The Hobo Society : un trésor de raretés mode, déco et design

Mis à jour le 10 juin 2014 par Elisabeth Clauss
The Hobo Society : un trésor de raretés mode, déco et design

Hobo

Tout juste lancée, cette plate-forme met à jour les pièces les plus désirables de créateurs émergeant et d'artisans du monde entier.

Anne-Sophie et Yann Farace Di Villaforesta, un couple d'explorateurs de design pointu et de mode encore confidentielle, ont commencé il y a quelques mois à écumer chaque continent, à la recherche d'objets, de collections de vêtements et d'accessoires exceptionnels, fabriqués dans le respect de normes éthiques.

10371900_1442450292669909_1340043444550846204_n

La sélection, très hétéroclite, permet à The Hobo Society de se distinguer des autres sites de vente en ligne, en dénichant des petites marques, et des produits manufacturés « haute couture ».

1604551_1422075498040722_1354446090_n

On peut shopper les pièces par catégorie, ou découvrir les artistes/artisans et leur savoir-faire par pays, grâce un double classement des articles.

On se balade entre les vêtements, sacs, chaussures, et bijoux pour femmes enfants et hommes, et au détour d'un clic, on tombe sur une œuvre d'art.

1925306_1421886071392998_1692407702_n

Des vanités entièrement recouvertes de perles du Mexique au manteau en peau inuite, en passant par des accessoires inouïs, les tapis Navarro, les châles de babouchka en cachemire,on découvre des cultures méconnues à travers leurs traditions artisanales, et on peut craquer pour 50 à 50.000 €, pour des pièces qu'on sera à peu près les seuls à porter.

10366282_1439946492920289_4508679193290309327_n10247461_1430396840541921_3981088670355507321_n

Chaque semaine, le site s'enrichit des nouvelles pièces, au fur et à mesure des trouvailles (butins de voyages) d'Anne-Sophie et de Yann, qui se laissent guider par leur, et notre curiosité.

retouchée-5193

10325375_1437980393116899_8492158617621416969_n

10290603_1435960129985592_1984451145572270824_n