tête (www.manduka.com).

- Yogamatters pour les leggings de la marque prAna et l’excellente sélection de livres et de DVD pour pratiquer le yoga chez soi (www.yogamatters.com).

- Pour les plus branchées, Alo Yoga, le must pour acheter les brassières dont la belle Kino McGregor est l’égérie (www.aloyoga.com).

Pour bien démarrer : la yoga retreat

Yoga et pilates en immersion avec Geneviève Kreilmann, diplômée du International Sivananda Yoga Vendanta Center, et Alex Djuric, diplômé à Brussels Pilates. Sept nuits/six jours au bord du lac Lalla Takerkoust, face aux montagnes de l’Atlas, dans un petit hôtel de charme non loin de Marrakech. Au programme : 2 heures de hatha yoga le matin, 2 heures de pilates l’après-midi, et de la méditation. Des excursions sont organisées pour ceux qui le souhaitent.

Du 15 au 22 octobre, 870 €, hors vol. 10 % de réduction aux lectrices de ELLE Belgique. Infos et inscriptions : jnaneswari.74@gmail.com

4/

Les astuces feelgood de la rédac

Réflexes salvateurs, attitudes positives et petites trangressions bienfaisantes... Voici comment les filles de la rédac boostent leur self-estime.

Juliette : « Je me prends pour pour GI Jane. »

« Je fais le poirier. Au bureau, dans le jardin, dans la salle de bains… Ça balance un bon shoot de sang frais dans mon cerveau, ça me permet de prendre conscience de tout mon corps, de sentir mes muscles se gainer, de me recentrer et de me dire qu’à bientôt 40 balais, je n’ai rien perdu de ma vitalité ! Je pratique le crossfit quatre fois par semaine. C’est devenu ma religion. Le sport le plus complet et le plus boostant qui soit. La pratique est vraiment addictive et redonne confiance en soi à toutes celles qui sont prêtes à arrêter de geindre pour des broutilles. Ce sport a littéralement changé ma vie (et mon booty !). »

Marie : « Je cultive les domaines où j’excelle. »

« Je m’offre des bonus de fierté en m’adonnant dès que possible à des activités pour lesquelles je suis douée. Faire une fois le tour du lac en courant, réaliser des muffins aux fruits rouges, ne pas utiliser le métro pendant une journée... Tout est bon pour m’autocongratuler ! »

Marie-Noëlle : « Je m’autoriser à ragoter (un peu). »

« Pour me sentir mieux, j’ai ma technique de bitch : je me rassure en pensant à ceux qui loosent encore plus que moi. Je sais c’est mal mais ça muscle le moral ! »

Elisabeth : « J’envoie paître mes échecs. »

« Pour surmonter une grosse rupture et retrouver ma confiance en moi, je me suis mise à sortir beaucoup, je me débrouillais pour ne quasi jamais être seule. Et si c’était le cas, je téléphonais, des heures. J’ai pris une attitude de conquérante, j’ai travaillé deux fois plus et j’ai fait du sport de manière intensive pour m’occuper l’esprit. Petit à petit, je n’ai plus eu besoin de me vider la tête. C’était fait. »

Céline : « Je mime la gagne. »

« Quand je manque de confiance en moi, j’adopte une “power pose“ devant le miroir. Je redresse la tête et le dos et je lève les mains en signe de victoire façon Rocky. Je me sens tout de suite plus assurée. »

Laurence : « Je fais deux fois plus de sport. »

« Quand je suis exténuée, que je n’arrive plus à dormir tant je suis stressée (ouf, c’est rare !), je double mon temps de sport hebdomadaire. Je suis capable d’aller à la salle tous les jours, tellement ça me fait du bien ! J’en sors la tête vidée, les tensions relâchées et le moral au top (merci la sérotonine sécrétée pendant l’effort). Bref, bien plus à même de gérer le surcroît de travail qui m’attend le lendemain. »

Béa : « Je me frotte à la nature. »

« En période de stress, genre bouclages à la suite des numéros de septembre et d’octobre, je veille à ne pas oublier mes huiles de poisson et de bourrache, riches en oméga 3, 6 et 7. Elles équilibrent mon humeur. En cas d’urgence, je file dans le jardin où j’ai l’habitude d’aller m’appuyer contre le tronc d’un beau hêtre pourpre. J’enlace son écorce et je lui demande de me donner un peu de sa force. ça marche. »

5/

11

Se faire coacher

Tous les mannequins le font. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a rien de mieux pour se motiver, pour introduire de la variété, pour progresser quand on a atteint un palier…

La simple présence d’un coach suffit généralement à créer un phénomène de « gym-timidation ». Son autorité naturelle pousse à s’y mettre, même quand on n’a pas l’énergie ou l’envie. Bien sûr, c’est un budget, mais il n’est pas indispensable de faire appel à son coach toutes les semaines. « Il faut l’appeler quand on en a besoin, pour aider à établir une nouvelle routine ou apprendre de nouveaux réflexes », conseille Talia Hendlisz.

