Alcool: il existe 4 catégories de buveurs

Mis à jour le 20 février 2018 par ELLE Belgique
Alcool: il existe 4 catégories de buveurs

 

a23

Une étude scientifique a déterminé quatre catégories de buveurs d’alcool. Si le fond est sérieux, le nom des catégories est pour le moins original. Alors, êtes-vous plutôt Mary Poppins ou Mr. Hyde ?

Des chercheurs en psychologie de l’Université du Missouri ont mené une étude sur le comportement de différents buveurs. Après avoir examiné 374 participants sobres, ils les ont ensuite analysés ivres pour établir quatre catégories de profils. Alors, à laquelle appartenez-vous ?

Les « Ernest Hemingway » 

La video ELLE du jour :
5 TRUCS POUR FAIRE POUSSER NOS CHEVEUX PLUS VITE

Le célèbre romancier et journaliste américain était un dur, un vrai. Le genre de personne qui, même après son cinquième whisky, garde ses capacités intellectuelles intactes. Ils apparaissent fiables, organisés et gardent le sens de la compréhension des idées abstraites malgré une forte consommation d’alcool. 42% des buveurs appartiennent à cette catégorie selon les résultats de l’étude.

Les « Mary Poppins » 

Impossible pour cette super nounou qui aide les enfants à ranger leur chambre d’être un tantinet inconsciente ou agressive. C’est justement la raison pour laquelle les chercheurs ont baptisé cette seconde catégorie de buveurs. Responsables et amicaux, les Mary Poppins aiment boire mais savent refuser le verre de trop. Ils représentent 14% des sujets étudiés, parmi lesquels une grande majorité de femmes. Des femmes qui se montrent agréables, empathiques et extraverties à mesure que le taux d’alcool dans leur sang augmente.

Les « Mr. Hyde » 

Les mauvais buveurs par excellence. Ils deviennent très désagréables et agressifs lorsqu’ils boivent et peuvent être méconnaissables après quelques verres. Leur niveau de conscience et d’intellect se réduit plus que la moyenne et ces personnes ont tendance à être moins responsables et plus hostiles sous l’influence de l’alcool. Ce groupe représente 23% des buveurs d’après l’étude, dont deux tiers de femmes.

Les « Professeur Foldingue » 

Rappelons le pour les plus jeunes, le professeur Sherman Klump était un instituteur timide et très complexé par son obésité, jusqu'à ce qu'il mette au point une formule qui le transforme en tombeur. Comme lui, les buveurs du groupe changent du tout au tout lorsqu’ils boivent : l’alcool leur donne des ailes, ils gagnent en confiance et deviennent plus extravertis. D’après l’étude, 20% des 374 cobayes font partie de cette catégorie, avec une proportion importante d’hommes.

Marine Sanclemente