Etre make-up artist à Tomorrowland

Mis à jour le 14 février 2018 par Marie-Noëlle Vekemans
Etre make-up artist à Tomorrowland

maccouv

Durant le premier week-end de Tomorrowland, on a eu la chance de rencontrer Cher Webb, make-up artist senior UK chez M.A.C Cosmetics. Découvrez les coulisses du festival ! 

m
Cher Webb en plein travail.
  • Depuis combien de temps la marque M.A.C Cosmetics est-elle en charge du maquillage des artistes, danseurs et performers du festival ? 

C'est la deuxième année que nous collaborons avec les organisateurs de Tomorrowland. Finalement, quand on voit la gamme incroyablement large de couleurs que possède M.A.C, cette collaboration était un peu une évidence.

e

  • Qui décide des looks ? 

Tomorrowland a sa propre styliste qui invente les costumes. Ensuite, cette personne décrit ce qu'elle souhaiterait pour le make-up et les looks se créent en collaboration avec les make-up artists M.A.C. Cette année, au total, 26 maquillages ont été imaginés.

i

La video beauté du jour :
POURQUOI VOUS DEVRIEZ BANNIR LES ÉLASTIQUES ET LES BARRETTES DE VOS CHEVEUX
  • Qu'est-ce qui caractérise les maquillages réalisés à Tomorrowland ? 

La fantaisie. Nous créons des looks fun, colorés mais toujours beaux et féminins. Les danseurs doivent ressembler à des créatures féériques et mystérieuses, pas à des monstres ou des animaux.

d

  • A quoi ressemble une journée de travail à Tomorrowland ? 

Nous sommes présents sur le site de 8h à 20h. Les journées sont chargées. Il y a une quinzaine de make-up artists et près d'une trentaine de danseurs rien que pour la main stage. Le premier jour, nous mettions environ 30 minutes à terminer un maquillage. Nous nous répartissons les tâches, quelqu'un fait le teint, un autre la bouche, un autre les yeux, etc. Le deuxième jour, cela ne prenait déjà plus que 15 minutes.

c

  • Quelle est la principale difficulté à travailler à Tomorrowland ? 

Cette année, la chaleur a rendu notre travail un peu plus compliqué. Avec des températures allant jusqu'à 33 degrés, il a fallu trouver des astuces pour que le maquillage tienne en place et ne fonde pas. Par exemple, une fois le rouge à lèvres appliqué on le poudrait pour le fixer. Un des looks prévoyait de créer des taches de couleur sur les visages. Avant d'appliquer le produit, on le projetait sur le mur pour être certaine que la texture était bonne.

j

  • Et au niveau de la consommation de make-up ? 

Il est évident que nous utilisons beaucoup de produits pour réaliser les backstages du festival. Pour vous donner une idée, en trois jours, nous usons pas moins de 30 rouges à lèvres.