J’emme : des parfums belges enrichis de cristaux

Mis à jour le 11 juillet 2022 par Lore Ginneberge et Lisa Guilmot et Marie-Noëlle Vekemans Photos: Presse : J'emme
J’emme : des parfums belges enrichis de cristaux

Les parfums ont une influence majeure sur nos souvenirs et notre humeur, bien que souvent inconsciemment. La marque de parfums belge J'emme vous invite à vous plonger au plus profond de vous-même et à vous connecter à votre intuition grâce à des parfums stimulants aux pierres semi-précieuses.

Fortement inspirée par la nature, la fondatrice Julie Tinant a créé 4 parfums uniques et unisexes. Chaque parfum a une intention curative grâce à la fusion d'essences végétales et de pierres semi-précieuses. Pour réaliser ce projet hors du commun, la créatrice s'est associée aux excellents artisans du laboratoire parisien Maelstrom, qui à leur tour collaborent avec le renommé Accords & Parfums. Avec le concept 'Essence Universelle', J'emme - contraction de j'aime et gemme - vous invite à plonger au plus profond de vous-même, de vos sensations et de vos émotions.

Tous parfums J'emme contiennent de l'alcool de blé biologique certifié par Ecocert et se composent de 91% à 96% d'ingrédients d'origine naturelle. Les cristaux utilisés proviennent de mines extraites de manière éthique et sélectionnés par un gemmologue belge. Enfin, les flacons, rechargeables, sont produits dans la région de Venise et conditionnés par une entreprise familiale du sud de la France. Des engagements forts et positifs en accord avec les valeurs de bienveillance prônées par la marque.

Rencontre avec Julie Tinant.

Notre odorat est le plus fort des 5 sens et le plus connecté avec la mémoire et l’émotion, y compris notre humeur. Quel est donc le rôle souhaité des parfums J’emme ?

Notre souhait était d'aller au-delà de la création d'un parfum qui sent "juste" bon en proposant des parfums créés pour répondre spécifiquement à un besoin, à une émotion. Dès lors, nous avons rigoureusement sélectionné les essences utilisées en fonction de leurs propriétés bienfaisantes. Par exemple, dans Lune Emoi, le bois de santal possède des vertus calmantes, apaisantes et rééquilibrantes. L'Ylang Ylang invite au lâcher prise, libère les tensions, la colère. Il réveille aussi la passion et développe la créativité. L’oranger détend et permet de retrouver la joie, il active également la créativité.

Comment avez-vous décidé de réunir les essences végétales et les pierres semi-précieuses ? Quelle est la  réflexion derrière cela ?

Chaque essence renferme l’âme et l’énergie de la plante. Pour les gemmes, c’est pareil, chacune possède une énergie, une vibration avec un message spécifique à nous transmettre.

Comment se révèle le pouvoir des pierres dans le parfum ?

L’idée avec J’emme est de créer une association unique entre une composition d’essences et un cristal sélectionné pour sa fréquence vibratoire afin de travailler en résonance avec les plantes. Dans chaque parfum, le cristal fonctionne en synergie avec les essences. Par exemple, dans l’Espace d’un instant, nous avons sélectionné le grenat car il active la circulation de l’énergie. Le grenat
est un cristal très énergisant qui accroît la vitalité. Il insufle force et courage.

Est-ce difficile de fabriquer un parfum composé principalement d’ingrédients naturels ? Devez-vous faire des compromis sur des choses comme la durabilité ou certaines notes ?

En parfumerie naturelle, la palette du parfumeur est beaucoup plus réduite: d'environ 3000 matières premières en parfumerie classique, il en reste environ 300 en parfumerie naturelle. C'est donc beaucoup plus complexe. C'est pourquoi nous avons choisi de ne pas nous priver de molécules de synthèse si leur présence a du sens. Par exemple, la fragrance Après l'aurore contient des muscs blancs (matière synthétique) pour que le parfum tienne sur la peau. Un parfum doit rester quelque chose d'élégant que l'on a plaisir à porter.

Lequel des quatre parfums a été le plus difficile à élaborer ?

Pour chaque parfum, j’avais une idée très précise de ce que je voulais et des essences que je voulais utiliser. Leur travail était donc assez guidé. Je voulais aller à l’essentiel, sans artifice, avec des formules courtes et ça c’est aussi un challenge. Le parfum Au-delà des nuages a été le plus difficile a créer. C’est un parfum céleste, spirituel et envoûtant. Il s'agit d'un travail autour de l’encens et de l’iris. Je voulais aussi utiliser la lavande en restant moderne, sans que cela fasse trop classique. Le risque étant que l’encens peut vite prendre le dessus. Tout a été une question d’équilibre pour ce parfum qui invite à l’harmonie.

L’idéal est de choisir le parfum qui correspond le mieux à l’intention, ou peuvent-ils aussi être mélangés entre eux ?

Nos parfums ont été imaginés comme des parfums d’instrospection. L’idée est de choisir celui qui vous correspond le mieux en fonction de votre humeur, de votre état d’esprit. Le mieux est de se laisser guider par son inspiration en se reconnectant à son intuition.

Dans le futur, avez-vous pour objectif d’élargir la collection à d’autres essences et d’autres pierres ?

Tout à fait, un 5e parfum est en préparation autour du thème du coeur, de l’amour et de la bienveillance avec des notes de rose. Et c'est vrai que 2 autres parfums sont en cours de réfléxion. La gamme totalisera alors 7 parfums. D’autres types de produits sont également à l’étude mais toujours dans l’esprit de la marque.

À LIRE AUSSI 

Eden-Roc le parfum inspiré d'un lieu de légende

Métier insolite : rubanier pour parfum de luxe

Pourquoi votre parfum ne tient pas ? Les raisons et les solutions