Suzy Menkes révèle le vrai visage de Margiela

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
Suzy Menkes révèle le vrai visage de Margiela

NY: MARC BY MARC JACOBS Spring 2014 Fashion ShowLa fameuse rédactrice mode américaine en lançant un pavé dans la Mar(giela) et révèle le nom du designer derrière la ligne artisanale, ou "Couture", l'essence de Maison Martin Margiela. Un ex de La Cambre. 

Elle a longtemps oeuvré dans les pages du New York Times. Aujourd'hui, c'est chez Conde Nast, l'éditeur de Vogue, que Suzy Menkes exerce son quasi droit de vie et de mort sur la notoriété des designers et leurs collections. Dans un article publié sur le site de Vogue US le 9 juillet dernier suite à la présentation de la collection Couture de Maison Martin Margiela à Paris, Suzy Menkes révélait au monde (sauf celui de la mode, qui savait déjà), que l'homme derrière celle qu'on appelle la "Ligne artisanale" est Matthieu Blazy, Belge formé à La Cambre.

"Bon, où est le problème ?", vous demandez-vous légitimement, habitués à être bombardés d'infos laudatives et egocentrées concernant les directeurs artistiques et designers en séries de chaque atelier, de chaque maison, de chaque marque, à chaque nouvelle pièce qui sort du studio, ou presque ?

Le "souci", c'est que la politique de Maison Martin Margiela, depuis sa création en 1988 par le "7ème d'Anvers" le plus discret aux yeux des médias de la mode belge, c'est de conserver l'anonymat de ses collaborateurs. On ne montre personne, on ne met personne en avant, même les mannequins portent des masques lors des défilés.

AH14-15
AH14-15

L'idée : concentrer l'attention sur le vêtement, pas sur le protocole qui l'entoure. Martin, on ne l'a pas vu (en public) depuis des années. Lorsque Jean-Marie Périer photographia l'équipe de création de la Maison blanche pour une série de portraits pour ELLE France, ils posaient tous de dos, et une chaise vide préfigurait l'absence assourdissante de Margiela lui-même. Même topo dans le ELLE américain pour une photo mettant en scène Jessica Biel.

JessicaBiel pour ELLE US MMM

La video mode du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

Et voici que Suzy Menkes, qui a encore gagné en influence en début d'année avec son nouveau poste, balance Matthieu Blazy sous les projecteurs, photo comprise, titrant "Une star est née". Bon, elle est née depuis 5 ans déjà chez Maison Martin Margiela, le scoop est relatif, mais les réactions ont pété à la vitesse du wifi : elle ne manque pas de toupet (ce qui est faux, il suffit de s'en référer à son emblématique coiffure).

Du côté de Diesel, propriétaire de MMM, on explique que si le Belge n'a pas été mis en avant, c'est pour coller aux désidératas de Martin Margiela au moment de la session de sa maison à la société italienne en 2003 : pour créer heureux, créons cachés.

Matthieu Blazy avec Sarah Jessica Parker en 2012
Matthieu Blazy avec Sarah Jessica Parker en 2012

D'un autre côté, on peut raisonnablement imaginer que si Suzy Menkes a circonvenu aux directives historique de la maison, c'est peut-être parce que plus de 10 ans après le départ (la disparition du circuit) de Martin, l'anonymat a moins de sens. L'effet n'est plus le même, parce que si "a star is born", la star précédente, elle n'était pas vraiment morne non plus. Pour la nouvelle génération de clients de Diesel, pardon MMM, Martin personnellement n'est plus vraiment une figure mystérieuse à décoder, mais un nom sur l'étiquette. Quel est donc l'intérêt de la préserver, cette étiquette ?... A travers ce coming-out de créateur par procuration, la Editor at Large n'a-t-elle pas simplement rendu service à Diesel ? Car ceux qui achètent la mode aujourd'hui, voudront savoir qui est derrière.

A l'ère de l'image à tout berzingue, Suzy Menkes était, à n'en pas douter, remplie de bonnes intentions. Dont l'enfer (du business) est pavé, comme on sait.

Renzo Rosso, patron de Diesel, avec Suzy Menkes. Mais ça, c'était avant.
Renzo Rosso, patron de Diesel, avec Suzy Menkes. Mais ça, c'était avant.