C’est quoi le secret du régime 5.2 ?

Publié le 28 août 2013 par ELLE Belgique
C’est quoi le secret du régime 5.2 ?

balance

Alléger son assiette deux jours par semaine, c’est la clé de la minceur made in Britain et du régime 5.2. Voici pourquoi ça marche.

C’est du sérieux. Parce qu’il ne s’agit pas du énième régime à la mode, mais d’une méthode pour mieux manger, mise au point par une spécialiste de la diététique, le Dr Michelle Harvie, et un oncologue, le Pr Tony Howell, qui se sont basés sur les résultats d’études menées depuis 2006 par une équipe du Genesis Breast Cancer Prevention à Manchester. Le constat de ces études : cancer du sein et surpoids sont corrélés et maintenir un poids d’équilibre est certainement l’une des choses que l’on peut faire pour agir individuellement.

C’est zéro frustration. Difficile, voire impossible, de ne manger que des légumes vapeur, des viandes maigres, pas de pain ni de pâtes et encore moins de boire un verre de vin pendant des semaines… Ce que proposent la plupart des régimes classiques. En revanche, se surveiller pendant 48 heures par semaine, c’est à la portée de la plus gourmande des dietistas. C’est justement ça l’idée du 5.2 : pendant deux jours, on limite sérieusement les apports alimentaires qu’on réduit jusqu’à 500 calories, et les cinq autres jours de la semaine, on mange ce qu’on veut, même si, évidemment, il vaut mieux ne pas enchaîner les hamburgers-frites-mayo !

C’est top pour la silhouette. Un des avantages de la méthode, c’est qu’elle préserve la masse musculaire. On perd de la graisse, pas du muscle, et mieux encore, on perd surtout là où on en a vraiment envie : autour de la taille et aux hanches.

C’est bon pour le moral. D’abord parce que les résultats se voient assez vite : après environ trois semaines, affirment celles qui s’y sont mises. Elles ajoutent même que l’effet collatéral, plutôt sympathique, du 5.2, c’est qu’on retrouve une pêche d’enfer. Bienvenue dans la bande des minces, heureuses et en forme !

À lire : « 2 jours de détox, 5 jours de plaisir », Dr Michelle Harvie et Pr Tony Howell (Michel Lafon).

 Comment bien réussir son régime 5.2 ? 

1/

régime

 Comment bien réussir son régime 5.2 ? 

Pour le nutrithérapeute et naturopathe bruxelloisTerry Lidarssi, le 5.2 est un très bon plan alimentaire qui peut même être poursuivi sur le long terme. « En fait, c’est une manière de s’alimenter qui existe depuis des siècles, dans les religions, par exemple, où l’on mange moins certains jours de la semaine. Depuis de nombreuses années, les sportifs utilisent eux aussi cette méthode pour être en forme juste avant une compétition.

Je conseille quand même d’en parler à son médecin généraliste avant d’adopter ce type d’alimentation car elle peut être déconseillée pour les personnes souffrant de la thyroïde, du foie ou du pancréas, par exemple. Et puis, il ne faut pas oublier de faire de l’exercice et de boire beaucoup d’eau, environ deux litres par jour, pour que ce soit encore plus efficace. éventuellement, on peut aussi prendre des compléments alimentaires multivitaminés, pour éviter les carences. »

Plus d’infos et plus de conseils alimentaires et sportifs : Le 7, place Brugmann, 1050 Bruxelles. 0479 96 52 64. www.7placebrugmann.be

 Ce que les adeptes en disent ? 

2/

régime

Ce que les adeptes en disent ? 

- « Je suis une vraie foodista ! Pour moi, impossible de me priver de tout ce que j’aime, même si ce n’est que pendant un mois ou deux… Avec le 5.2, je fais attention pendant deux jours et le reste du temps, je continue à manger ce que j’aime, ce qui me convient tout à fait. Je me rends même compte que les jours où tout m’est permis, je fais plus attention et que je mange moins très naturellement. » (Sophie, 28 ans)

- « Je fais mes jours détox le lundi et le mercredi, quand je travaille. Je suis occupée et ça m’aide à ne pas trop penser à la nourriture. J’ai déjà perdu six kilos en deux mois et juste là où je voulais, sur les hanches et sur le ventre. » (Clara, 45 ans)

- « C’est vraiment trop facile de perdre du poids avec le 5.2 ! En m’informant un peu, je me suis même aperçue que 500 calories, ça peut faire beaucoup à manger ! Des radis ? Zéro calorie. Du cottage cheese et des betteraves rouges ? C’est délicieux pour à peine plus de 200 calories pour une belle portion de 200 g. Je calcule tout ça facilement grâce à mon application www.myfitnesspal.com. » (Julie, 35 ans)

Laurence Descamps