« J’achète belge » : la plateforme pour soutenir les talents locaux

Publié le 11 juin 2020 par Noemi Dell'Aira et ELLE Belgique
« J’achète belge » : la plateforme pour soutenir les talents locaux @larslagaisse - @kaartblanche

Ce n'est plus un scoop ! Avec la crise sanitaire sans précédent du Covid-19, l'économie belge en a pris un coup, un vrai. C'est pourquoi il est maintenant plus qu'urgent de soutenir nos talents locaux, passionnés et créatifs. C'est le concept de la plateforme "J'achète belge" qui nous permet de découvrir de jolies créations et marques bien de chez nous.

Sur pieds depuis 2015, ce fût tout d'abord sous l'intitulé "Ik Koop Belgisch" que cette initiative de Flanders DC, une coopérative soutenant les entrepreneurs de Flandre, mettait à l'honneur la mode belge. Soutenue par des partenaires tels que Creamode, fédération belge de la mode, Mode Unie ou encore Comeos qui représente le commerce et les services locaux, la campagne "Ik Koop Belgisch" a pris une tournure nationale avec "J'achète belge". De cette union, deux nouveaux partenaires ont rejoint les rangs : MAD, Maison de la mode et du design à Bruxelles et Wallonie-Bruxelles Design Mode (WBDM), agence publique qui conseille, promeut et soutient les entreprises et designers (de Wallonie et de Bruxelles) dans la sphère de la mode.

Un coup de pouce pour nos talents "made in Belgium"

Depuis ce 10 juin 2020, un nouvel espace est ouvert au public sur la plateforme "J'achète belge" dans lequel les consommateurs pourront découvrir des créateurs mode, des artistes, des designers, des musiciens, des écrivains et d'autres artisans de chez nous. Une façon de donner de la force à nos artistes en ces temps difficiles qui tenait à cœur à l'ambassadrice de "J'achète belge", Elodie Ouedraogo.

Elodie Ouedraogo
Elodie Ouedraogo, ambassadrice de "J'achète belge". Crédit photo : Fille Roelants
« Aujourd'hui, c’est plus important que jamais. Pour moi, acheter belge est bien plus qu’un hashtag. Il s’agit d’une forme de respect envers la connaissance et le savoir-faire dont la Belgique regorge », explique Élodie Ouédraogo.

 

Les étapes à suivre pour aider (virtuellement)

  1. Se laver les mains.
  2. Prenez votre smartphone et faites une photo de votre main décorée avec de la peinture ou du maquillage.
  3. Partagez votre photo sur les réseaux sociaux avec le #jachetebelge.

À LIRE AUSSI 

La video mode du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

Culture et confinement : et les drag queens dans tout ça ?

Ces 5 livres sur le confinement ont des choses à nous apprendre

Confinement : 10 gestes citoyens qui changent tout