Les coachs dont elle ne peut plus se passer 

Fabienne Vanaboste, nutritionniste et kinésio 

« Elle est super car elle te dit ce qui te prend de l’énergie et ce qui te donne de l’énergie dans ton alimentation. Je vais la voir au moins une fois par an. » (0495 90 68 18)

Annette Burnotte, sophrologue

« Une excellente praticienne des techniques amérindiennes.Elle est extraordinaire pour gérer les angoisses, les anxiétés et éviter le burn-out. » (www.annetteburnotte.be)

Sylvie Raymakers, coach en développement personnel

« Elle m’aide à y voir plus clair sur le plan professionnel. » (0475 58 59 90, www.tara-cc.eu)

Jacqueline Hasson Arsin, psychothérapeute, philosophe et énergéticienne 

(www.linkedin.com/pub/jacqueline-hasson-arsin/38/790/7ba)

La playlist zen de Talia

- Sur Spotify, la chanteuse Deva Premal et son mari, Miten, reprennent des textes sacrés, des mantras version moderne.

- « Wake Me » du groupe Message to Bears. C’est une musique qui sent l’été et les bons moments entre amis.

- « The Greatest » de l’artiste indie rock Chan Marshall aka Cat Power. Une chanson douce, idéale pour commencer à méditer.

- « Bhakti Gita » de Masood Ali Khan, de l’album « Yoga Session » (www.masoodalikhan.com/track/bhakti-gita).

- « Mool Mantra » par Snatam Kaur. Une chanteuse de textes sacrés, très populaire dans le milieu du yoga et qui gagnerait à être connue en dehors.

- « Magic Wakame Yoga Flow », ma propre playlist sur Spotify, celle sur laquelle je pratique quotidiennement (open.spotify.com/user/1128125817/playlist).

6/

12

Prendre le temps de méditer

Mater son stress, mettre à distance ses émotions, lâcher prise... C’est possible et on peut toutes y arriver grâce à quelques techniques faciles.

Talia Heindlisz se marre : « Souvent, on entend que, pour réussir à méditer, il faut dix ans d’étude, avoir fait une retraite en silence au bout du monde… Pas étonnant que les gens trouvent ça impossible à réaliser ! » En fait, méditer, c’est être tellement attentif et concentré sur une chose, une sensation ou un geste que l’esprit s’envole. À la place des pensées harcelantes s’installe un sentiment de bien-être, comme un grand vide. Marcher en se concentrant sur le claquement de ses talons au sol, jardiner en se répétant une phrase bienveillante (comme « la terre me nourrit ») ou faire un jus vert en chantonnant une comptine, c’est autant de méditations simples. Méditer, c’est simplement lâcher prise et revenir à soi. « J’essaie tout simplement de me poser dix minutes chaque jour dans mon petit espace zen installé dans la chambre à coucher. Cela suffit à me ressourcer. »

5 astuces pour commencer à méditer sans se prendre la tête

1. Savoir pourquoi on médite 

Pour mieux dormir, mieux aimer, mieux vivre, plus sourire, prendre de la distance, ou tout simplement arrêter de penser...

2. Arrêter le temps 

Se prévoir une parenthèse dans la journée, si possible tous les jours au même moment, et la programmer dans son emploi du temps.

3. Se poser

S’asseoir confortablement sur une chaise ou par terre et respirer 20 fois profondément tout en écoutant sa respiration (si 20 fois, c’est trop long, 10 fois est un excellent début). Ensuite, écouter attentivement un morceau de musique qu’on aime.

4. Positiver

Tous les soirs avant de dormir, penser à trois choses positives qui sont arrivées durant la journée. Le matin, raconter à quelqu’un de proche les trois choses auxquelles vous avez pensé en vous endormant. Au bout d’une semaine, votre état d’esprit aura déjà changé.

5. Télécharger l’app qui claque

L’appli « Headspace » sur iPhone ou Android donne un sérieux coup de pouce à celles et ceux qui veulent commencer à méditer vie et bien. La méditation y est guidée pas à pas grâce à une super interface et des explications en anglais (www.headspace.com).

