Mais il est où le vagin?

Mis à jour le 19 novembre 2018 par ELLE Belgique
Mais il est où le vagin?
©Sex and the City
©Sex and the City

Une récente étude montre que les Britanniques ignorent où se situe leur vagin. What?! Pour mettre les choses au point, la rédac’ a demandé l’avis d’une sexologue.

À l’origine de cette étude, Eve Appeal, une association britannique de lutte contre le cancer féminin. Elle cherche à déterminer comment les femmes se représentent leur propre corps. Si elles ne connaissent pas leur corps, elles ne pourront probablement pas détecter les symptômes d’un cancer à temps. L’association soumet alors un schéma médical à 1.000 femmes, âgées de 26 à 75 ans. Les conclusions sont étonnantes : la moitié des 26-35 ans n’ont pas réussi à situer précisément le vagin. Par contre, parmi les 66-75 ans, elles ne sont que 20% à avoir failli au test. De plus, l’étude révèle que 65% d’entre elles sont gênées par le mot « vagin » et préfèrent parler de leurs « parties féminines ».

Le vagin est mystérieux

Forcément, les résultats font sourire, mais laissent perplexe. Pour mieux comprendre, nous avons  demandé l’avis d’Alexandra Hubin, docteur en sexologie à l’UCL et fondatrice du site d’information SexoPositive. Pas de surprise de son côté car, contrairement aux hommes, le sexe des femmes est à l’intérieur. « Pour les hommes, c’est beaucoup plus facile, car ils manipulent leur sexe de façon plus spontanée, ne fût-ce que pour se laver, depuis qu’ils sont très jeunes. Chez les femmes, c’est plus mystérieux, puisqu’ interne. Ce sont souvent avec les premiers désirs sexuels qu’elles commencent à explorer leur vagin ».

Une génération décomplexée ?

L’image de la femme à moitié nue, décomplexée, est pourtant très présente dans les médias. Rihanna, Miley Cyrus et toute la clique n’hésitent pas à nous montrer leur entrejambe. Des images qui peuvent encore choquer certains, mais qui sont aujourd’hui largement acceptées.

©Getty Image
©Getty Image

Selon Alexandra Hubin, on parle effectivement de sexe dans les médias, mais toujours de façon très théorique. « On ne parle pas du ressenti ». « C’est certain que lorsque l’on parle aux femmes de 25-30 ans de leur périnée, vagin, clitoris… elles froncent les sourcils. Pour elles, c’est abstrait. » 

Mais il existe un moment charnière : le premier accouchement. La sexologue nous explique que la kiné post-natale permet notamment un apprentissage ‘plus pratique’ de son propre corps. Il est donc ‘normal’ que les femmes entre 26 et 35 ans connaissent moins bien leur corps, contrairement à leurs aînées.

©Sex and the City
©Sex and the City

Pour lutter contre le cancer féminin, l’association Eve Appeal appelle les femmes à parler plus librement de leur sexe. Pour la sexologue Alexandra Hubin, nommer son vagin d’une manière ou d’une autre dépend de la personnalité de chacune.

Une étudiante britannique a bien cerné le problème qui touche la moitié des femmes de sa génération. Eleanor Haswell, 18 ans, a créé un projet artistique féministe pour que les femmes se réconcilient avec leur corps : des sous-vêtements représentant l'anatomie féminine interne.  

©Eleanor Haswell - capture d'écran
©Eleanor Haswell - capture d'écran

Voilà une culotte qui sera utile à celles qui n'ont pas trouvé leur vagin...

Maude Lebon.