Expo Alexander McQueen à Londres : la Beauté Sauvage

Mis à jour le 15 juin 2015 par Elisabeth Clauss
Expo Alexander McQueen à Londres : la Beauté Sauvage

9._Duck_feather_dress_The_Horn_of_Plenty_AW_2009-10._Model_Magdalena_Frackowiak._Image_firstVIEW

Il était un De Vinci de la mode. Précurseur, spirituel, anatomiste, sculpteur des corps, un peu alchimiste. Et franchement fétichiste.

image2

C'est une exhibition qui mérite de traverser tout exprès la manche. Alexander McQueen, c'était un génie. Un poète maudit. On ne connaît souvent de lui que des souliers invraisemblables et ses clutchs à vanités. Il est impératif - c'est là un point d'honneur de culture général - de découvrir son univers en forme de cabinet de curiosité, pour souhaiter, en pleine journée, se retrouver dans le fantasme de la Nuit au Musée : que tous ces vêtements s'animent et nous sautent dessus.

image4Alexander McQueen: Paris Fashion Week Ready-to-Wear A/W 09

La video ELLE du jour :
JEÛNE INTERMITTENT LE RÉGIME DE 8 HEURES COMMENT ÇA MARCHE

D'une salle à l'autre, la scénographie diffère : catacombes à hologrammes, pièce noire aux casiers disposés sur le mur, comme une boîte à poupée bizarre, présentant des accessoires, corset en colonne vertébrale métallique, masques de cuir, vestes de queer, rêves de phénix immortel que McQueen ne fut, hélas, pas.

Alexander_Mc_Queen ready to wear fall winter 1997/98image3Alexander McQueen - Paris Fashion Week Autumn 2006

L'ambiance sonore s'adapte merveilleusement au propos, baroque, classique, pop, cristalline comme une boîte à musique, mélancolique et pénétrée.

image1image5

On y expérimente une nouvelle approche du corps, de la femme et de la bête : chimères à cornes, plumes, écailles et os, McQueen prêchait dans la chaire de la chair.

ALEXANDER MCQUEEN FASHION SHOW AT LONDON FASHION WEEK SPRING SUMMER 2001image6image7

En Angleterre, l'accès aux musées est gratuit, pas les expos. Avec Eurostar, partenaire de l'événement, on peut précommander ses billets d'entrée au Victoria & Albert Museum, et au Tate, où se déroule l'expo photo "making of" de cette rétrospective. Sur présentation de 2 billets de train, on a une entrée gratuite. Au Victoria & Albert Museum, on se pose ensuite, pour digérér tant de "Savage Beauty", dans la cour centrale, au soleil, au bord de la grande fontaine. Ensuite, on file admirer, à l'entrée du musée, les statues de gladiateurs qui s'entretuent tout nus, la bistouquette au vent. La culture, c'est follement distrayant.

Du 15 mars au 2 août 2015.

image8Fashion Week