13

Les 5 comptes Instagram qui donnent envie de s’y mettre tout de suite

- Le plus fashion : @Aloyoga avec ses images de tenues girly et sexy.

- Le plus créatif : bohème ou romantique, @Kindredmovement prouve que le yoga à la sauce moderne, c’est top !

- Le plus waouh : @Yoga_Girl donne une dimension artistique au yoga avec des postures acrobatiques photographiées dans des paysages exotiques.

- Le plus motivant : @Yoga_lovely prouve que le yoga c’est cool, c’est fun. Un véritable plaisir chaque jour.

- Le plus complet : avec ses  mantras, postures, paysages de rêves et citations emblématiques, @Yogainspiration est le compte idéal pour s’imprégner de la culture yoga.

L’appli sexy

Le Brésilien et célèbre professeur de yoga Heberson Oliveira lance son application pour iPhone, « Yoga & Sex By Heberson ». Travail corporel, respiratoire, stimulation du périnée et de la sangle abdominale. On suit sur vidéo l’enchaînement de postures pensées spécifiquement pour améliorer sa vie sexuelle (Yoga & Sex By Heberson, 2,99 €, disponible sur App Store).

7/

9

Se sentir bien dans ses baskets

Une chemise loose au dessus d’un jeans, une robe bohème Isabel Marant ou encore un legging de yoga avec un débardeur... Le dressing de Talia Hendlisz est relax, pas guindé.

8

5

8/

14

Porter des bijoux mantra

« Je suis fan des mâlâs ! Ces colliers de perles en bois appartiennent aux traditions bouddhistes et hindoues. Composés chacun de 108 perles, ils  symbolisent, pour les bouddhistes, les 108 noms du Bouddha, les 108 épreuves pour arriver à l’illumination, les 108 positions du yoga… Entre autres vertus, ils rythment mes séances de méditation. Quand je récite mes mantras, chaque répétition est associée à une perle. Ils ne me quittent jamais. »

Collier et bague Oui de Victoire de Castellane pour Dior.

9/

10

Se faire belle

Quand on prend soin de soi de l’intérieur, ça se voit à l’extérieur. Du coup, pas besoin d’une armada de produits miracle. Quelques must-haves suffisent pour se chouchouter.

Ses rituels beauté

Talia alterne les marques bio et non bio mais de qualité pour ne pas habituer sa peau aux mêmes produits. Elle use et abuse des huiles essentielles, dont elle connaît toutes les vertus, et brosse son corps selon des préceptes ayurvédiques, le matin, sur peau sèche. Ce rituel tout simple stimule le drainage et la circulation et fait en plus la peau toute douce !

Pour prendre soin de ses cheveux bouclés, elle utilise le masque à la figue de Barbarie de Christophe Robin mais aussi les produits du coiffeur australien Kevin Murphy aux huiles essentielles, antioxydants et minéraux.

Pour hydrater sa peau, le sérum Exquis à l’huile de figue de Barbarie de la marque belge Thala fait partie de ses produits fétiches, tout comme les soins naturels de la marque londonienne Neal’s Yard.

10/

1

Passer au Green Juicing

Après la détox eau-chaude-citron et la très bankable eau de coco, le green smoothie tient désormais le haut du godet. Tous les matins, Talia se concocte à la centrifugeuse ce cocktail de concombre, céleri, pomme, coriandre ou persil. Qu’importe l’exacte composition, pourvu que le mélange fruits/légumes soit vert fluo !

La formule de base

Les cinq ingrédients à toujours avoir sous la main :

Un citron + des herbes aromatiques + un concombre + un légume vert + un fruit (optionnel).

La recette express

– un citron pelé (enlever la peau avant de la mettre dans l’extracteur ou votre centrifugeuse !)

– un concombre

– un morceau de gingembre (selon votre goût)

– un bouquet de menthe

– un bouquet de coriandre

– une courgette

Passer le tout dans l’extracteur (de préférence un Jazz Max pour garder toutes les vitamines et les enzymes, car il ne chauffe pas les molécules), ajouter un peu d’eau de coco et le tour est joué !

Les 10 vertus du cocktail

- Oxygène les organes grâce à son apport en chlorophylle.

- Apporte une dose d’enzymes incroyable.

- Détoxifie l’organisme grâce à son apport en antioxydants.

- Régule le taux de glycémie grâce à son faible taux en sucre.

- Facilite la digestion.

- Coupe la faim.

- Donne un shoot de vitamines, surtout si on y met au moins 2 kg de légumes ou d’herbes aromatiques.

- Améliore la qualité du sommeil.

- Aide à éliminer les toxines.

- Rend « glowy » à l’intérieur comme à l’extérieur avec un teint de rêve.

Out le plastique !

« Comme toutes les stars US, j’ai toujours une bouteille BKR avec moi. Je suis dingue de ces petites et grandes bouteilles en verre et silicone rose. J’utilise le grand format pour mon jus vert quotidien et la petite pour l’eau ou les limonades faites maison. »

www.mybkr.com

4

11/

2

Healthy, le nouveau sexy !

Composée essentiellement d’ingrédients crus, bio, alcalins et végétariens, l’assiette de Talia lui permet de garder la forme en toutes circonstances.

Au menu de sa journée

  • Le matin

Le smoothie énergie 

Dans un blender (style Vitamix), mixer 4 c. à s. d’avoine trempée une nuit dans un bol de lait d’amande, une barquette de fraises ou de fruits rouges, quelques raisins secs et 4 noix du Brésil ou quelques amandes.

« C’est le bon plan pour être calée et en pleine forme jusque 13 h, le tout sans prendre un gramme. »

Les panades d’automne

Dans un blender, mixer 1 pomme, 1 poire, 4 amandes, 2 figues trempées toute une nuit dans de l’eau et 2 c. à s. de purée de noix de cajou ou de beurre de cacahuètes. Saupoudrer le tout de noix du Brésil pilées pour donner du croquant.

  • Le midi

Vive les rouleaux de printemps !

Mettre dans une feuille de riz de la roquette, de la menthe et de la coriandre, des carottes râpées, des vermicelles de riz ou de sarrasin, des algues idziki et du tofu mariné dans du tamari. Ajoutez de l’ail et du gingembre revenus dans une poêle (optionnel).

« Je les fais la veille, en général deux ou trois, pour avoir toujours un lunch sain sous la main. »

Pour dipper les rouleaux : mélanger du tamari, du piment, du gingembre râpé et de l’huile de sésame.

  • Le soir

Out les féculents

« Le soir, je mange léger. Des lentilles ou des pois chiches avec des légumes de toutes sortes. Je les fais revenir en cocotte à basse température ou à la vapeur avec une sauce aux épices indiennes. Le top pour dormir comme un bébé ! Sinon, un morceau de poisson blanc vapeur avec une salade de quinoa, jeunes pousses et radis émincés. »

Pour la sauce du poisson : mixer dans un blender 8 c. à s. d’huile d’olive, un jus de citron, des zestes de citron, quelques tomates séchées et du basilic frais. Allongez avec un peu d’eau si nécessaire.

Ses marchés préférés

Le mercredi, le marché des Tanneurs à Bruxelles. Le vendredi, celui des Écuries van de Tram à Schaarbeek. Et le dimanche, le marché de Boitsfort. « Je fais mes courses deux fois par semaine pour toujours avoir du frais sous la main et éviter les mauvais écarts. »

Ses restos fétiches

Yag et Knees To Chin à Ixelles, la nouvelle cantine-épicerie bio Chyl et le resto bistronomique Gramm à Bruxelles, le resto d’Arabelle Merlaen à Marchin et Pure C du chef Sergio Herman à Cadzand.

12/

3

Suivre les principes alimentaires qui boostent l’énergie

• Acheter tout bio, ou en tout cas le plus possible.

• Privilégier les cuissons à basse température.

• Ne pas mélanger trop d’ingrédients différents.

• Manger le moins de viande possible, c’est acidifiant !

• Manger les fruits en dehors des repas.

• Ajouter des algues dans les assiettes. En poudre, en paillettes, cuites ou trempées, c’est un super aliment, riche en protéines.

• Out les aliments raffinés ou transformés industriellement.

• éviter de boire du thé (tous) pendant les repas (« Ça fait fuir le fer dont nous manquons cruellement en tant que femme ») et le remplacer par de l’eau, des tisanes ou des limonades naturelles.

• Respecter les associations qui facilitent la digestion : pas de gluten, ni de produits laitiers à l’exception du fromage de chèvre au lait cru.

• Préférer les petits poissons (la sardine ou le maquereau) aux plus gros et éviter les espèces en danger (comme le thon, la raie ou encore le loup de mer).

• Manger local et de saison et éviter au maximum ce qui vient de trop loin, à l’exception des épices et de certaines algues.